Festivals, La Scène, Musique symphonique

Salonen entre sourire et requiem au Festival Présences 2011

Plus de détails

Paris, Châtelet. 04-II-2011. Olivier Messiaen (1908-1992) : Un Sourire ; Esa-Pekka Salonen (né en 1958) : Insomnia (création française), Dona nobis pacem (création mondiale) ; György Ligeti (1923-2006) : Requiem. Barbara Hannigan, soprano ; Virpi Raïsanen-Midth, mezzo soprano. Chœur et Maîtrise de Radio France, chefs de chœur : Sofi Jeannin, Michel Tranchant, chef de chœur. Orchestre Philharmonique de Radio France, direction : Esa-Pekka Salonen

Après trois saisons d’expérimentation hors de la capitale, le Festival Présences renoue en 2011 avec sa formule originale : un compositeur, Esa-Pekka Salonen, et un lieu parisien, le Châtelet. Pour l’ouverture, le chef Salonen est au pupitre et dans le programme il entoure les œuvres du compositeur Salonen par Messiaen et Ligeti, deux valeurs sûres au regard du goût français, et dont il maîtrise l’interprétation intimement.

Chaque partie de concert propose une œuvre lumineuse et courte suivie d’une seconde plus développée et sombre. Un Sourire, ultime œuvre de Messiaen est un hommage à Mozart où de lentes strates d’accords alternent avec des éclats rythmiques aux xylophones, bois et cors préparent ainsi l’entrée d’Insomnia (2002, 20’). Avec un maître talent d’orchestrateur, Salonen évoque avec force et clarté le caractère cauchemardesque des idées qui tournent, fourmillent et cognent dans l’obsession d’une insomnie. Reflet et catalyseur de notre époque postmoderne, Salonen propose une synthèse efficace de l’histoire de l’orchestre moderne. Il associe ainsi la couleur d’un quatuor de tubas wagnérien, les timbres dynamiques d’un riche ensemble de percussions à un sens dramatique hérité du cinéma américain. A l’image du XXIème siècle qui s’ouvre au monde entier et renverse toutes les positions préétablies, dans un foisonnement d’activité aussi excitant qu’angoissant. Insomnia est riche de multiples influences et renonce à prédire l’avenir. Des huées d’indignation et davantage de bravos saluent cette œuvre témoin de notre temps. Plutôt qu’une évaluation de la qualité intrinsèque de l’œuvre, on y entend la colère et l’enthousiasme que suscite toute entrée dans une nouvelle ère.

En création mondiale Dona Nobis Pacem pour chœur d’enfants, courte pièce de 5 minutes ouvre la seconde partie. Selon Salonen, les enfants y demandent pardon pour des pêchés qu’ils n’ont pas commis, un thème fortement actuel à l’heure où progressivement – quoique trop lentement – les générations au pouvoir réalisent qu’elles laisseront un legs désastreux à leurs enfants. Il le dit avec une mélancolie, un refus de l’affectation et un sens des demi-teintes bien représentatifs de la musique nordique.

Pour Un Sourire comme pour le Requiem de Ligeti, Salonen fascine par sa capacité à créer une tension de tous les instants, bien soutenu par l’Orchestre et le Chœur de Radio-France très concentrés et précis. Dans l’œuvre de Messiaen il donne une unité essentielle à ce qui pourrait facilement sonner comme une simple succession de moments contrastés. Si le Requiem sonne de manière datée stylistiquement – daté ne veut pas dire dépassé – dans son traitement exigeant des solistes, il ne perd rien de sa force d’expression légendaire. Virpi Raïsanen-Midth et surtout relèvent splendidement le défi de cette partition. Pour ces deux œuvres et particulièrement dans Un Sourire, la gestique d’ étonne et fascine, à la fois vaste et nerveuse, elle tient du danseur, du pantin soudain désarticulé par des mains invisibles, de l’oiseau souverain.

Crédit photographique : photo © Katja Tähjä

Plus de détails

Paris, Châtelet. 04-II-2011. Olivier Messiaen (1908-1992) : Un Sourire ; Esa-Pekka Salonen (né en 1958) : Insomnia (création française), Dona nobis pacem (création mondiale) ; György Ligeti (1923-2006) : Requiem. Barbara Hannigan, soprano ; Virpi Raïsanen-Midth, mezzo soprano. Chœur et Maîtrise de Radio France, chefs de chœur : Sofi Jeannin, Michel Tranchant, chef de chœur. Orchestre Philharmonique de Radio France, direction : Esa-Pekka Salonen

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.