À emporter, CD, Musique symphonique

Démonstration du Concertgebouw avec Mariss Jansons

Plus de détails

Modest Moussorgski (1839-1881)  : Tableaux d’une exposition (orchestration de Maurice Ravel). Orchestre royal du Concertgebouw, direction : Mariss Jansons. 1 SACD hybride RCO Live RCO 09004. Code barre : 5 425008376967. Enregistré en public les 22, 23 mai et 29 août 2008 à Amsterdam. Notice en anglais, français, allemand, néerlandais. Durée : 33’02’’

 

Cette version des Tableaux d’une exposition a été enregistrée en concert à Amsterdam la veille et l’avant-veille du concert parisien que les mêmes interprètes donnèrent Salle Pleyel le 24 mai 2008, complétée par une autre prise de concert effectuée quelques semaines plus tard. La qualité phénoménale de la prestation du Concertgebouw dans ces Tableaux nous avait alors énormément impressionnés en cette soirée de mai 2008 à Pleyel. Allions-nous retrouver les mêmes sensations avec le disque ? Et bien, à quelques détails près, la réponse est oui.

Techniquement la performance orchestrale reste superlative et peut être considérée comme une démonstration de ce qu’on peut faire de mieux dans cette œuvre à l’orchestration ravélienne brillante et spectaculaire. On est clairement ici au sommet de la hiérarchie des meilleurs orchestres de la planète, on le savait déjà avant et ce disque ne fait que le confirmer. Mais, comme souvent avec l’écoute plus analytique que permet le disque, quelques détails nous apparaissent plus nettement qu’en live. C’est ainsi que le tout début de l’œuvre, avec les deux premières Promenades et Gnomus, nous a paru légèrement plus sophistiqué que dans notre souvenir, avec ici où là quelques accents manquant de simplicité et de naturel. Rien de bien méchant, mais un jeu un peu plus droit nous aurait plus complètement convaincus. L’œuvre prenant elle-même de l’ampleur avec la succession des numéros, l’interprétation nous semble progressivement gagner en évidence à partir du n°4 Il vecchio castello. Les différences d’atmosphères entre les tableaux sont parfaitement restituées, le chef n’hésitant pas à marquer ses phrasés pour jouer ici de l’humour, là de la mélancolie, ailleurs de la solennité, en exploitant à fond toutes les couleurs dont sont capables ses instrumentistes. Ici pour le coup, nous retrouvons fidèlement ce qui avait si magnifiquement fonctionné en concert, et nous ne privilégierions dans les félicitations aucun groupe instrumental tant ils sont tous au plus haut niveau d’excellence. Comme on peut s’en douter, les deux derniers tableaux Baba-Yaga et La grande porte de Kiev sont des sommets de puissance maîtrisée, salués par les applaudissements enthousiastes du public conservés quelques secondes à la fin de l’enregistrement.

Il y a plus de vingt ans, en 1988, Jansons avait gravé avec son orchestre d’alors, le Philharmonique d’Oslo, une autre excellente version (disponible à tout petit prix chez EMI et avec des compléments de choix dont une belle Shéhérazade) très proche dans ses tempi de celle d’aujourd’hui, aux phrasés moins creusés et sophistiqués, à la pulsation plus vive et de fait plus immédiatement narrative, mais à l’opulence orchestrale évidemment moins poussée qu’avec le Concertgebouw. Peut-être la version idéale allierait-elle le style plus direct de 1988 avec la richesse symphonique de 2008, et la qualité audio du SACD d’aujourd’hui, une fois de plus préférable au CD pour apprécier toute l’étendue dynamique et la variété de couleurs de cette œuvre. Celui qui cherchera une version plus posée et réfléchie, sinon luxueuse, choisira la nouvelle venue, celui qui préférera une version plus instinctive se tournera vers la plus ancienne. Toutefois le minutage un peu chiche de la nouvelle parution, puisque les seuls Tableaux figurent sur le disque, peut rebuter, à peine compensé par un prix qui devrait être autour de 10€ (ce qui est plus que le généreux du coffret EMI).

Plus de détails

Modest Moussorgski (1839-1881)  : Tableaux d’une exposition (orchestration de Maurice Ravel). Orchestre royal du Concertgebouw, direction : Mariss Jansons. 1 SACD hybride RCO Live RCO 09004. Code barre : 5 425008376967. Enregistré en public les 22, 23 mai et 29 août 2008 à Amsterdam. Notice en anglais, français, allemand, néerlandais. Durée : 33’02’’

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.