Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Idomeneo K. 366 Recitativo : Oh smania ! O Furie ! Aria : d’Oreste e d’Ajace. Le Nozze du Figaro K. 492 Cavatina  : Porgi, amor. Così fan Tutte K. 588 Recitativo  : Temerari…Aria  : Come scoglio ; Recitativo  : Ei parte-Senti ! Ah no ! …, Aria  : Per piéta, ben mio perdona all’error. Ah, lo previdi !_Ah, t’invola agl’occhi miei-Deh, non varcar K272  ; Vado, ma dove ? O Dei ! ; Misera ! dove son ? l’Aure del Tebro-Ah ! non son io che parlo K369. Franz Joseph Haydn (1732-1809) : Scena di Berenice Hob. XXIVa : 10. Anja Harteros, soprano ; Wiener Symphoniker, direction : Pinchas Steinberg. 1 CD RCA 82876771432. Notice de présentation en anglais, allemand et français. Texte chanté en italien et anglais. Enregistré à Vienne en décembre 2005.

 

Lors de notre commentaire d’un enregistrement munichois de La Traviata, nous constations le charisme et la beauté du chant de la jeune soprano allemande . Lauréate du Concours international de chant de Cardiff en 1999, la chanteuse semble lancée vers d’irrésistibles sommets. Travailleuse acharnée, elle assura en 2004 pas moins de quatre prises de rôles rien qu’au Staatsoper de Munich, et dans des rôles imposants : Desdemona, Arabella, Alice Ford et Alcina. Elle brûle déjà les planches des plus grandes scènes internationales et son répertoire est ouvert à Mozart, l’opéra italien et même français. C’est donc avec une grande curiosité que l’on attendait ce premier récital dans un répertoire délicat.

Les différentes auditions laissent pantois devant l’immensité des moyens de cette chanteuse qui ne fait qu’une bouchée des différents airs interprétés sur ce disque. La technique et la conduite du chant sont impeccables alors que le timbre est rayonnant. On pourra juste lui reprocher un léger manque de différenciation et de spontanéité dans l’interprétation des différentes arias. Mais cette grande artiste saura indéniablement effacer, avec le temps, ces petits reproches. L’accompagnement de n’est pas un modèle de subtilité mais il sait animer le discours à la tête d’un bon , qui sonne parfois un peu trop bruyamment.

Ces petits reproches ne doivent pas nous empêcher de recommander chaleureusement ce très beau récital. On peut également retrouver l’engagement scénique total de la chanteuse dans la production d’Idomeneo enregistrée au festival de Salzbourg 2006.

Plus de détails

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Idomeneo K. 366 Recitativo : Oh smania ! O Furie ! Aria : d’Oreste e d’Ajace. Le Nozze du Figaro K. 492 Cavatina  : Porgi, amor. Così fan Tutte K. 588 Recitativo  : Temerari…Aria  : Come scoglio ; Recitativo  : Ei parte-Senti ! Ah no ! …, Aria  : Per piéta, ben mio perdona all’error. Ah, lo previdi !_Ah, t’invola agl’occhi miei-Deh, non varcar K272  ; Vado, ma dove ? O Dei ! ; Misera ! dove son ? l’Aure del Tebro-Ah ! non son io che parlo K369. Franz Joseph Haydn (1732-1809) : Scena di Berenice Hob. XXIVa : 10. Anja Harteros, soprano ; Wiener Symphoniker, direction : Pinchas Steinberg. 1 CD RCA 82876771432. Notice de présentation en anglais, allemand et français. Texte chanté en italien et anglais. Enregistré à Vienne en décembre 2005.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.