Mot-clef : Philharmonia Orchestra

salonen-1

Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia Orchestra au TCE

Pour leur traditionnel passage à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia Orchestra livrent au public parisien un concert de belle tenue, très apollinien, où manque toutefois le frisson dionysiaque. Tandis qu’à la même heure un autre Finlandais, Mikko Franck, fait swinguer la Philharmonie de Paris en célébrant Bernstein, c’est dans la salle de l’avenue Montaigne, bien peu remplie, qu’Esa-Pekka Salonen déroule un programme tout entier construit à ...
heras-casado debussy hm

Debussy en son Martyre par Pablo Heras-Casado

Postmoderne La Mer selon Pablo Heras-Casado ? Et le Martyre, d'un érotisme morbide ? Les voluptés mesurées du Philharmonia Orchestra lui donnent en tous cas un espace sonore lustré, quelque chose de parfait et d’un rien glacé qui déboussolera les admirateurs de Munch, ou ceux de Toscanini : beaucoup de couleurs mais froides, des pleins et des déliés très Matisse, une Mer plus dessinée que peinte qui laisse voir les secrets de l’orchestre debussyste et ...
wang_sib_strav

L’art du violon de Zhi-Jong Wang dans les concertos de Sibelius et Stravinsky

En faisant se confronter Jean Sibelius, Igor Stravinski et Lu Pei, la violoniste chinoise virtuose Zhi-Jong Wang prouve de façon méritoire l’étendue de ses facultés. Épaulée par son Stradivarius de 1716, Wang est bien inspirée de défendre à côté du magnifique et mélodique Concerto que Sibelius écrivit en 1903 et révisa deux ans plus tard, le Concerto d’Igor Stravinsky composé trois décennies après. La différence esthétique entre les deux partitions semble ...
Les Gurrelieder à Saint-Denis sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen

Les Gurrelieder à Saint-Denis sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen

Esa-Pekka Salonen a choisi la partition foisonnante des Gurrelieder, qu'il a l'habitude de diriger, pour célébrer ses 60 ans. Une vraie fête, tant il est vrai que le chef finlandais, entouré d'interprètes de premier plan, la maîtrise et lui donne vie. Mardi 26 juin, 20 h 30. La basilique de Saint-Denis est pleine d'une foule venue entendre une grand-messe profane : les Gurrelieder de Schoenberg, œuvre vocale et symphonique, entre lied ...
Esa-Pekka Salonen

Au TCE, Salonen et le Philharmonia chaotiques dans Mahler

A défaut d’originalité dans son programme, associant la Symphonie n° 2 de Beethoven et la Symphonie n° 1 de Mahler, ce concert du Philharmonia Orchestra, dirigé par son directeur musical, Esa-Pekka Salonen, surprend par l’intensité de son interprétation, à la fois fougueuse, sèche, et quelque peu iconoclaste. La Symphonie n° 2 de Beethoven marque indiscutablement un tournant dans le corpus symphonique du compositeur viennois, dernier regard vers Haydn et Mozart avant ...
scribendum_artur_rodzinski

L’art d’Artur Rodziński, grand bâtisseur d’orchestre

Ce coffret vient à point nommé pour rappeler aux jeunes - et même aux moins jeunes - générations qui auraient tendance à l’oublier, quel très grand chef d’orchestre était Artur Rodziński. En 1947, secondé par le chef d’orchestre Fritz Reiner, le réalisateur Edgar George Ulmer produisit le film Carnegie Hall, dans lequel la célèbre salle de concert new-yorkaise sert de cadre à l’intrigue et de prétexte à diverses interprétations de grandes figures musicales de l’époque. Si l’histoire sur laquelle le film est conçu ...
Thai Son

Dang Thai Son redécouvre Paderewski

En 2016, nous avons chroniqué l'enregistrement de Nelson Goerner consacré à Paderewski et à Martucci. Aujourd’hui, l’Institut Frédéric Chopin de Varsovie nous propose le même concerto du compositeur polonais, mais dans l’interprétation de Dang Thai Son, lauréat du premier prix au Concours Chopin en 1980. Voici une belle occasion de faire la connaissance de cette partition méconnue. Cette nouvelle production est dévolue entièrement à l’œuvre d'Ignacy Jan Paderewski, ce compositeur et homme politique ...
12519_1

Le monumental testament mahlérien de Lorin Maazel

Un témoignage grandiose sur Lorin Maazel, l'une des personnalités les plus fortes de la direction d'orchestre, disparue en 2014. Interprète longtemps discuté de la musique de Mahler, Lorin Maazel avait programmé les neuf symphonies dans un cycle marathon donné en 2011 à Londres avec le Philharmonia. C'est cet ensemble imposant, remarquable par sa qualité orchestrale et sonore autant que par sa conception très personnelle, que nous restitue l'éditeur Signum. Lorin Maazel a découvert ...
erato_andre_cluytens_orchestral

Édition André Cluytens : la splendeur de la perfection

À plusieurs reprises, lors de chroniques d’albums « Icon », nous avions émis le souhait pressant d’une édition André Cluytens de la part de Warner Classics ; on s’attendait peut-être à un coffret Icon d’une dizaine de disques, consacré au chef d’orchestre franco-belge, mais de là à envisager une intégrale orchestrale de 65 CD ! La présente parution est vraiment miraculeuse et inespérée. Fils et petit-fils de chefs d’orchestre, André Cluytens (né à Anvers ...
41u9xwqvcol-_sy300_

Le gigantesque hommage de Warner à Karajan

Quel hommage ! En 101 CD, Warner classics réédite tous les enregistrements de Karajan pour HMV, à l'exception des intégrales d'opéras qu'on espère retrouver également "resmastérisées". Superbe ensemble qui permet de mieux redessiner la trajectoire esthétique du grand maestro. L’aventure commence en 1946 lorsque Walter Legge va trouver un Karajan proscrit à Vienne pour lui faire graver quelques disques fabuleux avec l’illustre Philharmonie. On y perçoit comme une rage de convaincre ...
092b978656fc6c88df70a0465059dc94ba37ebc0

Esa-Pekka Salonen met le feu au TCE

Qu’y a-t-il de commun entre Stravinsky, Beethoven et Sibelius ? Sans doute, lors de ce concert au Théâtre des Champs-Élysées, la pâte d’un des plus grands chefs de notre temps, toutes générations confondues : Esa-Pekka Salonen. Compositeur intéressant, moderniste engagé en Finlande, Salonen est un meneur d’orchestre extraordinairement doué à l’enthousiasme communicatif et inaltérable. Le Philharmonia Orchestra qu’il dirige depuis 2008 montre ce soir la qualité de ses pupitres, de son homogénéité, ...
Souffrance et transfiguration par Peter Sellars

Souffrance et transfiguration par Peter Sellars

Au lendemain de l'horreur niçoise, Aix-en-Provence a décidé de continuer. Ce dyptique Stravinsky Oedipus Rex/Symphonie de psaumes conçu par Peter Sellars, donné en quasi-clôture de la 68e édition, une des plus mémorables du Festival, est un viatique. « L'art peut sembler dérisoire en regard de la violence et de l'effroi qui frappent notre monde ; chaque communauté de spectateurs réunis par une œuvre d'art constitue une expérience de notre humanité partagée. Cette expérience-là est ...
pelléas 2

Katie Mitchell et le rêve de Mélisande

Aix-en-Provence permet à Katie Mitchell de frapper un grand coup à la porte du Monde de l'Opéra, majoritairement balisé par des hommes, en parvenant à arracher Pelléas et Mélisande à tout fatras symboliste. Au propre comme au figuré, on ouvre beaucoup de portes chez Katie Mitchell. Written on skin et Alcina avaient installé la signature d'un imaginaire scénique où l'on donnait à voir ce qui se passait dans la pièce d'à côté. Il ...
45-boris-berezovsky (c) Juri Bogomaz

Vladimir Ashkenazy et Boris Berezovsky : un parfum de Russie au TCE

Vladimir Ashkenazy a longtemps été le pianiste de référence pour l’œuvre de Rachmaninov. Aujourd'hui plus tourné vers la direction d'orchestre, il est devenu l'accompagnateur idéal de ses cadets Nikolaï Lugansky et Boris Berezovsky dans ce répertoire idiomatique. Le concert tout Rachmaninov au théâtre des Champs-Elysées a été un triomphe rendant sa pleine majesté à une musique encore trop souvent mésestimée. S'il est plus tourné aujourd'hui vers la direction d'orchestre, avec des ...

A Londres, vol d’une flûte en or de près de 70 000 euros

Alors qu’il se trouvait dans un bar à Londres, le 1er octobre dernier, le flûtiste Samuel Coles, premier flûtiste du Philharmonia Orchestra s’est fait voler deux flûtes, la première en or d’une valeur de 50 000 £ (68 950 €), la seconde en bois d’une valeur de 10 000 £ (13 791 euros). Le musicien est extrêmement affecté, considérant que cet instrument est une part essentielle de sa vie musicale et qu’il lui sera ...
8939b602c769ee8257f6e92691046a32244e39e1

Salonen et le Philharmonia Orchestra, tambour battant

La superbe machine orchestrale du Philharmonia Orchestra est menée par Esa-Pekka Salonen au Théâtre des Champs-Elysées. Dès le premier accord de l’Ouverture de Beethoven, la manière est entendue : ce sera vite, fort et souvent un peu brusque. Le concert débute en fanfare, presqu'au sens propre, avec cette ouverture peu jouée de Beethoven, puisque le thème est celui du Postillon de Karlsbad. C’est enlevé, rapide, un peu tonitruant aussi par moments mais ...
index

Récitals d’Elisabeth Schwarzkopf : une vie pour la musique

Pour le centenaire de la naissance d'Elisabeth Schwarzkopf, Warner rassemble dans une jolie petite boîte ses récitals pour EMI, un legs précieux qui touche souvent au génie. Certes, on ne doit pas négliger les premiers enregistrements de la radio du Reich, ni la pureté des premiers 78-Tours pour HMV, avec des lieder et des curiosités (les Introuvables, jamais édités en CD, avaient révélé de superbes "Sweet bird", "Depuis le jour", "Jauchzet ...
furt tristan abcderaire

Abécédaire Tristan : F comme Furtwängler

Le 10 juin 1865 à Munich : Tristan et Isolde de Richard Wagner, l’une des œuvres les plus importantes de l’histoire de la musique, est jouée pour la première fois. Un événement que Resmusica a choisi de commémorer sous la forme d’un Abécédaire Tristan. Aujourd’hui, Tristan et… Wilhelm Furtwängler. Dans ses jeunes années, Wilhelm Furtwängler vénère Beethoven, Schubert et Brahms, et déteste Wagner. Il le dirige pour la première fois le 5 avril ...
warner_igor_markevitch

Markevitch et Martinon, deux géants à l’honneur

Deux géants de la direction d’orchestre sont à l’honneur dans ces deux magnifiques réalisations de Warner Classics Erato « Icon » : Igor Markevitch et Jean Martinon. Les amateurs d’enregistrements historiques seront loin d’être les seuls comblés ! Ces deux chefs ont dirigé divers orchestres tout au long de leur carrière, et tous deux, comme en témoignent ces enregistrements, l’Orchestre National de l’ORTF, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, l’Orchestre de Paris, le ...
audite_beethoven_9_furtwangler

Double testament Beethoven – Furtwängler

Ce testament phonographique de Furtwängler de 1954 envers le testament symphonique beethovénien est à chérir et à méditer à chaque audition, mais le recours par Audite aux bandes originales est - paradoxalement - discutable. Avec une centaine d’exécutions recensées de la Symphonie n°9 en ré mineur « Ode à la Joie » de Beethoven sous la baguette de Wilhelm Furtwängler, l’immense chef d’orchestre allemand s’est littéralement approprié l’œuvre grandiose de son compatriote, à ...
Vladimir_Ashkenazy©Sasha_Gusov_ Decca

Vladimir Ashkenazy dirige Beethoven et Mendelssohn sans passion

En remplaçant Christoph von Dohnányi, souffrant, à la tête du Philharmonia Orchestra, Vladimir Ashkenazy a conservé le programme initialement prévu, classique et peu risqué dans sa composition avec trois populaires et incontestables chefs-d'œuvre signés Beethoven et Mendelssohn. Débuter un concert par l'Ouverture Léonore III n'est pas jouer la facilité tant l'œuvre est exigeante techniquement et musicalement. Condensé de l'intrigue de l'opéra Fidelio elle constitue un avant goût des poèmes symphoniques dont ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Philharmonia Orchestra on Tour in Salzburg

One, two, three women; ten, twenty, thirty… No doubt about it, the orchestra entering on the stage of the Grand Hall of the Salzburg was not the Vienna Philharmonic Orchestra, which is still effectively opposed to any form of equality between men and women in its ranks. The Philharmonia, invited for a brief residence of two concerts in Salzburg, is considered a modern orchestra; where the Viennese seem to sort ...
salonen 2014

Esa-Pekka Salonen conducts all-Shostakovich at the Helsinki Festival

The Finnish musical world is rightly proud of its many conductors working on the international circuit, but there seems to be an extra layer of excitement and anticipation whenever Esa-Pekka Salonen is performing in Helsinki. In a YouTube video produced by the Philharmonia Orchestra in London, Salonen calls Orango and the Symphony No. 4 as the "two sides of Shostakovich." Written within a few years of each other, both works display ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Le Philharmonia Orchestra en tournée à Salzbourg

Une, deux, trois femmes ; dix, vingt, trente… Pas de doute, l’orchestre qui pénètre sur la scène de la Grande Salle du Festival de Salzbourg n’est pas l’Orchestre Philharmonique de Vienne, toujours aussi efficacement opposé à toute forme d’égalité entre hommes et femmes dans ses rangs. Le Philharmonia, invité pour une courte résidence de deux concerts à Salzbourg, fait figure d’orchestre moderne ; là où les Viennois se tiennent pour ainsi dire ...
heritage_checkmate_arthur_bliss

Sir Arthur Bliss, Master of the Queen’s Music

Sous une sobre présentation, ces deux CD-R font partie de l’intéressante série de transferts réalisés par le petit label britannique indépendant Heritage Records, d’œuvres anglaises dirigées par leurs compositeurs respectifs. Et ces disques consacrés à Sir Arthur Bliss sont particulièrement bienvenus, car ils nous offrent une vision globale d’un musicien très attachant mais trop peu connu sur le continent, comparé à des personnalités telles que Britten, Delius, Elgar, Holst, Vaughan ...
lisaBatiashvili

Au Royal Festival Hall Esa-Pekka Salonen et Lisa Batiashvili

La fin de saison du Philharmonia tenait à célébrer une heureuse collaboration avec le chef Esa-Pekka Salonen dans une suite de concerts qui s’est achevée le 27 juin avec la Symphonie des Milles de Mahler. La veille, la soirée avait vraisemblablement pour trame l’hymne à la musique finlandaise : celle d’aujourd’hui, avec la première britannique de Maan varjot, œuvre de la compositrice Kaija Saariaho, et celle d’hier, avec le célébrissime ...
melodyia khachaturian

Khatchatourian, le coffret anniversaire

Avec les décalages éditoriaux et les grosses transformations dans le domaine de la distribution discographique, c’est seulement maintenant que nous recevons ce coffret russe en hommage au compositeur arménien Aram Khatchatourian dont on célébra, en 2013, les 110 ans de la naissance. De Khatchatourian, le public et les programmateurs retiennent les extraits des ballets Spartacus et Gayaneh et de temps à autre le Concerto pour violon. Le reste de l’œuvre du compositeur ...
DIALOGUES DES CARMELITES -

Dialogues of the Carmelites in Paris, The ladies’ Delight

This is the fourth important production of Dialogues of the Carmelites premiered this season in France, after the ones in Toulon, Bordeaux/Nantes and Lyon. This work, commissioned exactly sixty years ago by the director of the Ricordi book house and premiered in Italian at La Scala, Milan in 1957, can be considered as Poulenc’s magnum opus and has never been that much put forward in France before. The Théâtre des ...
opuskura_tchaikovski_lalo_huberman

Huberman et Dobrowen : deux grands musiciens historiques

Cela fait un moment que le label japonais Opus Kura ne nous avait fait part de ses nouveautés, aussi c’est avec grand plaisir que nous accueillons ces deux productions historiques sous rubrique. L’une d’entre elles, consacrée au légendaire violoniste polonais Bronisław Huberman (1882-1947) est en fait une réédition améliorée en 2012 d’un transfert déjà remarquable, publié en 2001 (OPK2007), et le résultat, nettement supérieur à l’original, méritait vraiment d’être signalé ...
DIALOGUES DES CARMELITES -

Dialogues des carmélites à Paris, au bonheur des dames

Voici la quatrième production marquante de Dialogues des Carmélites créée cette année en France, après celles de Toulon, Bordeaux/Nantes et Lyon. Commandé il y a exactement soixante ans par le directeur des éditions Ricordi, créé en italien à la Scala de Milan en 1957, l’ouvrage majeur de Poulenc (dont on célèbre cette année le cinquantenaire de la disparition) n’a jamais été autant plébiscité chez nous ! Et la distribution plus qu’alléchante ...