À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Guillaume Dufay, fleur du pays toscan

Plus de détails

Guillaume Dufay (1400-1474) : Motets, Hymnes, Antiennes ; Salve-flos, Urbs beata, Flos florum, Ave regina caelorum (plain chant), Ave regina caelorum, Ave regina reparatrix (anonyme), Imperatrix angelorum, Ave maris stella, Inclita stella, Anima mea, Jesu corona, Ave virgo, Gaude virgo. Ensemble Musica Nova : Christel Boiron, mezzo-soprano, Caroline Magalhaes, mezzo-soprano, Lucien Kandel, ténor, Thierry Peteau, ténor, Marc Busnel, basse. 1 CD Zig-Zag Terriroires (Harmonia Mundi distribution). Ref. ZZT 050301. Enregistré à l’église de Saint Jean de Neel, à Mornant (Rhône) du 10 au 14 Mai 2004. Notice bilingue (Français-Anglais). Durée : 53’32.

 

Les Clefs ResMusica

Consacré à l’œuvre religieuse de , cet enregistrement explore un répertoire moins connu que les célèbres messes et motets du compositeur franco-bourguignon ; c’est un portait plus intimiste du grand polyphoniste qui nous est proposé à travers des pièces le plus souvent dédiées à la Vierge ou à Florence, « fleur du pays toscan » où Dufay ira « ensoleiller » son écriture comme le fera Josquin des Prés un demi siècle plus tard. Le choix des treize pièces interprétées par l’ permet d’apprécier les différentes facettes du Maître de Cambrai, digne successeur de Guillaume de Machaut à travers l’ampleur de ses belles architectures sonores mais aussi précurseur de la Renaissance lorsqu’il assouplit sa ligne vocale pour répondre aux sollicitations du texte ; c’est la raison pour laquelle les interprètes ont préféré, dans le présent enregistrement, s’en tenir au chant strictement « a capella » réclamé d’ailleurs par Dufay, dans son testament, pour l’exécution du Motet Ave Regina Caelorum.

Saluons l’excellence des cinq chanteurs de l’, rompus à la pratique de la polyphonie médiévale – ils l’ont déjà prouvé dans leur intégrale des motets de Machaut en 2003- ; on est séduit par le raffinement de l’émission vocale et la clarté d’élocution servant une lisibilité parfaite de la polyphonie souvent régie par les lois du canon. Soucieux d’homogénéité de timbre et d’équilibre sonore, l’ensemble à trois ou quatre parties parvient à une étonnante fluidité du discours polyphonique dans les Antiennes et les Hymnes obéissant au principe du chant « alternatim » (alternance de monodie et de polyphonie). Si la grâce de l’ornementation du superius capte toute notre attention dans le Motet cantilène Flos florum (fleur des fleurs), c’est l’envergure sonore et l’ampleur des proportions du Motet isorythmique à quatre voix Salve flos – soumettant les deux voix inférieures à ses contraintes rythmiques – qui s’impose à l’audition mettant magistralement en valeur toutes les implications sonores de la combinatoire médiévale.

Plus de détails

Guillaume Dufay (1400-1474) : Motets, Hymnes, Antiennes ; Salve-flos, Urbs beata, Flos florum, Ave regina caelorum (plain chant), Ave regina caelorum, Ave regina reparatrix (anonyme), Imperatrix angelorum, Ave maris stella, Inclita stella, Anima mea, Jesu corona, Ave virgo, Gaude virgo. Ensemble Musica Nova : Christel Boiron, mezzo-soprano, Caroline Magalhaes, mezzo-soprano, Lucien Kandel, ténor, Thierry Peteau, ténor, Marc Busnel, basse. 1 CD Zig-Zag Terriroires (Harmonia Mundi distribution). Ref. ZZT 050301. Enregistré à l’église de Saint Jean de Neel, à Mornant (Rhône) du 10 au 14 Mai 2004. Notice bilingue (Français-Anglais). Durée : 53’32.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.