À emporter, CD, Musique symphonique

O Martha ô Martha berce moi !

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : concerto pour piano n°1 ; concertino pour deux pianos ; quintette pour piano. Martha Argerich, piano I ; Renaud Capuçon, violon ; Alissa Margulis, violon ; Lida Chen, alto ; Mischa Maisky, violoncelle ; Sergei Nakariakov, trompette ; Lilya Zilberstein, piano II. Orchestre de la Suisse Italienne, direction : Alexander Vedernikov. 1 CD EMI Classics. Référence 5099950450428. Enregistré au festival Lugano en 2006. Qualité d’enregistrement DDD. Notice trilingue (anglais, allemand, français ; notice assez courte). Durée : 66’21’’.

 

O Martha ô Martha berce moi !Les admirateurs de ne seront pas déçus par cet enregistrement live « Chostakovitch » et ne pourront que se réjouir de voir l’immense pianiste toujours au sommet de son talent et de son art.

Le concerto pour piano est magnifiquement interprété. L’entente entre les deux solistes et l’orchestre nous paraît assez insolite, pour donner un résultat rarement aussi parfait.

L’on retrouve avec grand plaisir le souffle dramatique de -sans pour autant perdre l’ironie décalée du compositeur- dans le concertino pour deux pianos qui alterne noirceur, mélancolie et chants pianistiques volontairement naïfs. Argerich et Zilberstein retranscrivent à merveille les intentions du compositeur dans chaque note et chaque nuance.

Enfin, le quintette pour piano opus 57, seul quintette écrit par le compositeur –et chef-d’œuvre de la musique de chambre !- connut une longue période pendant laquelle il fut peu interprété, en comparaison avec les quatuors à cordes dont la discographie est très grande.

Dans les toutes premières secondes de l’enregistrement, on relève quelques erreurs de justesse des cordes, qui disparaissent ensuite complètement -ouf !- pour laisser place à un torrent de musicalité et d’idées absolument géniales. Les grands solistes se font plaisir et cela se ressent très fortement dans leur jeu et dans leur complicité. Les nuances et les accents sont tellement originaux qu’on a l’impression de redécouvrir complètement cette œuvre. L’avalanche de pizz est un pur plaisir sensoriel dans ce soleil de sang magistral plein de poésie, de violence et de tristesse.

Un disque « Chostakovitch » indispensable, un vrai choc !

Plus de détails

Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : concerto pour piano n°1 ; concertino pour deux pianos ; quintette pour piano. Martha Argerich, piano I ; Renaud Capuçon, violon ; Alissa Margulis, violon ; Lida Chen, alto ; Mischa Maisky, violoncelle ; Sergei Nakariakov, trompette ; Lilya Zilberstein, piano II. Orchestre de la Suisse Italienne, direction : Alexander Vedernikov. 1 CD EMI Classics. Référence 5099950450428. Enregistré au festival Lugano en 2006. Qualité d’enregistrement DDD. Notice trilingue (anglais, allemand, français ; notice assez courte). Durée : 66’21’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.