Carmen-banniere-728x90

Rossini à la trompette : évidemment et éminemment festif

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Rossini, La trompette de l’Opéra, airs célèbres. Transcriptions pour trompette et orchestre d’airs de La Pie voleuse, Guillaume Tell, Tancrède, Otello, L’Italienne à Alger, Cendrillon, Il Signor Bruschino, L’Échelle de soie et du Barbier de Séville. Eric Aubier (trompette) et l’Orchestre Philharmonique (de chambre) de la Radio-Télévision Roumaine, direction : Amaury du Closel. 1 CD Indesens INDE007, code barre : 3760039839961. Enregistré à Bucarest en novembre 1991. Notice de 4 pages en français, Durée : 51’56’’.

 

Le label Indesens, déjà mentionné dans ces colonnes, s’est spécialisé dans la musique pour cuivres et nous propose depuis quelques temps des enregistrements variés comprenant tout aussi bien des musiques originales que des transcriptions, interprétées par une ribambelle d’artistes « maison » figurant parmi les meilleurs spécialistes de ces instruments. De plus, par le jeu des transferts de catalogues, des gravures anciennes peuvent tout à la fois retrouver et une nouvelle jeunesse et le chemin des bacs, sous des pochettes inédites. C’est le cas nous semble-t’il pour cet enregistrement autrefois réalisé pour Pierre Vérany (PV 730039) en 1991 et désormais réédité sous ce label éminemment « cuivré ».

Pour commencer, et concernant le répertoire de cet album en lui-même, il n’y a pas grand-chose à dire tant la pratique de la transcription a toujours fait partie des habitudes musicales courantes et a souvent permis au plus grand nombre de connaître des œuvres majeures du répertoire : il n’est jamais honteux de jouer des transcriptions (que celui qui ne l’a jamais fait nous lance le premier disque). Ensuite, passer de la voix rossinienne à la trompette n’est pas non plus une hérésie tant ces deux média conviennent parfaitement à l’esthétique flamboyante du compositeur italien, souvent très prolixe en vocalises toutes plus agiles les unes que les autres.

Pour finir, Eric Aubier, ancien trompettiste solo à l’Orchestre de l’Opéra de Paris, sert parfaitement ces arrangements tant sa technique et sa musicalité sont de très haut niveau : on ne pourra pas trouver de fausses notes ni dans la musique ni dans les options esthétiques d’interprétation.

En conclusion, si vous cherchez un enregistrement de trompette virtuose, facile à écouter par de simples mélomanes, celui-ci, ressorti à point et ne trahissant pas trop son âge (contrairement à la photo de l’artiste sur la pochette qui n’est plus trop fidèle aux portraits d’aujourd’hui), pourra parfaitement convenir.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.