À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Satie, Debussy, Ravel et Liszt pour piano quatre mains

Plus de détails

Erik Satie (1866-1925) : La Belle Excentrique. Claude Debussy (1862-1918) : Prélude à l’après-midi d’un faune. Maurice Ravel (1875-1937) : Ma mère l’Oye. Franz Liszt (1811-1886) : Réminiscences de Don Juan. Jacqueline et Jean-Pierre Carrière, pianos. 1 CD Indesens. Code barre : 3 760039 839398. Enregistrement sur pianos Steinway aux Studios de l’IRCAM. Notice bilingue (anglais, français) de Jacqueline et Jean-Pierre Carrière. Durée : 65’17’’

 

Le programme de cet album, soigneusement construit par les pianistes du Duo Carrière, est conçu comme une vaste symphonie avec une entrée animée (Satie), une partie centrale rêvée (Ravel et Debussy) et un finale brillant (Liszt). Le déroulement du disque témoigne d’une louable volonté d’homogénéité : les compositeurs ont été choisis pour leur « affinité de pensée et de style avec Ravel ».

Les premières plages commencent gaiement : Satie est animé d’une joyeuse vitalité rythmique, avec ses bribes de music-hall, ainsi que d’un humour goguenard. La Belle Excentrique est joliment menée, on l’écoute avec plaisir. Le Prélude à l’après-midi d’un faune représente une autre réussite. Mais est-ce l’habitude de la version orchestrale qui fait regretter ici la sonorité des harpes, là le timbre de la flûte, ou encore telle ingénieuse combinaison des vents ? Ou est-ce un léger manque dans l’interprétation ? On regrette quelques déséquilibres, notamment lors du fameux thème lyrique en ré bémol majeur : l’accompagnement pourrait peut-être se faire plus léger par endroits. L’ensemble n’en est pas moins subtil et constitue une belle performance.

Ma mère l’Oye de Ravel est une composition dont la délicatesse est difficile à rendre. Le projet du Duo Carrière est intéressant : il s’agit de reconstituer intégralement en version piano à quatre mains le ballet pour orchestre que Ravel avait conçu en 1912 à partir des cinq pièces pour piano à quatre mains déjà composées. Ravel avait alors ajouté un Prélude et danse du rouet ainsi que cinq interludes. Le Prélude que nous entendons a été transcrit pour piano à quatre mains par Lucien Garba, ami et condisciple de Ravel, et les interludes par Jacques Chailley. Et le disque s’achève sur une virtuose péroraison finale : c’est Liszt !

Plus de détails

Erik Satie (1866-1925) : La Belle Excentrique. Claude Debussy (1862-1918) : Prélude à l’après-midi d’un faune. Maurice Ravel (1875-1937) : Ma mère l’Oye. Franz Liszt (1811-1886) : Réminiscences de Don Juan. Jacqueline et Jean-Pierre Carrière, pianos. 1 CD Indesens. Code barre : 3 760039 839398. Enregistrement sur pianos Steinway aux Studios de l’IRCAM. Notice bilingue (anglais, français) de Jacqueline et Jean-Pierre Carrière. Durée : 65’17’’

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.