bandeau RES MUSICA

Concert « Déclic » au Petit Palais

Concerts, La Scène, Musique de chambre et récital

Paris, Petit Palais 20-IX-07. Gabriel Fauré (1845-1924) : Fantaisie en mi mineur op. 79. Maurice Ravel (1875-1937) : Sonatine pour piano. Francis Poulenc (1899-1963) : Sonate pour flûte et piano. Georges Bizet (1838-1875) /François Borne : Fantaisie sur Carmen. Mikhaïl Glinka (1804-1857) /Arcady Volodos : Variations sur Ruslan et Ludmilla. Clément Dufour, flûte ; Tristan Pfaff, piano.

Les concerts « Déclics » ont pour but de présenter des jeunes lauréats de concours internationaux. s’est fait remarquer en remportant le premier grand prix du concours Rampal, et , moins connu, a été primé au concours Vladimir-Kraïnev ainsi qu’au Concours de Porto et fait partie des sélctionnés du prochain Long-Thibaud.

Aucune véritable surprise au programme, qui ressassait les œuvres incontournables du répertoire pour flûte et piano. On ne s’en lasse pas pourtant, surtout lorsqu’elles sont défendues avec autant de facilité. La sonorité chaleureuse de a particulièrement servi Fauré, dont la Fantaisie en mi mineur ouvrait le concert. La très classique Sonate de Poulenc bénéficiait aussi d’une exécution irréprochable – du premier mouvement joué avec souplesse au dernier vif et engagé, en passant par un second mouvement d’une touchante mélancolie – ainsi que de jeux de lumière – que l’on espère involontaires – d’un kitsch hilarant.

La Fantaisie sur un thème de Carmen, pendant des œuvres de Waxman et Sarasate pour violon, permettait d’entendre la déconcertante virtuosité de Clément Dufour, et ainsi d’assurer le succès du concert.

L’osmose entre le pianiste et le flûtiste pouvait être discutée. La réunion de solistes n’a pas toujours donné des ensembles de chambre réussis. Aussi , plus scolaire que son acolyte, était-il plus convaincant seul, notamment dans les grotesques variations sur Ruslan et Ludmilla d’. On pouvait du reste être décontenancé par la succession des pièces pour flûte et pour piano, induisant des déplacements fastidieux.

Hormis ces considérations, le concert permettait d’entendre deux jeunes solistes à la carrière prometteuse.

Crédit photographique : © Frédéric Dujour

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.