Archives de l’auteur : Laurent Marty

avatar

À propos de Laurent Marty

Fruit des amours illégitimes de Maya l’abeille et l’Ours du Seigneur Annaud, je dus très jeune quitter l’alvéole familiale pour échapper à l’essaim des paparazzi qui faisaient leur miel des potins familiaux. Fuyant dard-dard, je trouvai refuge au plus profond des sombres solitudes montagnardes, où mon seul contact avec les humains était, aux derniers feux du crépuscule, le son plaintif et déchirant du Alpenhorn du berger appelant ses troupeaux, loin, là-bas, dans les alpages. C’est ainsi que naquit, au creux de ma nostalgie bucolique et sauvage, mon amour de la musique, et du miel. On notera, d’ailleurs, l’importance que prit le Halpenhorn dans la musique de cet autre montagnard bourru, Strauss. N’est-ce point Strauss qui, un soir de mélancolie ou de fête de la bière, écrivit ces vers fameux : « Ah! qu’il est plaintif et déchirant, le son du Halpenhorn, le soir au fond des bois de la Kratzenbouilberg »? Mais, prenant mon bâton de pélerin, je quittais un jour mon doux Venusberg sur les appels de Christophe Le Gall, qui, d’un simple pot de miel, sut me circonvenir. Vous pourrez donc dorénavant butiner mes articles tout à la fois sur Concertonet, où vous trouverez quelques critiques de mon dard acéré, et sur Res Musica, où je me consacrerai plutôt à des articles de fond sur l’histoire de la musique. Arrivé au terme de cette brève présentation, il ne me reste plus qu’à remercier ma chienne Fifi qui, en aboyant chaque fois que Mireille Mathieu meuglait dans le poste, m’a donné mon premier exemple de critique musicale, exemple qui, depuis, m’a toujours guidé sur le chemin du juste et du beau. Fifi, je ne t’oublierai pas!
Accéder à son site →
Poussin_Coriolan_Les_Andelys

Les ouvertures Coriolan et Egmont de Beethoven, un drame individuel

La surdité, dont Beethoven avait très tôt éprouvé les premiers symptômes, s’aggrave considérablement en 1801 et son médecin, le docteur Schmidt, lui conseille de prendre du repos à la campagne. ...
Du travail de pro

Du travail de pro pour Piccinni

Niccolò Piccinni n’est plus guère connu aujourd’hui que par la querelle des piccinnistes contre les gluckistes qui enflamma les esprits parisiens aux alentours de 1780. Voilà donc l’occasion, plutôt rare, ...
Suivez le guide

Suivez le guide

En 1825, la visite à Bergame de l’empereur François I, accompagné de sa petite famille, fut l’occasion de grandes réjouissances et le pauvre souverain eut à subir un programme dont ...
Hymne à la narcolepsie

Hymne à la narcolepsie

Ça commence très mal : capté dans le salon de votre grand-mère (pas celle qui a un château dans la Loire, l’autre, celle qui vit dans un deux-pièces HLM à Noisy), ...
Brahms amoureux

Brahms amoureux par Bernarda Fink

Voilà le critique bien embêté. On pourrait commencer par : « Nouveau récital de Bernarda Fink, nouveau succès » ; bonne accroche, très coup de poing, un peu publicitaire, peut-être. Oui, mais voilà qui ...
Schizophrenia mozartiana

Schizophrenia mozartiana par Stefan Vladar

On retire une étrange impression à la première écoute de ce disque, mélange inconfortable de stress et d’inachèvement. Alors on réécoute, encore et encore. L’orchestre sonne bien, le jeu de ...
Prenez le parti de Sacchini

Prenez le parti de Sacchini

Ruiné par son séjour à Londres et un train de vie dispendieux, Antonio Sacchini arrive un beau jour de 1781 à Paris, en pleine querelle des piccinnistes et des gluckistes. ...
Don José sauve Carmen

Le Don José de Marcelo Álvarez sauve Carmen

Théâtre du Capitole de Toulouse Voici donc enfin, dix ans après, la reprise tant attendue de cette Carmen qui avait vu le triomphe de Béatrice Uria-Monzon. La mise en scène de ...
Beethoven inédit

Beethoven inédit

Une création beethovénienne En partenariat avec l’Association Beethoven France et Francophonie qui y tenait sa réunion annuelle, la Maison de la Rencontre d’Ecully, proche banlieue lyonnaise, proposait en création le Trio ...
Carl Philipp Emanuel Bach

Carl Philipp Emanuel Bach par Andrew Manze

Les Symphonies Wq 183 « à douze voix obligées » créées en 1776, sont sans doute le sommet de la production orchestrale du fiston Bach, œuvres fantasques parfois jusqu’à l’extravagance et pourtant ...
Un si doux baiser

Un si doux baiser

Supraphon réédite enfin cette version aujourd’hui mythique du Baiser de Bedřich Smetana dirigée par le grand Zdenek Chalabala, également auteur d’enregistrements de référence de La Fiancée vendue et du Mur ...
Sofonisba, une résurrection

Sofonisba, une résurrection

Ferdinando Paër (ou Paer, ou Për, ou Per, faites votre choix), compositeur d’origine italienne, a joué un rôle important mais aujourd’hui bien méconnu dans l’histoire de la musique française. Appelé ...
Franz Ignaz Beck : petit-maître, pas étalon

Franz Ignaz Beck : petit-maître, pas étalon

Michael Schneider poursuit avec ce troisième disque son exploration des symphonies Franz Ignaz Beck, compositeur né à Mannheim, élève de Johann Stamitz, puis chef d’orchestre des opéras de Marseille et ...
Bataille glaciale

Bataille glaciale

Sokhiev dirige Rachmaninov et Prokofiev N’hésitant pas à braver les premiers frimas - qui n’ont rien de sibérien par ici, soyons honnêtes - les toulousains s’étaient déplacés en nombre pour ce ...
Acide sans extasy

Acide sans extasy

On était tout heureux de découvrir un nouvel opéra de Domenico Cimarosa, tant la musique du Napolitain pétille d’esprit, de joie, d’invention mélodique. Hélas ! hélas ! on déchante vite. Déjà, la ...
Archives au bazooka

Archives au bazooka

Membran Après avoir publié un premier coffret de dix disques plus ou moins audibles du chef, Membran en extrait quelques-uns dans ce boîtier joliment présenté sous l’étiquette « Artone ». L’art de Karl ...
Pas trop poudrée, la perruque ?

Pas trop poudrée, la perruque ?

Julia Fischer achève par ce disque son intégrale des concertos pour violon de Mozart. Il y a, à vrai dire, très peu de chose à en écrire. Tout cela est ...
Mozart nature

Le Mozart nature de Robert Levin

Serions-nous arrivés, enfin, à l’ère du classicisme dans l’interprétation sur instrument d’époque ? Après tant de musiciens qui semblent confondre Mozart avec une sorte de Vivaldi sous amphétamines - les mêmes, souvent, ...
Motets sans chair

Motets sans chair

Après un premier enregistrement de ces motets chez Accent dans les années 1990, Sigiswald Kuijken récidive dans une optique toujours minimaliste : deux chanteurs par partie accompagnés d’une doublure instrumentale. On ...
Beethoven morne plaine !

James Ehnes joue Beethoven… morne plaine !

On attendait Zweden, c’était Eivind Aadland. L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme, et l’on était heureux d’entendre un nouveau chef. Hélas, du critique, James Ehnes trompa l’espérance : Beethoven, ...
Eclatante Femme sans ombre

Eclatante Femme sans ombre

Ouverture de saison du Capitole Ouverture de saison particulièrement réussie au Capitole avec cette Femme sans ombre rarement donnée - et aussi rarement enregistrée. Opéra absolument superbe pourtant, dignes des œuvres ...
Piano marmoréen : Dukas rare

Dukas rare par Marc-André Hamelin, piano marmoréen

Pauvre Paul ! Voilà un compositeur des plus doués qui, pris d’une frénésie autodestructrice (et par ailleurs d’une vraie paresse), ne laissa à la postérité qu’une poignée de pages, dont un ...
Motets et bouche cousue

Motets et bouche cousue

La soprano canadienne Suzie LeBlanc s’est taillée une réputation honorable dans le milieu baroque grâce, entre autres, à quelques disques remarquables enregistrés avec l’ensemble Les Voix humaines pour le label ...
Promesses de Prokofiev

Promesses de Prokofiev

Née en 1981 dans une famille de musiciens, Polina Leschenko débute l’étude du piano avec son père à six ans avant d’entrer à l’Ecole Musicale Supérieure de Saint-Pétersbourg, puis, trois ...
Mozart Secret

Le Mozart Secret de Christopher Hogwood

Le clavicorde est un peu l’homme de Neandertal du piano : cousin d’ancienne lignée, un peu mystérieux car encore mal connu, sans doute pas moins raffiné, il disparaît pourtant peu après ...
Kozená chante Mozart

Magdalena Kožená chante Mozart

On n’en finit pas avec cette année Mozart : après Virgin, c’est au tour de Deutsche Grammophon de nous offrir son florilège d’airs mozartiens. Il y eut d’abord Anna Netrebko et ...
Terne Judith

Terne Judith

Créé en 1805, mais sans doute composé dix ans plus tôt (à l’écoute on aurait parié pour cinquante ans au moins !), cet oratorio de Johann Gottlieb Naumann sur un livret ...
Les Trios de Saint-Saëns

Les Trios de Saint-Saëns

Les deux Trios de Camille Saint-Saëns - l’un au charme étincelant et quelque peu naïf, l’autre plus ample et sombre - restent encore trop peu connus ; il s’agit pourtant ...
Brahms à plein régime

Début de saison de l’Orchestre du Capitole : Brahms à plein régime

Nouvelle saison rime avec bonnes résolutions, et l’on s’aperçoit qu’à force de suivre, concert après concert et depuis des années, l’évolution de l’orchestre de Toulouse, on en finit par ne ...
Beethoven & Haintink : Braoum! Vraoum!…

Beethoven & Haitink : Braoum! Vraoum!…

Voici donc le nouveau volet de l’intégrale des symphonies de Beethoven enregistré en concert par Bernard Haitink, après deux disques assez décevants. Bonne nouvelle : la prise de son, toujours aussi ...