À emporter, Audio, Musique symphonique

Walter Hilgers du tuba à l’orchestre

Plus de détails

Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Sea Songs ; Concerto pour tuba basse et cordes ; Symphonie n°5 en ré majeur. Walter Hulgers, tuba ; Brandenburgisches Staatsorchester Frankfurt, direction : Walter Hilgers, Michael Luig (Concerto). 1 CD Genuin GEN 86064. Notice de présentation en anglais et allemand. Enregistré en juin et août 2005 à Francfort-sur-l’Oder. Durée : 53’46.

 

Peu jouée en dehors des pays anglo-saxons, la musique de commence à sortir un peu de ses limites culturelles. En Belgique et en France on retrouve cette saison différentes de ses pièces au programme des concerts, et ce disque d’un label allemand témoigne d’un certain intérêt germanique pour cette musique. Ce programme s’articule autour du tubiste virtuose et chef d’orchestre occasionnel qui s’offre ainsi un enregistrement de l’unique cheval de bataille pour son instrument. Composé en 1954 alors que le compositeur s’intéressait aux sonorités de certains instruments assez « exotiques » dans la musique symphonique (saxophone, batterie et même harmonica), cette pièce d’une grosse douzaine de minutes est plus lyrique que virtuose, mais elle explore plutôt bien les possibilités mélodiques d’un instrument souvent réduit à la caricature. Le son rond et chaleureux du soliste rend parfaitement cet esprit en dépit d’un orchestre plus scolaire qu’inspiré.

Le reste du programme est consacré aux très brèves Sea Songs et surtout à la Symphonie n°5, l’une des œuvres emblématiques du compositeur. Sans démériter, cette interprétation, peu aidée par un orchestre propre mais assez revêche, peinera à s’imposer dans un contexte discographique essentiellement anglais mais superlatif. Il manque à cette version, le vécu et la force qui caractérisent les célèbres disques d’Adrian Boult (Decca et EMI), Bernard Haitink (EMI), André Previn (RCA), John Barbirolli (Dutton) et Kees Bakels (Naxos).

Un joli disque, servi par une belle prise de son, mais dont on cerne mal la pertinence. Pourquoi ne pas avoir enregistré un tel soliste dans d’autres pièces concertantes ?

(Visited 173 times, 1 visits today)

Plus de détails

Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Sea Songs ; Concerto pour tuba basse et cordes ; Symphonie n°5 en ré majeur. Walter Hulgers, tuba ; Brandenburgisches Staatsorchester Frankfurt, direction : Walter Hilgers, Michael Luig (Concerto). 1 CD Genuin GEN 86064. Notice de présentation en anglais et allemand. Enregistré en juin et août 2005 à Francfort-sur-l’Oder. Durée : 53’46.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.