Plus de détails

Heart & Virtuosity, International Violin Competition « Primo Paganini ». Du 22 septembre au 1er octobre 2006, Teatro Carlo Felice, Gène, Italie. Fabrizio Caldarazzo, Giovanni Casella, Ermindo Polidori Luciani, pianistes accompagnateurs. Jury : Massimo Quarta et György Pauk, Felix Ayo, Michael Frischenschlager, Kenji Kobayashi (violoniste) Michele Dall’ongaro (compositeur) Rudolf Barshai (chef d’orchestre) et Cesare Mazzonis président du jury. Orchestre Carlo Felice, Theatre of Genova – direction : Alpaslan Ertüngealp. 1 DVD Dynamic 33539. Enregistré à Gène septembre/octobre 2006. Prise de son Stefano Agnini, edition et vidéo production ; Adrioano Figari, postproduction, Adriano Ricchetti. Notice et sous-titres : italien, anglais, allemand, français, espagnol. Code barre 8 007144335397 durée : 105’

 

Crée en 1954, le fameux concours de la ville de Gène est encore l’événement culturel majeur de la ville. Devenu biennale depuis 2004, ce concours est aussi l’un des plus prestigieux du monde. Il a été suivi par une équipe de choc qui nous plonge dans les coulisses, les tracas, les aventures de tous les protagonistes qui ont osé s’inscrire à l’un des plus difficiles concours du monde de violon.

Sachez que seuls les « Premio » du concours ont le privilège de jouer le fabuleux « Cannone » un Guarneri del Gesù de 1743 qui fut légué à la ville par Nicolo Paganini. Vous serez d’emblée attirés et séduits par cette irrésistible impression de vivre au plus près cette aventure extraordinaire. Vous entendrez dans ce DVD des musiciens aboutis avec de bien belles personnalités qui savent atteindre les plus hauts sommets de la pratique du violon. Le « Paganini » est un monument qui ne se traite pas à la légère par une dextérité technique ou une gymnastique virtuose, il lui faut du sentiment, de la musicalité et surtout de la personnalité pour convaincre le jury.

Il faut être dans un état d’esprit très particulier pour vivre cet événement aussi « la volonté de gagner est fondamentale, il ne s’agit pas simplement de participer ». Les concurrents ont le devoir de faire leurs preuves en vingt minutes au premier tour. Plus de 50 inscrits seront entendus par un jury hautement qualifié ; les musiciens prestigieux comme Massimo Quarta et György Pauk pour cette promotion 2006 ont été sollicités ainsi que Felix Ayo, Michael Frischenschlager, Kenji Kobayashi, Michele Dall’ongaro (compositeur), Rudolf Barshai (chef d’orchestre) et Cesare Mazzonis, président du jury, directeur artistique du concours international de violon « Premio Paganini ».

Avant d’écouter les concurrents du second tour, tous les membres du jury prennent le temps nécessaire pour expliquer à ceux qui ne seront plus dans la course pourquoi tel ou tel candidat a échoué. Les tempi, les cadences doivent être irréprochables, le mental doit être aussi complètement maîtrisé. Les candidats sont à 95% en accord avec les critiques qui leurs sont faites.

En quelques minutes, vous verrez les protagonistes en répétitions avec leurs » coach » – le plus souvent papa ou maman – qui a tout misé sur ce cheval gagnant. Les commentaires des uns et des autres sont terribles … à se demander qui passe réellement le concours, le musicien ? Pas sur … Que cela puise servir de leçon aux futurs virtuoses. Dans tous les cas, ces musiciens sont tous investis et respectables. Mais seulement une douzaine sera dans les starting-blocks du second tour. Une concurrente compare ces auditions aux Jeux Olympiques, elle n’a pas tort, il faut être le meilleur à un moment précis et avoir un travail considérable derrière soi pour assumer le trac, les petits soucis de sommeil et tout ce qui peut perturber l’athlète au dernier moment.

La parole est aussi donnée au chef Alpaslan Ertügealp qui doit s’adapter avec l’orchestre à six interprétations différentes en un temps record pour le concert des finalistes, cela demande une rigueur et un professionnalisme hors pair. Les personnalités des finalistes nous donne envie d’aller les entendre dans des situations bien moins stressantes.

Très rapidement, notre choix est fait. Un seul doute demeure : qui aura la maîtrise des nerfs suffisante pour être lauréat ? Tous ceux qui arrivent au cap des finalistes sont bien évidemment des musiciens aboutis et confirmés mais il ne suffit pas d’être violoniste, il faut aussi être artiste, ils ont une belle carrière devant eux assurément. Et il est instructif de découvrir les personnalités des concurrents, une a commencé le violon à l’âge de 3 ans, un autre a hésité entre le ballon rond et le violon … Voilà encore une bonne raison de ne pas négliger la musique, elle n’est pas une tare, mais une réalité que seuls les « a priori » tendent à laisser sur le banc de touche.

Le lauréat s’est imposé non seulement par son jeu et sa virtuosité mais aussi par sa personnalité forte et généreuse qui sied si bien à la musique. Il nous a conquis, nous espérons qu’il saura aussi vous convaincre.

Plus de détails

Heart & Virtuosity, International Violin Competition « Primo Paganini ». Du 22 septembre au 1er octobre 2006, Teatro Carlo Felice, Gène, Italie. Fabrizio Caldarazzo, Giovanni Casella, Ermindo Polidori Luciani, pianistes accompagnateurs. Jury : Massimo Quarta et György Pauk, Felix Ayo, Michael Frischenschlager, Kenji Kobayashi (violoniste) Michele Dall’ongaro (compositeur) Rudolf Barshai (chef d’orchestre) et Cesare Mazzonis président du jury. Orchestre Carlo Felice, Theatre of Genova – direction : Alpaslan Ertüngealp. 1 DVD Dynamic 33539. Enregistré à Gène septembre/octobre 2006. Prise de son Stefano Agnini, edition et vidéo production ; Adrioano Figari, postproduction, Adriano Ricchetti. Notice et sous-titres : italien, anglais, allemand, français, espagnol. Code barre 8 007144335397 durée : 105’

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.