Resmusica Rouge

Solenne Païdassi, Premier prix du Concours Long-Thibaud 2010

Concours, La Scène, Musique de chambre et récital

Paris, Opéra-Comique. 13-XI-2010. Epreuve finale du Concours International Long-Thibaud. Orchestre Philharmonique de Radio France, direction : Jaime Martín

Après une journée entière d’épreuve finale-concerto avec l’ dirigé par Jaime Martín, le résultat a été annoncé à la Salle Favart : la Française remporte le premier grand prix.

Le Premier Prix, , 25 ans, lauréate du concours du Hanovre en 2009, a conquis le public, très nombreux, avec le Concerto pour violon de Sibelius. Sa présence et son aisance scéniques laissent penser qu’elle a déjà un grand nombre d’expériences publiques à son actif. Elle sait parfaitement attirer les auditeurs par la force de sa musique et surtout, s’imposer auprès de l’orchestre en véritable maître, ce qui l’a, à notre avis, le plus distinguée des autres candidats. Elle a ainsi obtenu à juste titre le Prix du Public ainsi que le Prix de l’, tous deux décernés par vote, l’un du public et l’autre des musiciens d’orchestre.

Le Deuxième Grand Prix a été attribué au Japonais Tatsuki Narita, 18 ans. Sa musique est étonnamment mature malgré son jeune âge ; il a su fasciner la salle tout au long des épreuves, notamment pour celle de concerto, où il a joué lui aussi le Concerto de Sibelius. Certains étaient tellement convaincus de sa consécration qu’à l’annonce du résultat, ils ont exprimé leur mécontentement. Narita a une sonorité remarquable dans la tessiture médium et grave. Il a également reçu le Prix de la SACEM, pour la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine écrite pour l’occasion : Intarsimile pour violon solo de Klaus Huber.

Le Troisième Grand Prix ainsi que le Prix des Elèves des Conservatoires de la Ville de Paris ont été décernés à Guillaume Chilemme (France), 23 ans. Ce dernier offre une interprétation dynamique mais parfois encore un peu brute. Le Quatrième prix, Mathilde Borsarello-Herrmann (France), 27 ans, a livré un Concerto en ré majeur de Beethoven très attentif et délicat ; il semble cependant qu’elle s’exprimerait mieux dans un répertoire plus romantique. Le Cinquième Prix a été attribué au Roumain Eugen Tichindeleanu, 29 ans. Il a une belle sonorité, puissante, qui peut largement dépasser le tutti de l’orchestre.

La performance des cinq finalistes, surtout des deux premiers Grands Prix, reflète le niveau de plus en plus élevé de ce prestigieux concours international. Pour ceux qui voudraient s’en assurer par eux-mêmes, l’épreuve finale-concerto sera retransmise sur France Musique les 2 et 3 décembre à 12h30.

Crédit photographique : Solenne Païdassi © Jérôme Panconi

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.