Mot-clef : Modeste Moussorgski

5c546cec55240

L’intégrale des enregistrements de Robert Casadesus pour Columbia

Sony réunit dans un coffret la totalité des enregistrements de Robert Casadesus pour Columbia, réalisés de 1940 à 1969, et enrichis d'un bouquet de gravures d'œuvres néclassiques pour piano seul qu'il a composées, interprétées par son épouse Gaby, leur fils Jean et Cor de Groot. Robert Casadesus fut un vrai aristocrate de son instrument. Sur les photos, on le voit bien habillé et, souvent, avec une pipe dans la bouche. Cette ...
Rebecca Chaillot

Madame de Staël, l’éloge de l’esprit

Le Festival de Coppet - Madame de Staël fête son neuvième anniversaire avec un théâtre à la gloire de l’esprit du XVIIIe siècle illuminé par le romantisme du siècle suivant magnifiquement appuyé par le piano, à la fois discret et grandiose, de Rebecca Chaillot. Depuis la création du festival, la plaidoirie de Me Marc Bonnant ouvre les feux devant un auditoire compact et conquis d’avance. Avec pour sujet « Voltaire et ...
gohrisch2019

Festival international Chostakovitch de Gohrisch du 20 au 23 juin

Festival international Chostakovitch de Gohrisch 10e édition Chostakovitch, Prokofiev, Stravinski : le programme de cette édition anniversaire est centré sur la rencontre de ces trois compositeurs russes de même envergure qui entretenaient pourtant une relation ambivalente. Dimitri Chostakovitch et Sergueï Prokofiev ont mêlé admiration, rivalité et enfin un destin commun, celui de la dénonciation publique. Igor Stravinski, qui avait quitté rapidement sa patrie, était de toute façon pour les Soviétiques l'incarnation ...
Donohoe

Le piano chantre de Peter Donohoe

Peter Donohoe, connu pour avoir étudié auprès d'Yvonne Loriod et d'Olivier Messiaen, aborde pour son nouveau disque, des œuvres de Moussorgski, Ravel et dudit Messiaen. Une parution qui mérite largement notre attention. L'interprétation des Tableaux d'une exposition de Modeste Moussorgski, solennelle au commencement, ravit par la simplicité du geste, ainsi qu'un jeu direct et d'une maîtrise du rythme et du mouvement irréprochable. D'une dramaturgie plutôt intense, développée au travers d'une palette ...
Capture

À Genève, le concert du centenaire de l’Orchestre de la Suisse Romande

Salle comble, fleurs partout, ce 30 novembre on fête jour pour jour, le centième anniversaire du premier concert de l’Orchestre de la Suisse Romande fondé en 1918 par le mythique chef d’orchestre romand Ernest Ansermet. Une fête qui débute par une désillusion. La soprano Sonya Yoncheva souffrante n’est pas au rendez-vous. Asmik Grigorian, la fille du ténor Gegam Grigorian décédé en mars 2016, remplace la diva. La déception du public sera ...
BorisGodounov.01

À Genève, un Boris Godounov étriqué

Le retard pris dans les travaux de rénovation du Grand Théâtre de Genève est-il responsable du fait que Boris Godounov de Modeste Moussorgski vu par Matthias Hartmann semble à l'étroit sur la scène plus petite de l’Opéra des Nations ? Boris Godounov est un opéra à grand spectacle dont le caractère historique s’accommode difficilement de transpositions à d'autres contextes. De même le rôle-titre, comme Don Giovanni ou Falstaff, demande une personnalité hors du ...
Vladimir Feltsman (c) Al Nowak

Le jeu personnel de Vladimir Feltsman à Gaveau

Le pianiste Vladimir Feltsman qui n'avait pas donné de récital à Paris depuis 30 ans, ouvre la saison des "Concerts de Monsieur Croche" lancés par Yves Riesel. Pianiste russe naturalisé américain, rendu légendaire par son long exil intérieur (ses enregistrements furent interdits par le régime soviétique), Vladimir Feltsman cultive un jeu bien à lui où règne la prise de risque. S’il est toujours ambigu de parler de « style personnel », tant cette qualification ...
Tatarnikov

Nuit russe aux Chorégies d’Orange

2018 est l’année du renouveau pour les Chorégies d’Orange grâce à la première programmation entièrement concoctée par son directeur Jean-Louis Grinda, dont l’arrivée en 2016 fut quelque peu chaotique. Aux côtés des deux productions estivales, Mesfistofele en juillet et Il barbiere di Siviglia début août, voilà que le chant russe fait un retour remarqué au théâtre antique après une dernière production lyrique que les moins de trente ans n’ont pas ...
Boris Godounov   / Ivo van Hove

Alexander Tsymbaliuk sort Boris de la grisaille à l’Opéra Bastille

En choisissant la version initiale de Boris Godounov, l’Opéra de Paris laisse la direction artistique aux directeurs musicaux et scéniques de la production, Vladimir Jurowski et Ivo van Hove, au risque de renier une histoire pourtant défendue à grand renfort de communication en début d’année pour Don Carlos. D’une proposition grise ne ressort alors plus que le Boris d’Alexander Tsymbalyuk. En remontant quelques décennies plus tôt, entendre le chef d’œuvre de ...
tugan_sokhiev patrice nin

Tugan Sokhiev convaincant à la tête des Berliner Philharmoniker

L'Orchestre philharmonique de Berlin invitait à sa tête Tugan Sokhiev, actuel directeur musical de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, et jusqu'en 2016 de la seconde grande phalange berlinoise : le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin. Dans un programme dominé par les Tableaux d'une exposition de Moussorgski, le chef exploite avec brio les talents qui composent le premier orchestre de Berlin. En guise d'amuse-bouche, l'orchestre interprète la pétillante Symphonie n° 1 de Prokofiev. Surnommée la ...
Picures. Juliana Steinbach

Juliana Steinbach, un piano tout en couleurs

Pour son dernier opus discographique, la jeune pianiste Juliana Steinbach nous propose une version live de son récital « Pictures » donné salle Molière, à Lyon. Un disque consacré à Liszt, Debussy et Moussorgski, une occasion, pour beaucoup, de découvrir cette jeune pianiste, née au Brésil, ayant fait ses études à Paris (au CNSM), bardée de récompenses internationales, dont notamment le prix de la Fondation Alfred Rheinhold qui lui a permis d’acquérir un ...
opera_russe_andre_lischke

Guide de l’opéra russe par André Lischke

André Lischke signe une imposante somme sur l'opéra russe, dont le caractère très analytique n'exclut pas la grande perspective. Grâce à une subjectivité assumée, elle permet d'y voir plus clair sur le cheminement et la richesse de ce répertoire pas si fréquenté par les maisons d'opéra occidentales.  À l'heure de Wikipedia, la question d'un guide d'analyses d'opéras se pose, et il faut avoir une bonne réponse. Face à un projet encyclopédique où l'écriture est ...
PHOTO CAROLINE DOUTRE

Le Festival de Pâques d’Aix en pleine effervescence

Pour sa 5e édition, le Festival de Pâques à Aix-en-Provence propose des affiches particulièrement séduisantes. Illustration par deux soirées fastes. Mozart, Beethoven, Schubert Une fois n’est pas coutume, Christoph Eschenbach était le pianiste de cette soirée, lui qui dirige la plus part du temps les plus grandes phalanges de la planète. C’est avec la célébrissime sonate « Le Printemps » de Beethoven que débute le programme. Tempo idéal, une alchimie organique s’instaure ...
Squillante

L’Ensemble Squillante construit son monde musical

Loin de tout dogmatisme, les neuf saxophonistes de l’Ensemble Squillante œuvrent depuis plus de dix ans déjà pour porter le saxophone vers des horizons nouveaux. Avec brio, ces interprètes tout-terrain créent leur répertoire, de la musique baroque à la création contemporaine, en passant par le grand répertoire symphonique et le jazz. La sortie de leur troisième disque Night on bald mountain est l’occasion de continuer à découvrir l’originalité et le ...
Lisitsa_Valentina_pc_Sam Jones_1_72

Récital décevant de Valentina Lisitsa

Péchant par un style lourd et affecté, la pianiste ukrainienne Valentina Lisitsa n’a pas convaincu dans le long récital qu’elle a donné à la Philharmonie de Paris. En ouverture, la Sonate Hob. 52 de Haydn est martelée sans finesse, privant l’œuvre de subtilité et rendant toute narration impossible. Dans la Sonate « Appassionata » de Beethoven, Valentina Lisitsa se montre encore quelque peu brutale dans ses traits, en particulier les aigus, malheureusement dépourvus ...
nagano-danse-macabre-decca

Danse Macabre avec l’Orchestre Symphonique de Montréal et Kent Nagano

Après un magnifique enregistrement de L’Aiglon du duo Ibert-Honneger, Kent Nagano revient chez Decca avec son Orchestre de Montréal pour une compilation de pièces autour d’un programme intitulé « Danse Macabre », allant de Dukas à Ives en passant par les russes Moussorgski et Balakirev. La légèreté des cordes et la clarté des vents de l’orchestre canadien fonctionne particulièrement bien dans la musique française, moins pour peser dans les œuvres slaves. Ouvert par ...
spano_morris

Death and Transcendencev : Robert Spano and the Helsinki Philharmonic Orchestra

Robert Spano led a taut and disciplined performance of Rachmaninoff's Isle of the Dead.  The subjects of death and the beyond have certainly fascinated many artists, both past and present. Among composers, one famous example would of course be Richard Strauss' Tod und Verklärung. In this evening's program, the American conductor Robert Spano led the Helsinki Philharmonic Orchestra in two Russian, romantic-era perspectives on death, concluding with Messiaen's transcendent L'ascension. Rachmaninoff's The ...
pristine_lucien_cailliet

Lucien Cailliet, transcripteur, arrangeur et compositeur

Le clarinettiste franco-américain Lucien Cailliet (1891-1985) eut un rôle essentiel dans les carrières de Leopold Stokowski et Eugene Ormandy, car il fut non seulement instrumentiste dans l’Orchestre de Philadelphie, mais également arrangeur-orchestrateur pour ces deux chefs, au point de se demander à qui attribuer la paternité de certaines transcriptions dont Stokowski était très friand et qui firent en grande partie sa célébrité : si le nom de Cailliet apparaissait systématiquement sur ...
casadesus_603x380

Le son français exposé par Jean-Claude Casadesus avec l’Orchestre National de France

Dans un programme presque totalement français où la seule pièce étrangère est réorchestrée par Maurice Ravel, Jean-Claude Casadesus applique le son qu’il défend depuis des décennies, celui de la limpidité et de la clarté, sans pour autant passer à côté d’une véritable compacité de l’ensemble et tout particulièrement des cordes de l’Orchestre National de France, pour la première fois à ce niveau de qualité depuis le début de la saison. En ...
_MG_9585

La ferveur des Musicales de Blanchardeau

Comment, en Bretagne, un festival de musique de chambre parvient à maintenir contre vents et marées la voilure de ces valeurs essentielles que sont les deux composantes de la Culture : la communion des sensibilités humaines autour de l'Art et la transmission d'un patrimoine. Sis dans les merveilleux environnements des Côtes d'Armor, à deux pas des falaises de Plouha, entre Paimpol et Guingamp, Les Musicales de Blanchardeau réunissent autour de sa fondatrice ...
PJordan

L’orchestre sans voix mais avec vivats à l’opéra Bastille

Philippe Jordan clôt magistralement une saison de concerts symphoniques avec l'Orchestre de l'Opéra national de Paris. Il est bon de pouvoir de temps à autres goûter pour lui-même le travail que Philippe Jordan accomplit avec ses musiciens. Le chef, que l'on sait si précis dans sa lecture des partitions, dirige avec une grande autorité, et dans un programme qui met si bien l'orchestre en valeur, la profusion des couleurs obtenues étonne ...
kbuniatishvili

Kaléidoscope par Khatia Buniatishvili

Pour son cinquième disque, le quatrième chez Sony, la pianiste Khatia Buniatishvili nous présente Kaléidoscope, un album concept qui réunit des pièces du répertoire russe et français. L'approche fouillée de ce disque inégal reflète la forte personnalité d'une des artistes majeures de ces dernières années. Lors de la précédente saison, nous avions eu l’occasion d’entendre sur scène au festival de La Roque d'Anthéron cette version très personnelle des Tableaux d’une exposition. ...
Yejin-Gil-©Jean-Baptiste-Millot

Modeste Moussorgski sous les doigts de Yejin Gil

Impressionnante dans la musique d'aujourd'hui par la qualité de son jeu alliant rigueur et sensibilité, la pianiste coréenne Yejin Gil aborde avec le même talent le grand répertoire. En témoigne ce nouvel album qu'elle consacre à Modeste Moussorgski, où les Tableaux d'une exposition précèdent une douzaine de pièces plus rares mais non moins savoureuses. On est d'emblée saisi par la vitalité du jeu de l'interprète et sa lecture du texte tout à ...
Parnassus Richter

Le label Parnassus publie des enregistrements inédits de Richter

Sviatoslav Richter, dont le 100e anniversaire de la naissance a été célébré le 20 mars de cette année, compte parmi ces rares musiciens dont le legs discographique est indénombrable. Extrêmement doué et charismatique, il était enregistré en concert dans le monde entier. De nos jours, ces gravures sont successivement publiées par différents labels, tels que Parnassus aux États-Unis. Leur chef, Leslie Gerber, a contribué à la découverte de quelques « trésors » ...
K1

La Khovantchina à Bâle : vibrant plaidoyer

Bâle frappe fort en confiant la Khovantchina au chef ukrainien Kirill Karabits et au metteur en scène russe Vasily Barkhatov. Le résultat bouleverse et clame haut et fort l'importance du « drame musical populaire » de Modeste Moussorgsky. « Le passé dans le présent : voilà mon devoir. » Dans son ultime opéra, Moussorgsky illustra parfaitement cette sienne profession de foi. Œuvre complexe, à la distribution imposante (14 solistes, un chœur à toute épreuve), la Khovantchina ...
SMälkki

À San Francisco, Tetzlaff et Mälkki touchent au sublime

En cette fin de mois d'octobre, Susanna Mälkki est l'invitée du San Francisco Symphony. « Russian Masterpieces », certes, mais quels destins contrastés que ceux des deux chefs-d'œuvre en tête d'affiche ! Alors que, dans nos contrées européennes, on aime assez à souligner les compromissions politiques de Chostakovitch, et que l'on goûte plus volontiers chez Prokofiev le génie intemporel du mélodiste-né, le San Francisco Symphony choisit d'inverser les rôles. La monumentale Cinquième de Prokofiev, ...
mariinsky gergiev

Gergiev joue à domicile avec Moussorgski

Valery Gergiev est à son affaire dans un programme intégralement conçu en hommage à Moussorgski. Valery Gergiev a de la constance et de la persévérance ! Bien que débordé par un emploi du temps souvent ingérable, il se plait à approfondir, encore et toujours, ses liens avec certaines de ses partitions fétiches. Ainsi, il grave ici sa troisième interprétation des Tableaux d’une exposition dans l’orchestration de Maurice Ravel, après celles avec ...
kathia buniatishvili

Khatia Buniatishvili au Festival de la Roque d’Anthéron

Khatia Buniatishvili faisait son retour samedi 8 août sur la scène du château de Florans, dans un programme de récital aussi exigeant qu'original, caractéristique de cette forte personnalité.  Mais le concert fut mitigé avec une première partie moins convaincante que la deuxième. Dans les Tableaux d'une exposition, l'artiste géorgienne opte pour une conception surprenante, qui prend à contre pied la partition, avec des changements de nuances et de dynamiques. Toute interprétation ...
dg_the_originals_3D

Coffret d’enregistrements légendaires Deutsche Grammophon

Cette belle publication du label Deutsche Grammophon sera très certainement de nature à satisfaire non seulement le discophile débutant, mais comblera également le mélomane d’un certain âge quelque peu nostalgique. En effet, parmi les quelques 250 CDs de la série « The Originals » de la Deutsche Grammophon, en voici dans ce coffret 50 choisis par la firme allemande, qui constituent en soi une discothèque de base de très haute qualité, ...
Fukuma Dumka

L’âme russe de Kotaro Fukuma

À chaque nouveau disque, Kotaro Fukuma change de registre, comme pour explorer un univers inconnu. Après Schumann, Takemitsu, Albéniz, Debussy et Chopin, pour ne citer que les plus récents, il s’attaque à la musique russe, et avec des morceaux « poids lourds » tels les Tableaux d’une Exposition et Islamey. Pour les amateurs du piano, Kotaro Fukuma est une valeur sûre : technique éblouissante, sang-froid sur scène mais aussi une interprétation passionnée et passionnante, ...