Aller + loin, Dossiers, Histoire de la Musique

Dictionnaire de la musique finlandaise : lettre F

Plus de détails

Beaucoup de musiques ont structuré la vie musicale très fébrile d’Helsinki et des provinces finlandaises. Presque toutes sont tombées dans l’oubli, quelques-unes, peut en réalité, font parties du patrimoine autochtone voire international. Ces réalisations perdues, copiées ou négligées méritent de laisser quelques traces dans l’histoire de la musique occidentale. Pour accéder au dossier : Dictionnaire de la musique finlandaise

 

FABRICIUS, Ernst (Fredrik) (Viipuri, 2 juillet 1842-Lapinjärvi, 8 octobre 1899). Compositeur.

Eléments biographiques

Ernst Fabricius commence à étudier le violon à Helsinki, avec un groupe d’étudiants finlandais. Encouragé par l’attribution d’une bourse d’Etat, il se rend sur le continent. Il complète sa formation au Conservatoire de Leipzig (violon, piano et direction) de 1857 à 1861. Il y a pour condisciple son compatriote Johan Filip von Schantz. Arrivé en Allemagne âgé de 15 ans seulement il y travaille avec deux célébrités du temps : le violon auprès de Ferdinand David et la composition avec E. F. Richter. Il donne son premier concert à Helsinki en 1858 avec la Société chorale académique (Akademiska Sånförengen) recevant un bon succès critique semble-t-il. Il reste deux années supplémentaires à Leipzig avant de retourner à Helsinki en 1862. Pendant un temps il joue dans l’orchestre de théâtre de von Schantz. Mais il s’oriente rapidement vers une carrière soliste et se produit en Finlande et à Stockholm en tant que violoniste concertiste. Il donne son concert d’adieu en 1864 et abandonne la pratique de l’instrument précocement, à l’âge de 22 ans seulement, en raison de sa mauvaise santé. Il est un des premiers finlandais à composer de la musique sur des poèmes finnois. La raison qu’il donne officiellement de son retrait est son aversion à l’idée de penser qu’il devrait jouer des centaines de fois les mêmes œuvres, citant précisément les pièces de Mendelssohn, Paganini, Beethoven et autres. Il s’oriente dès lors vers le journalisme, l’agriculture et la reproduction des chevaux ! Il publie même un livre sur les soins à donner aux chevaux. Pour autant, il ne cesse pas de composer et se passionne toujours pour la musique.

Lire l’intégralité de la lettre «F» en PDF

 

(Visited 219 times, 1 visits today)

Plus de détails

Beaucoup de musiques ont structuré la vie musicale très fébrile d’Helsinki et des provinces finlandaises. Presque toutes sont tombées dans l’oubli, quelques-unes, peut en réalité, font parties du patrimoine autochtone voire international. Ces réalisations perdues, copiées ou négligées méritent de laisser quelques traces dans l’histoire de la musique occidentale. Pour accéder au dossier : Dictionnaire de la musique finlandaise

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.