Danse , La Scène, Spectacles Danse

Sidi Larbi Cherkaoui, Damien Jalet, Babel : Keskidi ?

Plus de détails

Dijon, Auditorium. 21-X-2010. Babel (words), chorégraphie et mise en scène de Sidi Larbi Cherkaoui & Damien Jalet. Conseiller musical : Fahrettin Yarkin. Musiciens : Patrizia Bovi, Leah Stuttard, Mahabub Khan, Sattar Khan, Gabriele Miracle, Enea Sorrini, Shogo Yoshii. Concept visuel : Antony Gormley. Costumes : Alexandra Gilbert. Eclairage : Adam Carrée. Dramaturgie : Lou Cope. Création et interprétation : Navala Chaudhari, Francis Ducharme, Darryl E. Woods, Jon Philip Fahstrom, Damien Fournier, Ben Fury, Paea Leach, Mohamed Toukabri, Christine Leboutte, Ulrika Kinn Svensson, Kazotumi Kozuki, Sandra Delgadillo Porcel, James O’Hara, Helder Seabra

nous incite une fois encore à réfléchir sur les mythes fondateurs de l’humanité : après Myth, Origine, voici Babel qui fait référence à la naissance des langues et pose le problème essentiel de la communication entre les habitants de la planète Terre.

Tout d’abord, il suppose que le geste a précédé la parole et que des attitudes ont crée une sorte de langage universel : il rend peut-être ainsi un bel hommage à son art… Ensuite, par le biais d’une explication verbale volontiers pédante et un peu longue, il évoque l’apprentissage qui peut se faire simplement par la connexion « par sympathie » entre les neurones de deux individus. Puis vient la fin de cet âge dont on ne garde guère de souvenir. Les hommes se mettent à « baragouiner » dans une quantité invraisemblable de dialectes, et il parait alors impossible qu’ils puissent bâtir quoi que soit ensemble. Pourtant la fin de l’histoire apporte in extremis une note d’espoir.

Le décor efficace et élégant conçu par le plasticien Antony Gormley consiste en des structures parallélépipédiques de diverses dimensions que les danseurs-chanteurs-acteurs peuvent déplacer pour en faire une tour ou bien une cage ou encore pour délimiter des espaces qui conviennent au propos. Cinq musiciens sur une estrade en fond de scène semblent flotter dans les airs, et ainsi les sons exotiques conduisent le spectateur dans un monde magique. En effet, la musique est toujours choisie avec soin dans les œuvres du chorégraphe : un subtil mélange de pièces orientales méditerranéennes et médiévales peut nous faire imaginer que la musique est en fait un médium universel, surtout s’il s’agit de musique vocale accompagnée par des timbres peu courants.

Le ballet est construit comme une suite instrumentale, qui alterne moments dynamiques et tempi plus alanguis. Les premiers sont admirablement servis par l’ensemble de la troupe ; on est d’entrée saisis par la beauté « mécanique » de la première séquence, comme on est conquis par la plasticité de la bagarre au ralenti de la fin, ou comme on est entrainés par le tourbillon final. Les duos sont souvent des moments qui permettent à des ensembles plus restreints d’exprimer la tendresse grâce aux enroulements voluptueux de deux corps qui n’arrivent pas à se quitter. Comme à son habitude, manie l’humour avec légèreté, et certaines scènes sont assez désopilantes ; on se régale à celle qui évoque les approches amoureuses entre un primate et une femme du futur : les comportements sont, de toute évidence, éternels !

Malgré certaines longueurs et presque parfois un trop plein d’idées, il émane de cette œuvre une générosité et une force qui emporte l’adhésion. Les danseurs venus de tous les horizons sont à eux seuls comme une allégorie du sujet du ballet. Et, par la maîtrise du langage de leur corps, ils nous disent clairement qu’il est d’autres façons de signifier l’essentiel.

Crédit photographique © Koen Broos

(Visited 222 times, 1 visits today)

Plus de détails

Dijon, Auditorium. 21-X-2010. Babel (words), chorégraphie et mise en scène de Sidi Larbi Cherkaoui & Damien Jalet. Conseiller musical : Fahrettin Yarkin. Musiciens : Patrizia Bovi, Leah Stuttard, Mahabub Khan, Sattar Khan, Gabriele Miracle, Enea Sorrini, Shogo Yoshii. Concept visuel : Antony Gormley. Costumes : Alexandra Gilbert. Eclairage : Adam Carrée. Dramaturgie : Lou Cope. Création et interprétation : Navala Chaudhari, Francis Ducharme, Darryl E. Woods, Jon Philip Fahstrom, Damien Fournier, Ben Fury, Paea Leach, Mohamed Toukabri, Christine Leboutte, Ulrika Kinn Svensson, Kazotumi Kozuki, Sandra Delgadillo Porcel, James O’Hara, Helder Seabra

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.