À emporter, CD, Musique symphonique

André Previn et le London Symphony Orchestra

Plus de détails

Olivier Messiaen (1908-1992) : Turangalîla-Symphonie. Claude Debussy (1862-1918) : Images ; Prélude à l’après midi d’un faune ; Trois nocturnes. Serge Rachmaninov (1873-1943) : Symphonie n°2 en mi mineur op. 27. Maurice Ravel (1875-1937) : Boléro. Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Symphonie n°8 en do mineur op. 65. Serge Prokofiev (1891-1953) : Symphonie n°1 en ré majeur « Classique » op. 25 ; Roméo et Juliette op. 64 (extraits). Piotr Illich Tchaïkovski (1840-1893) : le Lac des Cygnes op. 20 (extraits) ; La Belle au bois dormant op. 66 (extraits) ; Casse-Noisette op. 71 (extraits). William Walton (1902-1983) : Belshazzar’s Feast. Edward Elgar (1857-1934) : Variations sur un thème original Enigma op. 36. Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Fantaisie sur Greensleeeves. Gustav Holst (1874-1934) : The Planets. Benjamin Britten (1913- 1976)  : Peter Grimes, quatre interludes marins op. 33a ; Passacaglia op. 33b. Carl Orff (1895-1982) : Carmina Burana. Samuel Barber (1910- 1981) : Adagio pour cordes op. 11. George Gershwin (1898-1937) : Rhapsody in Blue ; An American in Paris ; Concerto en fa ; Ouverture Cubaine. Jeanne Loriod, ondes martenot ; Michel Béroff, piano ; Sheila Armstrong, soprano ; Gerald English, ténor ; Thomas Allen et John-Shirley Quirk, barytons ; St Clement Danes Boy’s Choir ; London Symphony Chorus, Ambrosian Singers ; London Symphony Orchestra, direction et piano : André Previn. 1 coffret de 10 CD EMI. Référence et code barre : 50999 26969 2 5. Enregistré entre 1971 et 1983. Notice de présentation en anglais, allemand et français. Durée 14h28

 

Après l’hommage minimal de RCA, EMI met en coffret une sélection des quatre-vingt-dix albums gravés par pour EMI lors de son passage à la tête du dans les années 1970. Pas de surprises ou de raretés dans ce coffret multicolore mais de solides enregistrements multi-réédités et disponibles, depuis l’avènement du compact, dans toutes les collections de la firme au chien. Previn dirige un LSO fidèle à sa réputation de puissance sonore et de perfection technique.

Du côté des incontournables, on retrouve une sélection de Roméo et Juliette de Prokofiev et des trois ballets de Tchaïkovski. Tirés d’enregistrements intégraux, ces extraits font dans le solidement charpenté et l’ultra-symphonique : c’est donc du « gros son » avec un orchestre en parade instrumentale. Les oreilles contemporaines souhaitent peut être entendre désormais une pâte plus légère dans Tchaïkovski mais le Prokofiev reste un des piliers de la discographie avec Gergiev (Philips) et Maazel (Decca). Autre grand classique de la discographie : la Symphonie n°2 de Rachmaninov tirée, elle aussi, d’une intégrale majeure. La force de l’orchestre rejoint ici l’inspiration du chef. Bien que de nationalité étasunienne, Previn aura servi la musique anglaise comme le plus fidèle des chevaliers britanniques. EMI a sélectionné quelques uns de ses meilleurs enregistrements de partitions d’Elgar, Walton, Vaughan-Williams et Britten. Previn adore Gershwin et Gershwin lui rend bien ! Lors de ses années londoniennes, le musicien n’aura pas résisté à la tentation d’immortaliser les tubes. Les Londoniens, guidés par un maître absolu, swinguent et dansent avec aisance.

Au rang des surprises, il faut classer un magnifique disque Debussy avec un LSO qui se pare de belles couleurs impressionnistes. Plutôt allant, le Prélude à l’après midi d’un faune est servi par des pupitres de vents très inspirés et par un chef qui se plaît à narrer l’histoire sans tomber dans le pompeux ; c’est une des plus belles versions de la discographie. Previn poursuit sa fine exploration avec des Images et des Nocturnes du meilleur effet. Oubliée des discographies qui lui préfèrent les versions plus récentes, la Turangalîla du chef, bien secondé par est incisive et pugnace tout en ménageant des plages songeuses.

Les Carmina Burana sont un peu en roue libre avec des forces chorales un peu trop floues et la Symphonie n°8 de Chostakovitch donne dans l’hyper symphonique et le premier degré avec un orchestre qui écrase toutes les dynamiques. C’est certes glaçant et fascinant, mais l’émotion de l’œuvre est ailleurs.

Même si c’est très relatif, on peut classer au rang des témoignages de moindres importances : Des Planètes et un Boléro un peu trop appuyés et desservis par des prises de son trop éteintes.

Un beau coffret pour découvrir l’art du chef, acquérir à petit prix des références que l’on a pas encore ou encore regrouper en 10 CD quelques chefs d’œuvres de la musique orchestrale.

Plus de détails

Olivier Messiaen (1908-1992) : Turangalîla-Symphonie. Claude Debussy (1862-1918) : Images ; Prélude à l’après midi d’un faune ; Trois nocturnes. Serge Rachmaninov (1873-1943) : Symphonie n°2 en mi mineur op. 27. Maurice Ravel (1875-1937) : Boléro. Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : Symphonie n°8 en do mineur op. 65. Serge Prokofiev (1891-1953) : Symphonie n°1 en ré majeur « Classique » op. 25 ; Roméo et Juliette op. 64 (extraits). Piotr Illich Tchaïkovski (1840-1893) : le Lac des Cygnes op. 20 (extraits) ; La Belle au bois dormant op. 66 (extraits) ; Casse-Noisette op. 71 (extraits). William Walton (1902-1983) : Belshazzar’s Feast. Edward Elgar (1857-1934) : Variations sur un thème original Enigma op. 36. Ralph Vaughan Williams (1872-1958) : Fantaisie sur Greensleeeves. Gustav Holst (1874-1934) : The Planets. Benjamin Britten (1913- 1976)  : Peter Grimes, quatre interludes marins op. 33a ; Passacaglia op. 33b. Carl Orff (1895-1982) : Carmina Burana. Samuel Barber (1910- 1981) : Adagio pour cordes op. 11. George Gershwin (1898-1937) : Rhapsody in Blue ; An American in Paris ; Concerto en fa ; Ouverture Cubaine. Jeanne Loriod, ondes martenot ; Michel Béroff, piano ; Sheila Armstrong, soprano ; Gerald English, ténor ; Thomas Allen et John-Shirley Quirk, barytons ; St Clement Danes Boy’s Choir ; London Symphony Chorus, Ambrosian Singers ; London Symphony Orchestra, direction et piano : André Previn. 1 coffret de 10 CD EMI. Référence et code barre : 50999 26969 2 5. Enregistré entre 1971 et 1983. Notice de présentation en anglais, allemand et français. Durée 14h28

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-clefdor1-aveclogo

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.