À emporter, CD, Musique symphonique

Rolf Wallin, l’homme venu du froid !

Plus de détails

Rolf Wallin (né en 1954) : Act ; Das War Schön ; Tides. Martin Grubinger, percussions ; Kroumata Percussion Ensemble Oslo Philharmonic Orchestra, direction : Jaap van Zweden, John Axelrod, Jukka-Pekka Saraste. 1 CD Ondine ODE 1118-2. Code barre : 0 76 1195 111 826. Notice de presentation en anglais, allemande et français. Enregistré en 2006 et 2007 à Oslo. Durée : 60’27

 

Les Clefs ResMusica

Le « jeune » quinquagénaire norvégien se voit offrir un disque monographique par, la toujours inspirée, firme Ondine. Formé en Scandinavie et aux Etats-Unis par Olav Anton Thommessen, Vinko Globokar et Roger Reynolds, le compositeur est l’un des fers de lance de l’avant-garde des pays de l’Europe du Nord. Trompettiste dans des ensembles de musique ancienne, de jazz et même de Rock, notre homme se plait à pulvériser les frontières et les influences.

Et l’on commence très très fort avec le bref Act (2003), sorte de scherzo démoniaque pour grand orchestre dans la lignée de pièces citadines et énergiques comme Helix de Salonen, The Chairman Dances de John Adams ou Scherzoid de Turnage. Le compositeur déchaîne les décibels et une instrumentation ultra virtuose qui reprend tout autant le Stravinsky du Sacre du printemps que le Varèse d’Amérique. En une dizaine de minutes, cette partition fait, c’est peu dire, son effet !

Changement de latitude et de climat avec Das War Schön pour percussion et orchestre. En cinq mouvements, cette pièce pour percussion solo et orchestre se réfère « à divers aspects biographiques et musicaux de la légende mozartienne ». Cette partition d’une vingtaine de minutes et dont le programme est fort défini, n’est pas sans évoquer la pulsion de John Adams et l’étrangeté de Satie. L’oreille reste médusée par la virtuosité de la partie soliste, mais l’orchestration se fait un peu trop mécanique.

En conclusion, Tides, convoque un vaste ensemble de percussions solistes et un grand orchestre. De forme libre et agencée autour des parties de percussions, la pièce se décompose en trois « vagues » successives. L’écriture se fait plus intuitive ou tactile et donc plus percutante. La pièce alterne l’originalité des teintes, la liberté du langage et l’élan de la transe collective : c’est beau et c’est éclatant ! Le groupe de percussionnistes Kroumata s’acquitte avec haute compétence de sa redoutable tache et tout au long de ce programme, l’orchestre philharmonique d’Oslo témoigne de sa probité et de son talent dans la musique contemporaine sous des baguettes inspirées.

Ce beau disque propose un portrait convainquant d’un compositeur dans l’air du temps : urbain et complexe à la fois. On aimerait donc entendre sa belle musique dans nos contrées et suivre, avec grand intérêt ses prochaines œuvres.

Plus de détails

Rolf Wallin (né en 1954) : Act ; Das War Schön ; Tides. Martin Grubinger, percussions ; Kroumata Percussion Ensemble Oslo Philharmonic Orchestra, direction : Jaap van Zweden, John Axelrod, Jukka-Pekka Saraste. 1 CD Ondine ODE 1118-2. Code barre : 0 76 1195 111 826. Notice de presentation en anglais, allemande et français. Enregistré en 2006 et 2007 à Oslo. Durée : 60’27

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.