À emporter, CD, Opéra

Joseph Calleja, l’un des plus grands ténors du monde ?

Plus de détails

Joseph Calleja. The Golden Voice. Airs et duos de Adolphe Adam, Vincenzo Bellini, Georges Bizet, Gaetano Donizetti, Charles Gounod, Jules Massenet, Jacques Offenbach, Giuseppe Pietri et Giuseppe Verdi. Avec : Joseph Calleja, ténor ; Anna Netrebko et Tatiana Lisnic, sopranos. Academy of St Martin in the Fields. Direction : Carlo Rizzi. 1 CD Decca 475 6931. Notice en anglais, français et allemand. DDD. 59’23’’. 2005

 

« Malte a déjà produit d’autres chanteurs de renom international, et je rêve qu’un jour on dira que l’un des plus grands ténors du monde vient de notre pays. A en juger de la qualité du chant de Calleja sur ce récital, ce rêve semble près de s’accomplir. » Après avoir lu la notice du nouveau récital de , rédigé par Paul Asciak, le professeur du jeune ténor, on ne peut que s’attendre à une authentique merveille. Et presque en même temps on commence à avoir des doutes. Un ténor âgé de 27 ans peut-il être à la hauteur d’un tel éloge? D’autant plus que son premier récital, toujours chez Decca, avait, certes, fait découvrir une voix très prometteuse, mais aussi une technique perfectible.

Le programme de ce nouvel album, enregistré en mai dernier, est pour le moins ambitieux. Calleja passe de Verdi au belcanto italien, de Bellini au romantisme français, voire à l’opéra comique et à l’opérette. Parmi les extraits choisis, on trouve des « tubes » tels que « Una furtiva lagrima » et « Pourquoi me réveiller », mais aussi des raretés comme l’air de Zéphoris, extrait de Si j’étais roi d’, et l’air « Io conosco un giardino », extrait de Maristella de Giuseppe Pietri. Et on trouve quelques airs des plus difficiles du répertoire : la romance de Nadir des Pêcheurs de perles et l’air de Don Sebastiano, extrait de l’opéra homonyme de .

Comme dans le cas du récital précédent, on entend une voix jeune et belle, d’un mœlleux plutôt rare. On entend aussi un ténor très attentif au style et au phrasé. Et on se régale d’un chant extrêmement nuancé ainsi que d’un art assez accompli de la voix mixte permettant à Calleja d’attaquer même un contre-ut en piano. En revanche, l’aigu forte – notamment les notes au dessus du si bémol – manque souvent d’assise et prend à plusieurs reprises une couleur blanchie.

En ce qui concerne l’interprétation des extraits choisis, Calleja n’a pas encore atteint le niveau de maturité de ses collègues tels que Rolando Villazon, Marcelo Alvarez ou Ramon Vargas. En effet, il aborde tous les airs d’un même ton lyrique et élégiaque. Cela convient, certes, à Roméo, à Nemorino ou à Elvino (La Sonnambula), mais Werther aurait mérité plus de passion, Fernando (La Favorita) plus de douleur et Don Sebastiano plus d’abandon. Sans parler de l’ironie indispensable, mais complètement absente du couplet de Pâris de la Belle Hélène. Si Calleja trouve en une Amina de rêve, au pupitre de l’ n’aide nullement le jeune ténor. Au lieu de mettre des accents, de chercher la passion qui manque encore à , le chef se limite à suivre le soliste ce qui, à la longue, rend ce récital long pour ne pas dire ennuyeux.

Plus de détails

Joseph Calleja. The Golden Voice. Airs et duos de Adolphe Adam, Vincenzo Bellini, Georges Bizet, Gaetano Donizetti, Charles Gounod, Jules Massenet, Jacques Offenbach, Giuseppe Pietri et Giuseppe Verdi. Avec : Joseph Calleja, ténor ; Anna Netrebko et Tatiana Lisnic, sopranos. Academy of St Martin in the Fields. Direction : Carlo Rizzi. 1 CD Decca 475 6931. Notice en anglais, français et allemand. DDD. 59’23’’. 2005

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-clefdor1-aveclogo

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.