À emporter, DVD, DVD Musique, Opéra

Hänsel et Gretel au supermarché !

Plus de détails

Engelbert Humperdinck (1854-1921) : Hänsel und Gretel, opéra en trois tableaux d’après les frères Grimm. Mise en scène : Laurent Pelly, décors : Barbara de Limburg Stirum ; costumes : Laurent Pelly ; Lumières : Joël Adam. Avec : Jennifer Holloway, Hänsel ; Adriana Kučerová, Gretel ; Irmgard Vilsmaier, Die Mutter ; Klaus Kuttler, Der Vater ; Wolfgang Ablinger-Sperrhacke, Die Knuperhexe ; Amy Freston, Sandmäanchen ; Malin Christensson, Taumännchen. Membres du chœur du festival de Glyndebourne ; London Philharmonic Orchestra, direction : Kazushi Ono. Réalisation : Thomas Grimm. 1 DVD Decca. Référence : 074 3361. Code barre : 0 44007 43361 4. Enregistré en 2008 au festival de Glyndebourne. Format image : 16 : 9 Anamorphic. Format son : LPCM Stereo, DTS 5. 0 Surround. Sous-titres : anglais, français, allemand, espagnol et chinois. Bonus : synopsis et documentaire sur les coulisses de la production. DVD toutes zones. Durée : 150′

 

À l’été 2008, Hänsel et Gretel, le charmant conte de fées des frères Grimm mis en musique par Humperdinck, si souvent joué lors des fêtes de Noël dans les pays allemands, faisait ses débuts sur la scène du festival de Glyndebourne. L’équipe de production était menée par le bouillant metteur en scène français . Habitué aux relectures bigarrées et énergisantes des opérettes d’Offenbach ou des opéras de Rameau, on s’attendait à une débauche d’effets et de fantaisies. Curieusement, l’homme de théâtre reste assez sage et sa lecture, très réaliste, prend la partition très (trop !) au sérieux.

Les deux enfants sont abandonnés et hyperactifs, ils vivent dans un taudis en carton. La forêt est un terrain post-industriel jonché de détritus et victime de la pollution urbaine. Quant à l’antre de la sorcière, il s’agit d’un supermarché, très pop-art, à la Warhol, rempli de sucreries gorgées « de colorants et d’additifs » selon le livret de présentation. La fin se doit de faire réfléchir : Hänsel et Gretel sont devenus obèses à force de s’empiffrer de bonbons et de gâteaux truffés de mauvaises graisses et de sucres! Si l’on considère le côté cosy et select du festival anglais, on se demande qui dans le public pouvait être touché par ce message ?

Cela étant, la mise en scène, menée avec probité, n’oublie pas les scènes humoristiques et décalées car cet opéra reste, en dépit de la naïveté de son sujet, un œuvre pour faire rêver et amuser les publics contemporains… Fort heureusement, la musique nous fait oublier le côté intentionnel de cette mise en scène et au final, on retient surtout, le dernier tableau et ses explosions de couleurs !

Du côté musical, l’affaire est menée, de main de maître par dont on connaît les affinités avec le répertoire germanique. Si l’orchestre philharmonique de Londres n’a pas le soyeux et de galbe des formations allemandes ou autrichiennes, il suit avec complicité une battue limpide et attentionnée aux sortilèges de cette orchestration, toujours magique. La distribution, composées de solides chanteurs, est homogène et reste très dans l’esprit de troupe, ce qui convient idéalement à cette pièce. On remarque tout de même de belles individualités : le timbre riche de et les facilités vocales de l’irrésistible Andriana Kučerová en Gretel. La captation est assez convaincante et propose des idées intelligentes comme le petit film humoristique diffusé pendant l’ouverture.

Le coffret Decca présente près de quarante minutes de bonus : un synopsis illustré de tableaux de scène et un sympathique documentaire (en anglais seulement) sur les coulisses de la production avec des entretiens avec tous les protagonistes.

Musicalement, l’objet est parfait et la mise en scène, que l’on regarde sans déplaisir, nous amènent pourtant à recommander ce DVD en second choix après la version, certes kitsch mais toujours insurpassable, menée par Georg Solti chez DGG.

Plus de détails

Engelbert Humperdinck (1854-1921) : Hänsel und Gretel, opéra en trois tableaux d’après les frères Grimm. Mise en scène : Laurent Pelly, décors : Barbara de Limburg Stirum ; costumes : Laurent Pelly ; Lumières : Joël Adam. Avec : Jennifer Holloway, Hänsel ; Adriana Kučerová, Gretel ; Irmgard Vilsmaier, Die Mutter ; Klaus Kuttler, Der Vater ; Wolfgang Ablinger-Sperrhacke, Die Knuperhexe ; Amy Freston, Sandmäanchen ; Malin Christensson, Taumännchen. Membres du chœur du festival de Glyndebourne ; London Philharmonic Orchestra, direction : Kazushi Ono. Réalisation : Thomas Grimm. 1 DVD Decca. Référence : 074 3361. Code barre : 0 44007 43361 4. Enregistré en 2008 au festival de Glyndebourne. Format image : 16 : 9 Anamorphic. Format son : LPCM Stereo, DTS 5. 0 Surround. Sous-titres : anglais, français, allemand, espagnol et chinois. Bonus : synopsis et documentaire sur les coulisses de la production. DVD toutes zones. Durée : 150′

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.