Banniere-ClefsResmu-ok

Tales of Beatrix Potter

À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

Royal Opera House : Tales of Beatrix Potter. Chorégraphie : Frederick Ashton. Musique : John Lanchberry (1923-2003). Production : Anthony Dowell. Costumes : Christine Edzard. Masques : Rostilav Douboujinsky. Lumières : Mark Jonathan. Royal Ballet Sinfonia, direction : Paul Murphy. Avec les danseurs du Royal Ballet. Réalisation : Jonathan Haswell. 1 DVD Opus Arte OA 1001 D. Code barre : 809 478 010 012. Enregistré les 23 et 27 décembre 2007 au Royal Opera House, Londres. Format image : 16/9 anamorphique, NTSC. Format son : LPCM Stereo, DTS. Toutes zones. Durée : 76 minutes.

 

Une captation fidèle du ballet de créé pour les besoins d’un film au début des années 70 et porté à la scène en décembre 1992 pour le Royal Ballet de Covent Garden sur les célèbres contes animaliers de Beatrix Potter.

Pour qui n’est pas familier de Mme Piquedru, la blanchisseuse, de Pierre Lapin, Noisette l’écureuil ou Jérémie Pêche à la ligne, les personnages des contes écrits par Beatrix Potter, une sérieuse révision s’impose. Le livret du DVD co-édité par la BBC et la Royal Opera House est en effet exclusivement en anglais, à l’exception d’un texte de David Nice, consacré à la partition. Sus donc aux délicieuses histoires, légèrement surannées de cette jeune anglaise, qui ont marqué des générations de jeunes enfants.

fait de cette succession d’histoires courtes un ballet enlevé et malicieux, servi par une compagnie pleine d’esprit et de grâce. Après une ravissante valse des souris, tous les attributs de la danse classique sont déployés dans l’histoire de la canette Jemina ou de Rebondi Cochonet et de son amoureuse Replette. La transposition des images originales est particulièrement fidèle, aussi bien dans les décors que dans les costumes, et l’on savoure tout particulièrement celle de la blanchisseuse Mme Piquedru, une hérissonne, ou de Hunca Munca et Tom Pouce, les deux vilaines souris qui s’acharnent sur le repas factice d’une maison de poupée !

Le finale rassemble tous les personnages des scènes précédentes, accompagné de leurs thèmes musicaux et chorégraphiques respectifs. Eblouissant, ce finale est d’ailleurs davantage dansé que l’ensemble du ballet, qui privilégie la pantomime.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.