Banniere-ClefsResmu-ok

Concert des Révélations classiques 2007

Concerts, La Scène, Musique de chambre et récital

Avignon. Opéra-théâtre. 10-III-2009. Œuvres de Robert Schumann (1810-1856), Camille Saint-Saëns (1835-1921), Ludwig van Beethoven (1770-1827), Félix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847), Claude Debussy (1862-1918), Johann Sebastian Bach (1685-1750), Carl Nielsen (1865-1931), Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893), Gabriel Fauré (1845-1924) et Richard Wagner (1813-1885) / Franz Liszt (1811-1886). Varduhi Yeritsyan, piano ; Julien Szulman, violon ; Aurélienne Brauner, violoncelle ; Olivier Rousset, hautbois ; Sophie Teulon, piano.


Nous avions exprimé notre déception, et celle de tout le public, lors de la prestation Tremplin des jeunes voix lyriques, le 28 novembre 2008. C’était une initiative avignonnaise que de scinder chant-musique dans cette tournée des lauréats des Révélations classiques 2007, et il n’est pas certain qu’elle fût excellente. Du moins l’Adami organisatrice se reconnaît-elle une grande part de responsabilité dans l’impréparation de cette soirée de novembre.

Rien de tel pour les instrumentistes. Chacun avait concocté avec justesse son propre programme, et l’alternance solos-duos-trios était bien dosé, et jusqu’au quatuor final où chacun a pu montrer son talent sans empiéter sur le domaine des autres… La soirée mêlait intelligemment pages célèbres et œuvres moins connues, et les artistes ont manifesté la même aisance, le même talent, dans tous les morceaux, fût-ce celui que récusait le compositeur lui-même : Beethoven par exemple avait oublié avoir écrit ses Trente-deux variations, ici judicieusement choisies par qui s’y est régalée, et quand une amie lui eut rafraîchi la mémoire, il s’était exclamé : «O Beethoven, quel âne as-tu été !».

Au cours de cette soirée d’égale qualité du début à la fin, nous avons pu entendre, accompagnés de au piano, quatre artistes – piano, violon, violoncelle, hautbois -, qui déjà ont tous entamé une belle carrière : la pianiste arménienne , qui sait allier délicatesse et détermination, se produit en effet dans des festivals prestigieux ; le violoniste , un peu contraint par le trac ce soir-là malgré son talent indéniable, a été maintes fois récompensé lors de concours internationaux ; la violoncelliste est très légitimement lauréate du Mécénat Musical Société Générale ; quant au hautboïste , au physique de premier de la classe, il a reçu précisément le 1er Prix au Concours des Jeunes Talents de l’Ouest, et il est actuellement second hautbois soliste à l’Orchestre National de Paris.

A l’exception de , tous faisaient leurs débuts sur cette scène, dont ils ont apprécié l’excellent retour acoustique, et le public sera ravi de les accueillir à nouveau. La soirée «Révélations» méritait bien son titre…

Crédit photographique : Varduhi Yeritsyan (piano), Sophie Teulon, (piano), (violoncelle) ; devant : (hautbois) © Geneviève Allène-Dewulf

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.