À emporter, Audio, Musique de chambre et récital, Opéra

Ténor, Voix de l’amour passion, de Mozart à Puccini

Plus de détails

Airs de Georges Bizet (1838-1875) Giacomo Puccini (1858-1924) Piotr Illich Tchaïkovski (1840-1893) Gaetano Donizetti (1797-1848) Jules Massenet (1842-1912) Richard Wagner (1813-1883) Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Giuseppe Verdi (1813-1901) Gioachino Rossini (1792-1868) Pierre Vaello, ténor  ; Christophe Simonet, piano. 1 CD Polyphonos POL0012005. Enregistré en 2005. Notice en Français. Durée 63’03’’.

 

Voilà un CD qui impose aux Beckmesser de s’en détourner, car il est impossible au même ténor de chanter tous les airs ici réunis, avec le format vocal requis. Toutes les catégories ou presque se retrouvent ici : ténor de grâce, ténor léger, lyrique, spinto et même wagnérien.

A coté, les récents affrontements à propos de l’adéquation vocale de certain ténor avec les rôles qu’il aborde portent à rire. Il manque d’ailleurs l’air de Radames …

Le choix d’un accompagnement au piano pour ces airs, tous composés avec orchestre, sauf celui de la petite messe solennelle de Rossini, en évitant de délicats problèmes d’équilibrage et de projection, ne permet pas de se faire ici une idée précise de la taille de la voix, d’autant que la prise de son sans relief l’écrase complètement.

Une chose est absolument exacte dans les promesses de ce CD : on y retrouve une sélection des plus beaux airs du répertoire de ténor. Le propos, plutôt séduisant, est de les regrouper en fonction d’une certaine relation à la passion amoureuse. D’emblée, même en acceptant que tout choix est par essence subjectif, il est difficile d’adhérer au programme proposé. La pochette exigerait une dizaine de pages pour expliquer les raisons de ce choix. L’amour impossible, cœur et source du drame à l’opéra : Don José, Mario Cavaradossi, Lenski, Edgardo, le chevalier Des Grieux et le prince Calaf forment un groupe bien hétéroclite. Émerveillement de l’amour idéalisé puis déclaré à l’opéra : Voilà à présents convoqués : Mario Cavaradossi le peintre sensuel, l’ardent chevalier Walther, le très sage prince Tamino, le simple poète Nemorino et l’écrivain Rodolfo. C’est à notre avis le regroupement le plus satisfaisant par cette vision d’un amour idéalisé entre rêve éveillé et réalité. Amour divin dans la musique sacrée, comme à l’opéra propose le rapprochement le plus artificiel, associant l’air du requiem de Verdi, celui du Stabat Mater ou encore de la Petite Messe Solennelle de Rossini. C’est pourtant dans ce dernier air que est le plus convaincant. Au terme de notre parcours : Jeux de l’Amour conquête à L’opéra retient le Duc de Mantoue qu’il semble impossible d’éviter dans un recueil d’airs pour ténor. Pourtant les deux airs du Duc conviennent mal au chanteur qui manque de séduction et son aigu y est désagréablement fermé.

En conclusion n’est ni totalement à l’aise ni franchement mal à l’aise dans ces airs, aucun ne lui convient vraiment, et il est difficile de l’entrevoir dans un répertoire particulier. Pourtant les notes sont là, y compris la quinte aiguë ce qui est déjà beaucoup ! La voix semble homogène, elle est plutôt agréable, mais encore verte avec certains moments difficiles. La technique, perfectible, semble se mettre en place. La diction en quatre langues paraît correcte avec toutefois quelques voyelles pas très différenciées. Le point le plus difficile est le manque de coloration et l’absence de nuances. L’accompagnement au piano de Christophe Simonet est efficace et soutient le chanteur en toute circonstance avec musicalité.

La liste des airs le suggère : il y a trop, beaucoup trop d’ambition ici. Ce CD s’adresse avant tout aux admirateurs du chanteur, ceux qui veulent connaître ses possibilités et deviner les promesses d’un nouveau ténor. Toutefois il aurait dû choisir un programme moins ambitieux et chercher les airs qui lui conviennent aujourd’hui, plutôt que ceux qu’il aime avec passion. Ah, l’amour du ténor …

(Visited 510 times, 1 visits today)

Plus de détails

Airs de Georges Bizet (1838-1875) Giacomo Puccini (1858-1924) Piotr Illich Tchaïkovski (1840-1893) Gaetano Donizetti (1797-1848) Jules Massenet (1842-1912) Richard Wagner (1813-1883) Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Giuseppe Verdi (1813-1901) Gioachino Rossini (1792-1868) Pierre Vaello, ténor  ; Christophe Simonet, piano. 1 CD Polyphonos POL0012005. Enregistré en 2005. Notice en Français. Durée 63’03’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.