Danse , La Scène, Spectacles Danse

Ne pas toucher aux oeuvres : Déflagrations sonores

Plus de détails

Paris. Auditorium St Germain. Dans le cadre du festival Faits d’hiver danses d’auteurs. 13/I/11. Geisha Fontaine, Pierre Cottreau : Ne pas toucher aux œuvres. Conception et chorégraphie : Geisha Fontaine, Pierre Cottreau. Création musicale : Francesco Filidei Missa super l’Homme armé, commande de Mille Plateaux Associés. Création lumière : Arnaud Koseleff. Conception et construction des éléments scéniques : Charles-Edouard Maisonabe. Danseurs : Sophie Demeyer, Sylvain Riejou, Bérangère Roussel, Agnieszka Ryszkiewicz, Raphaël Soleilhavoup. Musiciens : Benoît Bourlet, Victor Hanna, François-Marie Juskowiak, Benoît Maurin.

Coup d’envoi du festival Faits d’hiver danses d’auteur qui fédère six lieux de danse à Paris et en banlieue, avec une création chorégraphique et musicale signée Mille Plateaux Associés.

La chorégraphe et le réalisateur ont fondé la compagnie Mille Plateaux Associés il y 12 ans. Adeptes des formes atypiques et des collaborations artistiques, ils ont choisi pour ce nouveau spectacle de faire appel à cinq danseurs et quatre musiciens. Ces derniers interprètent une partition de Francesco Filidei spécialement composée pour l’occasion. Leurs instruments ? Des sifflets, tasers, tuyaux, couteaux et diverses armes à feu pour une partition au rythme implacable et détonnant. Les quatre percussionnistes, costumes noirs et chemises blanches, l’exécutent avec le plus grand sérieux. Le résultat est surprenant, séduisant et convaincant, plein de trouvailles sonores et d’inventivité musicale.

Face à cette volubilité créatrice, la danse fait piètre figure. Elle est pauvre conceptuellement et chorégraphiquement, utilisant des costumes ultra basiques (jean et tee-shirt) en guise d’accessoires. Gestes codifiés, rituels autour du vêtement, interactions restreintes sont tout ce que l’on peut, hélas, espérer des danseurs. Seul matériau chorégraphique identifié, celui de la mort du cygne signée Corali, Petipa et Perrot, pour une tentative de déconstruction avortée. A aucun moment la danse n’est à la hauteur du festival de déflagrations sonores auquel on assiste du côté musical ! C’est vraiment dommage…

Crédit photographique : Photos ©

Plus de détails

Paris. Auditorium St Germain. Dans le cadre du festival Faits d’hiver danses d’auteurs. 13/I/11. Geisha Fontaine, Pierre Cottreau : Ne pas toucher aux œuvres. Conception et chorégraphie : Geisha Fontaine, Pierre Cottreau. Création musicale : Francesco Filidei Missa super l’Homme armé, commande de Mille Plateaux Associés. Création lumière : Arnaud Koseleff. Conception et construction des éléments scéniques : Charles-Edouard Maisonabe. Danseurs : Sophie Demeyer, Sylvain Riejou, Bérangère Roussel, Agnieszka Ryszkiewicz, Raphaël Soleilhavoup. Musiciens : Benoît Bourlet, Victor Hanna, François-Marie Juskowiak, Benoît Maurin.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.