Aller + loin, Dossiers, Histoire de la Musique

Dictionnaire de la musique finlandaise : lettre D

Plus de détails

Beaucoup de musiques ont structuré la vie musicale très fébrile d’Helsinki et des provinces finlandaises. Presque toutes sont tombées dans l’oubli, quelques-unes, peut en réalité, font parties du patrimoine autochtone voire international. Ces réalisations perdues, copiées ou négligées méritent de laisser quelques traces dans l’histoire de la musique occidentale. Pour accéder au dossier : Dictionnaire de la musique finlandaise

 

DAHLBERG, Herman (Oulu, 4 juillet 1853-New York, 31 juillet 1890). Pianiste concertiste.

Il étudie pendant une dizaine d’années à l’Académie royale de musique de Suède à Stockholm, au Conservatoire de Leipzig, à Weimar et au Conservatoire de Paris. A Paris, il bénéficie d’une bourse d’Etat. Pendant ses années d’études il joue souvent en Finlande, notamment dans sa ville natale de Oulu. Il se produit avec le célèbre chanteur Abraham Ojanperä en 1881 dans le cadre de l’inauguration de la statue du poète Frans Mikael Franzén. Il donne des récitals à Paris en 1883, jouant des œuvres de Beethoven, Schumann et Niels Gade. Il réalise une grande tournée qui le mène dans 29 villes des Etats-Unis, notamment New Orleans, Chicago, Cincinnati et Boston. Au programme des opus de Beethoven, Chopin et Liszt. A New York il accompagne Alma Fohström et reçoit des critiques très positives. Il s’y noie accidentellement.

DAHLSTRÖM, Fabian (Turku, 19 juin 1930-). Musicologue. Fils de la pédagogue musicale Greta Dahlström.

Dahlström a publié plusieurs ouvrages : des études historiques sur la vie musicale de la région de Turku ; les Œuvres de Jean Sibelius (Sibelius Seura, Sibelius Society, 1987), le premier catalogue thématique des œuvres de Sibelius ; Du temps de la domination suédoise à la période romantique (Ruotsin valjan jasta romantiikkaan/From The Time Of Swedish Rule To The Romantic Period), en collaboration avec Erkki Salmenhaara ; le premier volume de l’ouvrage en 4 volumes intitulé Une histoire de la musique finlandaise (Suomen Musiikin Historia/A History of Finnish Music, 1997). Il est rédacteur en chef de l’édition des œuvres de Sibelius, monumental recueil des partitions du grand maître qui devrait à terme compter 45 volumes, toutes commentées et critiquées.

A ses débuts, il suit ses études à l’Académie Sibelius et en sort diplômé de clarinette (1951) et de pédagogie musicale (1955). Il étudie la flûte à bec en Suisse (1962-1963) et complète sa formation à l’Académie d’Åbo en 1970 où il passe son doctorat en 1976. Son travail de doctorat a pour sujet le clarinettiste et compositeur finlandais Bernhard Henrik Crusell (Bernhard Henrik Crusell. Le clarinettiste et ses grandes œuvres instrumentales, 1976). Il est successivement directeur musical à Hanko (1955-1967), conférencier au Séminaire suédois de Tammisaari (1967-1974) et professeur de musicologie à l’Académie d’Åbo à partir de 1975. Il se produit comme interprète de clarinette et de flûte à bec, à la fois comme soliste et comme musicien de chambre. Il est aussi directeur de chœur.

Lire l’intégralité de la lettre « D » en PDF

(Visited 1 461 times, 1 visits today)

Plus de détails

Beaucoup de musiques ont structuré la vie musicale très fébrile d’Helsinki et des provinces finlandaises. Presque toutes sont tombées dans l’oubli, quelques-unes, peut en réalité, font parties du patrimoine autochtone voire international. Ces réalisations perdues, copiées ou négligées méritent de laisser quelques traces dans l’histoire de la musique occidentale. Pour accéder au dossier : Dictionnaire de la musique finlandaise

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.