Festivals, La Scène, Musique et cinéma

Le BéO Festival : une IIe édition riche en émotions

Plus de détails

beofestival2008-300x280

La seconde édition du BéO Festival, premier et unique festival international de musiques de films à Paris, a eu lieu cette année du 8 au 11 avril 2008. Après une première édition plus confidentielle à la programmation relativement pointue, le Divan du Monde nous a proposé cette année un programme plus grand public, sans perdre cette singularité qui a fait la réputation de la salle.

Mardi et mercredi, il a été proposé aux spectateurs un premier voyage dans l’univers du réalisateur David Lynch et plus particulièrement dans la ville mystérieuse de Twin Peaks : réinterprétation de la musique originale d’Angelo Badalamenti, orchestrée par Jean-Philippe Audin et supervisée par Valérie Lindon, avec la complicité du compositeur, et projection du film Twin Peaks – Fire Walk With Me.

Jeudi, un concert plus que surprenant de Charlie O, un « aventurier musical » devenu compositeur des films du français John B. Root, l’un des rares réalisateurs de films pornographiques à avoir été reconnu par les cinéphiles comme un vrai auteur.

Point d’orgue de la manifestation parisienne le vendredi 11 avec plusieurs évènements exceptionnels. Dans un premier temps, le compositeur Fayçal Salhi réinterprète au oud avec ses musiciens (violoncelle et saxophone) la musique du film qu’il a signé pour le La Maison Jaune d’Amor Hakkar. Cette prestation orientale et dépaysante est suivie d’un concert de . Ce dernier, au piano malgré un petit incident, interprète avec ses talentueux musiciens la musique qu’il a signé pour les films de Michel Gondry et d’Eric Besnard : Human Nature, La Science des Rêves, Be Kind Rewind et en avant première Cash (sortie du film le 20 avril). Une prestation jazzy époustouflante, plein d’énergie, marquée par des soli enthousiastes et vigoureux, où semble transparaître l’ombre de Ray Charles, avec qui le compositeur a travaillé dans le passé… Un moment inoubliable !

Palmarès du festival

Prix du meilleur compositeur français :

Prix du meilleur compositeur étranger : Wojciech Kilar

Mention Spéciale : Pierre Adenot

Prix de la meilleure Bande Originale de Court Métrage : Lorenzo Recio et pour Lisa

Prix de la rédaction EcranNoir : Alex Beaupain pour Les Chansons d’amour

Prix Cinezik. org de la meilleure première œuvre musicale pour un long métrage : Jean-Baptiste Laubier pour Naissance des pieuvres

Plus de détails

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.