Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

La famille Bach sur les chemins de Compostelle

Plus de détails

Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine. 12-IV-2009. Johann Christoph Friedrich Bach (1732 – 1795) : Wachet auf, ruft uns die Stimme. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Jesu, der du meine Seile BWV 353 ; O Traurigket, o Herzeleid BWV 404. Jesu, meine Freude BWV 227. Johann Bach (1604-1673) : Sein nun wieder meine Seele. Johann Christoph Bach (1642-1703) : Fürchte dich nicht, Lieber Herr Gott, wecke uns auf. Johann Michael Bach (1648-1794) : Unser Leben währet siebenzig Jahr ; Fürchtet euch nicht. Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) : Bitten. Le concert Lorrain : Stephan Shultz, violoncelle ; Miriam Shalinsky, contrebasse ; Thomas Leininger, orgue. Avec la participation des Frères et Sœurs de Jérusalem de Vézelay et le Chœur Arsys-Bourgogne, direction : Pierre Cao

Arsys Bourgogne

Pour célébrer l’ouverture des commémorations du 30e anniversaire de l’inscription de la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay au Patrimoine mondial de l’Unesco, le chœur sous la direction de nous a offert un concert autour de la Famille Bach. Tout un programme, riche en promesses et totalement en harmonie avec les fêtes de Pâques.

Le chœur possède une maîtrise parfaite de ce répertoire. Tout y est, phrasé, engagement, maîtrise d’une polyphonie complexe, couleurs, qui rendent à chacun des membres de la famille Bach leurs particularités. Dans la basilique de Vézelay dont l’acoustique étouffait toutefois parfois les sons, le chœur nous a révélé l’intime complexité et cette somptueuse luminosité d’une œuvre familiale, offrande musicale à l’humanité en quête de spiritualité. Les Frères et Sœurs de Jérusalem de Vézelay les ont accompagnés dans certains motets, venant enrichir la force du chœur.

Ces motets sont de véritables joyaux. Il n’est qu’à lire sur le visage du violoncelliste du Concert Lorrain, Stephan Shultz, le bonheur que semble lui inspirer chaque note, chaque phrasé pour s’en persuader. L’archet se fait souple, le continuo y est le meilleur des soutiens pour les interprètes. Certains regretterons peut-être, la présence d’un récitant se présentant comme le petit-fils de Bach venant inaugurer en compagnie de Mendelssohn, la statue de son grand-père. Les textes sont un peu trop prosaïques, le comédien manque d’aisance et son élocution est assez approximative en particulier pour les titres en allemand. Pour celui ou celle qui ne connait pas le génie de cette famille, ce concert offrait quelques clés de lecture, non seulement sur l’histoire des Bach mais sur les œuvres elles-mêmes. Pour tous les autres, restait l’impression d’une césure interrompant l’élan de l’intense émotion de l’interprétation musicale. Toutefois, le public venu nombreux fit à la fin du concert une ovation aux interprètes, après un concert où il s’était montré particulièrement concentré.

Crédit photographique : Arsys-Bourgogne © DR

 

Plus de détails

Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine. 12-IV-2009. Johann Christoph Friedrich Bach (1732 – 1795) : Wachet auf, ruft uns die Stimme. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Jesu, der du meine Seile BWV 353 ; O Traurigket, o Herzeleid BWV 404. Jesu, meine Freude BWV 227. Johann Bach (1604-1673) : Sein nun wieder meine Seele. Johann Christoph Bach (1642-1703) : Fürchte dich nicht, Lieber Herr Gott, wecke uns auf. Johann Michael Bach (1648-1794) : Unser Leben währet siebenzig Jahr ; Fürchtet euch nicht. Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) : Bitten. Le concert Lorrain : Stephan Shultz, violoncelle ; Miriam Shalinsky, contrebasse ; Thomas Leininger, orgue. Avec la participation des Frères et Sœurs de Jérusalem de Vézelay et le Chœur Arsys-Bourgogne, direction : Pierre Cao

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.