Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Intégrale des symphonies, concerto pour violon, les océanides, Kuolema, scène avec grues, chevauchée nocturne et lever du soleil. Nigel Kennedy, violon ; Philharmonia Orchestra, City of Birmingham Symphony Orchestra, direction : Sir Simon Rattle. 1 coffret de 5 CD EMI. Référence : : 5 099950 075324. Enregistré à Londres et Birmingham entre 1981 et 1987. Notice de présentation en anglais, français et allemand. Durée : 326’37’’. Code barre : 5 099950 075324

 

Après le box Mahler, Emi remet le couvert avec un coffret hyper économique reprenant l’intégrale des enregistrements Sibelius de . On peut vraiment parler d’intégrale car la firme au chien propose en bonus la première version de la symphonie n°5 gravée en 1981 à la tête du Philharmonia. À travers ses disques et ses concerts, Sir Rattle apparaît souvent comme un chef « pointilliste », plus soucieux des détails que de la forme et de l’élan général. Rien de cela dans cette série d’enregistrements dont on ne se souvenait pas qu’ils étaient dans leur ensemble, si bons.

Assez pugnace, mais précis et servi par un orchestre qui lui répond avec attention, le chef livre une exceptionnelle version de la symphonie n°5. Très fauve dans ses couleurs crues et contrastées dans ses climats, cette interprétation rapide (un tout petit peu plus qu’une demie-heure) emporte tout sur son passage. Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’au cours des six ans qui séparent les deux enregistrements (1981 à Londres et 1987 à Birmingham), la vision du chef est devenue encore plus crue avec un très intéressant travail sur les dynamiques. On peut situer un peu en dessous, mais à un très haut niveau, les symphonies n°1, n°2, n°3, n°6 et n°7, lumineuses et emportées par la même logique. La relative déception du coffret réside dans une symphonie n°4 qui manque de tension et de creusement des phrasés. C’est très joli, mais bien trop élégant pour une telle œuvre marquée par le doute.

Du côté des compléments, on note de beaux poèmes symphoniques et un concerto bien neutre et fonctionnel, expédié à la va-vite par un guère inspiré. Mais ce n’est pas grave car l’intérêt du coffret est ailleurs : il offre à un prix misérable (une vingtaine d’euros) un très beau panorama du compositeur finlandais. Sur ce créneaux de prix et vu sa qualité, ce box n’a guère de concurrence. Kurt Sanderling (Brilliant) est plus métaphysique et Lorin Maazel (Decca), moins fourni en compléments.

(Visited 385 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean Sibelius (1865-1957) : Intégrale des symphonies, concerto pour violon, les océanides, Kuolema, scène avec grues, chevauchée nocturne et lever du soleil. Nigel Kennedy, violon ; Philharmonia Orchestra, City of Birmingham Symphony Orchestra, direction : Sir Simon Rattle. 1 coffret de 5 CD EMI. Référence : : 5 099950 075324. Enregistré à Londres et Birmingham entre 1981 et 1987. Notice de présentation en anglais, français et allemand. Durée : 326’37’’. Code barre : 5 099950 075324

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.