À emporter, Audio, Musique symphonique

L’étonnant Tchaïkovski de Neeme Järvi

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Intégrales des symphonies et œuvres orchestrales : La fille des neiges, Roméo et Juliette, Ouverture en fa majeur, Ouverture festive sur l’hymne national danois, La Tempête, Musique de scène de Dimitri le prétendant et Vassily Chouïski, Extraits des opéras Voïévode et Eugène Onéguine, Sérénade pour l’anniversaire de Nikolaï Rubinstein, Sérénade pour cordes, Elégie à la mémoire d’I. V Samarine, Capriccio italien, Francesca Da Rimini. Orchestre symphonique de Göteborg, direction : Neeme Järvi. 1 coffret de 6 CD BIS Records. Référence BIS 1897/1898. Code barre : 7 318591 897989. Enregistré entre 2004 et 2009. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 7h32’43

 

CREDITSÀ peine terminée, l’intégrale des œuvres orchestrales de Tchaïkovski, sous la conduite du vénérable , se retrouve en coffret ultra-économique. Editorialement, l’intérêt est de compléter les symphonies n°1 à n°6, des partitions orchestrales du compositeur. On retrouve donc les archi-tubes que sont Roméo et Juliette ou le Capriccio Italien mais aussi des raretés comme la superbe suite de la Fille des Neiges avec sa sémillante « danse des bouffons ». Qui plus est les conditions techniques de ces enregistrements sont assez abouties et, sur le papier, cette somme se devrait d’être une référence, surtout avec un chef aussi expérimenté, en matière de musique russe, que .

Pourtant, l’auditeur reste assez déçu devant les choix interprétatifs du chef. Järvi cherche en effet à dépassionner le débat et privilégie la logique de construction et les équilibres. Certes, on évolue en terrain novateur et parfois stimulant intellectuellement, comme dans les symphonies n°1 à n°3. Mais les grandes œuvres comme les trois dernières symphonies et les grosses machines orchestrales, restent bien trop sur la défensive pour toucher l’auditeur. Dédramatisée, l’illustre pathétique en devient même presque amorphe et stagne au milieu d’une lecture purement orchestrale qui surligne les transitions au-delà du raisonnable. Quant à Francesca Da Rimini, elle s’avère moue du genou, surtout après la tornade déclenchée par Mariss Jansons (BR). C’est tout le problème de cette optique, qui à force d’éviter le côté théâtral de Tchaïkovski, ne parvient pas retenir l’attention, à moins de suivre les pièces, avec la partition sous les yeux et d’admirer le respect des nuances et des indications.

D’autres chefs, comme Paavo Järvi (Telarc), Vladimir Jurowski (LPO) ou Andris Nelsons, parviennent à revisiter l’approche de ce compositeur en se frayant un chemin entre allègement des textures et efficacité orchestrale. Pour une optique plus traditionnelle et dans le même couplage (c’est à dire symphonies et pièces orchestrales), il faut chercher du côté de Svetlanov (BMG) ou Dorati (Mercury).

(Visited 342 times, 1 visits today)

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Intégrales des symphonies et œuvres orchestrales : La fille des neiges, Roméo et Juliette, Ouverture en fa majeur, Ouverture festive sur l’hymne national danois, La Tempête, Musique de scène de Dimitri le prétendant et Vassily Chouïski, Extraits des opéras Voïévode et Eugène Onéguine, Sérénade pour l’anniversaire de Nikolaï Rubinstein, Sérénade pour cordes, Elégie à la mémoire d’I. V Samarine, Capriccio italien, Francesca Da Rimini. Orchestre symphonique de Göteborg, direction : Neeme Järvi. 1 coffret de 6 CD BIS Records. Référence BIS 1897/1898. Code barre : 7 318591 897989. Enregistré entre 2004 et 2009. Notice de présentation en : anglais, allemand et français. Durée : 7h32’43

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.