À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Danielle de Niese endort Mozart

Plus de détails

The Mozart Album. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Extraits de Vesperae solennes de confessore. Bella fiamma, addio !…Resta, oh cara. Oh, temerario Arbace !… Per quel paterno amplesso. Airs de Don Giovanni, Le Nozze di Figaro, Idomeneo, Il Re pastore. Danielle de Niese, soprano. Bryn Terfel, baryton-basse. Apollo Voices, Orchestra of the Age of Enlightenment, direction : Sir Charles Mackerras. 1 CD Decca 478 1511. Code-barre : 0 28947 81511 0. Enregistré au Abbey Road Studios de Londres, le 24-30 novembre 2008 & le 1 avril 2009. Notice trilingue (anglais, français, allemand). Durée : 65’48’’

 

L’intérieur de la pochette du CD fait apparaître une photo de la toute jeune cantatrice de neuf ans exhibant fièrement la médaille qu’elle remportait avec son premier prix de la classe de chant des étudiants de moins de dix-huit ans à la Waverley Music Eisteddfod en Australie. Aujourd’hui, vingt ans plus tard, on est en droit de penser que son talent juvénile éclaterait en une femme chantant avec un caractère affirmé.

Il n’en est malheureusement rien. Dans ce second enregistrement, après son premier récital dédié à Haendel, la déception est grande. Abordant le répertoire de Mozart, n’apporte rien aux nombreux enregistrements consacrés à ce répertoire. D’emblée, les remarques que notre collègue faisait sur la voix, ou plutôt la non-voix, de la soprano s’avèrent ici encore plus flagrantes. Certes, la voix est des plus charmantes, mais outre qu’elle semble manquer sensiblement de puissance, ce qui frappe le plus est son absence de caractère et d’expressivité. On a certes soigné le son, l’ensemble de l’orchestre, la balance des sons, le phrasé, mais on toute cette joliesse ne fait qu’aseptiser le disque. Et quel manque d’interprétation! Que ce soit dans son Exultate Jubilate ou dans les airs de concert, comme le sublime «Bella fiamma, addio !», ou encore dans les airs d’opéra, les couleurs vocales ne varient guère. L’impression un tantinet désagréable que la jeune femme n’a pas adapté son chant à la prosodie des poèmes ou des livrets.

La présence du baryton-basse renforce encore l’impression du manque de puissance de la soprano. Dans le duo de Don Giovanni «La ci darem la mano», il refrène sa voix pour ne pas couvrir celle de sa compagne. En tentant de chanter pianissimo, il détimbre malencontreusement son instrument.

De son côté, Sir n’arrange rien à l’affaire en dirigeant de manière bien soporifique un aux couleurs éteintes. A croire qu’on a parié sur qui, de la cantatrice ou du chef d’orchestre, réussirait à endormir Mozart

Gageons que le minois aguicheur de la très jolie soprano américaine risque fort d’appâter le chaland mais par malheur, le contenu ne vaut de loin pas l’emballage.

(Visited 165 times, 1 visits today)

Plus de détails

The Mozart Album. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Extraits de Vesperae solennes de confessore. Bella fiamma, addio !…Resta, oh cara. Oh, temerario Arbace !… Per quel paterno amplesso. Airs de Don Giovanni, Le Nozze di Figaro, Idomeneo, Il Re pastore. Danielle de Niese, soprano. Bryn Terfel, baryton-basse. Apollo Voices, Orchestra of the Age of Enlightenment, direction : Sir Charles Mackerras. 1 CD Decca 478 1511. Code-barre : 0 28947 81511 0. Enregistré au Abbey Road Studios de Londres, le 24-30 novembre 2008 & le 1 avril 2009. Notice trilingue (anglais, français, allemand). Durée : 65’48’’

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.