Danse , La Scène, Spectacles Danse

Solo de Philippe Decouflé, autoportrait sensible

Plus de détails

Paris. Théâtre National de Chaillot. 26-VI-07. Philippe Decouflé : Solo. Direction artistique : Philippe Decouflé. Musique : Joachim Latarjet. Vidéo : Olivier Simola. Lumières : Patrice Besombes. Son : Claire Thiébault. Accessoires : Pierre-Jean Verbraeken. Régie plateau et vidéo : Laurent Radanovic. Avec : Philippe Decouflé et les musiciens Joachim Laterjet, Quatuor Psophos : Lisa Schatzman, violon ; Bluenn Le Maître, violon ; Cécile Grassi, alto ; Eve-Marie Caravassilis, violoncelle.

Créé en 2003 au milieu des arbres des Tuileries, ce solo, sous-titré « Le doute m’habite », revient à Paris après avoir tourné sur de nombreuses scènes internationales. Dans ce format plus intime que ses spectacles « Sombrero » ou « Iris », en profite pour explorer de nouvelles trouvailles optiques et chorégraphiques, tout en traçant un autoportrait sensible.

Photos à l’appui, il présente au spectateur – qui n’en demande pas tant – les femmes de sa vie, grand-mère, mère, compagnes et filles, lui donnant ainsi l’illusion d’entrer dans son univers tout personnel. Les tableaux s’enchaînent, toujours rapides, parfois précédés d’un petit avertissement : « Et maintenant, un petit peu d’abstraction ! ». Des extraits de films d’archives viennent prendre le relais des séquences dansées, le temps d’un changement de costume à vue. Les références pleuvent, de la danse du Bauhaus aux chorégraphies sophistiquées de Busby Berkeley à Hollywood.

Ombres chinoises ou duplication vidéo, le dispositif scénique reste simple. Avec trois fois rien, deux pieds ou deux mains, recrée tout un monde d’humour et de fantaisie, jusqu’à l’incontournable « Petit bal perdu » qui le fit connaître à ses débuts. Sur scène, la musique de Joachim Laterjet souffle un air rafraîchissant sur ce patchwork sensible et décalé, qui fait rire aux éclats un public redevenu enfant, applaudissant des mains et des pieds aux effets les plus simples. Solo est encore à l’affiche du Théâtre national de Chaillot jusqu’au 30 juin 2007.

Crédit photographique : ©DR

(Visited 396 times, 1 visits today)

Plus de détails

Paris. Théâtre National de Chaillot. 26-VI-07. Philippe Decouflé : Solo. Direction artistique : Philippe Decouflé. Musique : Joachim Latarjet. Vidéo : Olivier Simola. Lumières : Patrice Besombes. Son : Claire Thiébault. Accessoires : Pierre-Jean Verbraeken. Régie plateau et vidéo : Laurent Radanovic. Avec : Philippe Decouflé et les musiciens Joachim Laterjet, Quatuor Psophos : Lisa Schatzman, violon ; Bluenn Le Maître, violon ; Cécile Grassi, alto ; Eve-Marie Caravassilis, violoncelle.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.