Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Maigesang, Adelaide, Marmotte, L’amante impatiente, der Kuss. Hugo Wolf (1860-1903) : Harnnerspieler I, II, III ; Anakreons Grab, Wie viele Zeit verlor ich, dich zu…, Schon streckt ich aus, Ein ständchen Euch zu bringen kam. George Butterworth (1885-1916) : A Shropshire Lad. Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Songs of travel, Silen Noon. Frank Bridge (1879-1941) : So perverse, Adoration, The Devon Maid. Sir Thomas Allen, baryton ; Malcolm Martineau, piano. 1 CD Wigmore Hall Live. Référence WHLive 002. Enregistré en concert au Wigmore Hall de Londres le 29 mars 2005. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Livret en anglais, allemand et français. Durée : 65’27

 

Le baryton s’est forgé une haute réputation qui fait de lui un chanteur légendaire dont les interprétations de Don Giovanni sont entrées dans l’Histoire. À coté de sa carrière opératique qui l’a vu marquer de nombreux rôles, de Papageno à Billy Bud en passant par Pelléas, le chanteur se produit régulièrement en récital. Dans le cadre de cet album enregistré en concert au Wigmore Hall de Londres, l’artiste nous emmène des rives du lied allemand à une exploration des mélodies britanniques.

On oublie trop souvent que Beethoven est l’auteur de quatre-vingts lieder qui furent longtemps dénigrés et noyés dans le flot des productions de l’époque. Les cinq lieder réunis ici sont des petites merveilles de style et d’esprit. En dépit du poids des ans, reste un guide idéal : sa culture et sa musicalité font un sort à ces pièces. Sommet du lied germanophone, Hugo Wolf est représenté à travers une sélection des Gœthe lieder, des Spanisches Liederbuch et par le lied Anakreons Grab. C’est dans cette musique qui ne tolère que l’excellence que le chanteur se montre le moins à son avantage : la voix est parfois trop forcée et le timbre se révèle un peu disgracieux.

La mélodie anglaise est bien peu connue de ce côté de la Manche. Ce n’est qu’à la fin du dix-neuvième siècle que la mélodie s’est développée en Angleterre et son succès au siècle suivant fut essentiellement basé sur la fascination du public pour la chanson folklorique initiée par des compositeurs comme Cecil Sharp et . Pour ces créateurs, la chanson populaire était un moyen de dépasser l’influence du lied allemand alors prédominant. , mort prématurément pendant la première guerre mondiale, assista Cecil Sharp dans sa collecte des mélodies populaires. En 1911, il composa six airs tirés du recueil A Shropshire Lad du poète A. E Housman. D’une économie de moyen, d’une profonde émotion, et d’une grande subtilité, ces mélodies dont Thomas Allen déclame les poèmes avant de les chanter, sont la perle de ce disque. Crées dans ce même Wigmore Hall en 1904, les Songs of Travel de sont tirées du recueil éponyme de Robert Louis Stevenson. Très inspirée du Winterreise de Schubert, cette partition nous conduit aux confins de l’âme et de l’émotion. Les trois petites pièces de datent de ses années d’études au Royal College of Music de Londres. Charmantes mais profondes, elles séduisent d’emblée. Devant l’enthousiasme du public, le baryton offre en bis Silent Noon de Vaughan Williams. Il va sans dire que le chanteur évolue comme un poisson dans l’eau dans cette musique qui coule dans ses veines : le timbre, la chaleur de la voix, la variété des nuances font de chacune de ces pièces un moment de bonheur. Le grand , accompagnateur émérite des stars du chant, se fond dans chaque style et il sert à merveille son complice de cette soirée.

Plus de détails

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Maigesang, Adelaide, Marmotte, L’amante impatiente, der Kuss. Hugo Wolf (1860-1903) : Harnnerspieler I, II, III ; Anakreons Grab, Wie viele Zeit verlor ich, dich zu…, Schon streckt ich aus, Ein ständchen Euch zu bringen kam. George Butterworth (1885-1916) : A Shropshire Lad. Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Songs of travel, Silen Noon. Frank Bridge (1879-1941) : So perverse, Adoration, The Devon Maid. Sir Thomas Allen, baryton ; Malcolm Martineau, piano. 1 CD Wigmore Hall Live. Référence WHLive 002. Enregistré en concert au Wigmore Hall de Londres le 29 mars 2005. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Livret en anglais, allemand et français. Durée : 65’27

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.