À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Cavalli, une musique sacrée

Plus de détails

Francesco Cavalli (1602-1676) : Vespero delli cinque Laudate a otto voci con strumenti ; Canzone a otto ; Plaudite, cantate cimbalis a tre voci ; In virtute tua Domine a tre voci ; Magnificat a sei voci ; Laudate Dominum a otto voci ; Lauda Jerusalem a otto voci. Chœur Claudio Monteverdi de Crema ; Quoniam, ensemble de bassons de la Renaissance ; Ensemble de Saqueboutiers, direction : Bruno Gini. 1 CD Dynamic CDS 520. Enregistré à la basilique de San Bassiano, Lodi Vecchio (Italie) du 11 au 14 mai 2006. Notice quadrilingue (italien, anglais, allemand, français). Durée : 63’18’’

 

Dynamic nous immerge intégralement dans le monde musical de Pier Francesco Caletti Bruni (né à Crema en 1602), plus connu sous le nom de , nom emprunté à son noble protecteur en guise de reconnaissance. Son parcours dans le domaine lyrique en fait traditionnellement l’héritier de Claudio Monteverdi.

Sa musique sacrée, comme organiste notamment, le propulse maître de chapelle de San Marco de Venise. Ses partitions sacrées reposent sur le style concertant pour chœurs doubles. Son écriture se métamorphose sur le tard avec Vespero delli cinque Laudate a otto voci con strumenti, vêpres destinées à la chapelle de San Marco, et qui constituent le plat de résistance de cet enregistrement. Sa notoriété repose sur le choix d’une plus grande simplicité, d’une plus grande attention envers la réalité, d’un dialogue nouveau entre les deux chœurs, de l’intervention de parties solistes soutenues par les instruments, options considérées comme renouvelant la vision liturgique défendue et illustrée par Claudio Monteverdi.

L’œuvre se compose de « cinq psaumes unis par le Laudate a Laudi initial et le Magnificat final » (Adolfo Bossi) où règne un climat plus proche de la prière authentique, donc moins théâtral et impassible. Parmi les autres items sélectionnés, les deux psaumes (Laudate Dominum et Lauda Jerusalem) à huit voix relèvent du style concertato que Cavalli avait déjà travaillé alors que le Magnificat à six voix plus ancien rappelle la manière de Monteverdi à laquelle il adjoint un certain nombre de traits novateurs (travail contrapuntique avancé, plus grande expressivité, harmonie davantage ronde, mélodie adoucie…)

Pour donner vie à ce passé lointain le chef a réuni d’excellentes formations : le chœur Claudio Monteverdi de Crema fondé voici plus de vingt ans, Quoniam (un ensemble de bassons de la Renaissance nommés douçaines ou dulcianes) et l’Ensemble de Saqueboutiers regroupant des cornets, trombones et des trompettes d’époque. Sans aucun doute, il a cerné et discipliné les ambiguïtés d’une musique qui paraîtra probablement datée à certains mais dont le rôle d’étape majeure n’échappera pas à ceux qui tenteront d’accéder à la perspective historique.

Une forte intéressante réalisation en osmose totale avec son sujet.

(Visited 216 times, 1 visits today)

Plus de détails

Francesco Cavalli (1602-1676) : Vespero delli cinque Laudate a otto voci con strumenti ; Canzone a otto ; Plaudite, cantate cimbalis a tre voci ; In virtute tua Domine a tre voci ; Magnificat a sei voci ; Laudate Dominum a otto voci ; Lauda Jerusalem a otto voci. Chœur Claudio Monteverdi de Crema ; Quoniam, ensemble de bassons de la Renaissance ; Ensemble de Saqueboutiers, direction : Bruno Gini. 1 CD Dynamic CDS 520. Enregistré à la basilique de San Bassiano, Lodi Vecchio (Italie) du 11 au 14 mai 2006. Notice quadrilingue (italien, anglais, allemand, français). Durée : 63’18’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.