Plus de détails

Philip Glass (né en 1937) : Musique pour piano. Opening (extraits des Glassworks) ; Trilogy Sonata (arrangement de Paul Barnes) : Knee Play n° 4 (extrait de Einstein on the Beach), Satyagraha (fin de l’Acte 3), Dance (extrait de l’acte 3 de Akhnaten) ; Musique de The Hours ( onze pièces). John Lenehan, piano. 1 CD. Sony. Code barre : 88697119572. Enregistré au Rectory Studio, Buckinghamshire, janvier-février 2005. DDD. Notice : trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 73’31

 

Les pièces pour piano de Philip Glas retenues pour cet enregistrement réalisent une sorte de génial chaînage entre les œuvres passées et récentes du compositeur américain. Et, même si les onze sections constituant la musique de The Hours ne datent que de très récemment, elles offrent un exemple révélateur des diverses expressions du créateur. Soyons néanmoins plus précis.

Glass écrivit la musique du film de Stephen Daldry (2002) qui en appelait à Nicole Kidman, Julianne Moore et Meryl Streep. On remarqua alors combien la musique embellissait et enrichissait l’image. L’année suivante, le pianiste Michael Riesman arrangea une suite, en fait un concerto en trois mouvements pour piano, cordes, harpe et célesta. Ce même Riesman, avec cette fois la participation de Nico Mühly, en façonnent un nouvel arrangement sous forme de pièces pour piano seul. Et là, la découverte s’avère fascinante, d’une beauté et d’une simplicité rares mais ô combien génératrices d’effets poignants lors d’infimes modifications de l’harmonie, du rythmes et de la tonalité le tout structuré sur un fond de rythmes réitérés et de courtes cellules répétitives.

On sait que Glass contesta le terme de « minimalisme » employé à son encontre même si son argumentation ne convainc pas vraiment. Ses sources d’inspiration, multiples et variées, classiques ou curieuses, s’engouffrent dans son processus créateur. « Je m’intéresse à toutes sortes de musiques et tôt ou tard la plupart de ces musiques finissent par entrer dans mes propres compositions ». Là, nous adhérons pleinement au propos !

Le pianiste , formidable interprète, se trouvait particulièrement inspiré et rutilant, lors de son enregistrement du début de l’année 2005. Son toucher précis mais non mécanique, poétique mais jamais doucereux, rigoureux mais passionné est un véritable atout promotionnel de l’œuvre pianistique de . Les autres pièces inscrites au programme complètent l’approche et la diversité de l’art d’un compositeur contemporain présentement à son sommet.

Une miraculeuse occasion de (re)fréquenter une musique aux rebondissements élégants et mœlleux.

Plus de détails

Philip Glass (né en 1937) : Musique pour piano. Opening (extraits des Glassworks) ; Trilogy Sonata (arrangement de Paul Barnes) : Knee Play n° 4 (extrait de Einstein on the Beach), Satyagraha (fin de l’Acte 3), Dance (extrait de l’acte 3 de Akhnaten) ; Musique de The Hours ( onze pièces). John Lenehan, piano. 1 CD. Sony. Code barre : 88697119572. Enregistré au Rectory Studio, Buckinghamshire, janvier-février 2005. DDD. Notice : trilingue (anglais, allemand, français). Durée : 73’31

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.