À emporter, Audio, Opéra

Bellérophon mis en boîte par Christophe Rousset

Plus de détails

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) : Bellérophon, tragédie-lyrique en un prologue et cinq actes. Avec : Cyril Auvity, Bellérophon ; Ingrid Perruche, Sténobée, une Amazone ; Jean Teitgen, Apollon, Amisodar ; Céline Scheen, Philonoé, Napée ; Evgueniy Alexiev, Jobate, Pan ; Robert Getchell, Bacchus, la Pythie, le Dieu des bois ; Jennifer Borghi, Argie, Pallas. Chœur de Chambre de Namur. Les Talens Lyriques, direction : Christophe Rousset. 2 CD Aparté AP015. Code-barre : 794881 993222. Enregistré sur le vif à la Cité de la musique en décembre 2010. livret bilingue (français, anglais). Durée : 66’01’’et 67’45’’.

 

C’était le dernier opéra de Lully à n’avoir pas été mis à l’affiche depuis le regain d’intérêt pour la musique baroque, et bien voilà qui est chose faite. Le grand public va enfin pouvoir découvrir le dernier ouvrage lyrique de Lully à avoir été enregistré. L’œuvre, il est vrai, ne manque de charmes, et on pourra se laisser séduire par le beau livret de Thomas Corneille, qui relate la vengeance de la reine Sténobée, outragée par l’indifférence de Bellérophon, amoureux quant à lui de la fille du roi de Lycie, Philonoé. Sténobée demande au magicien Amisodar, épris des charmes de sa reine, de donner vie à une créature monstrueuse destinée à détruire Bellérophon. Mais ce dernier, chevauchant Pégase, ne fera qu’une bouchée de la redoutable Chimère, et pourra en fin de parcours épouser l’élue de son cœur…

La musique, tout à fait fidèle aux règles d’écriture de son temps, n’offrira sans doute pas de grande surprise à l’auditeur féru de ce répertoire, mais elle est de bonne qualité de bout en bout, et contient ici et là quelques morceaux de choix, comme par exemple l’air «Heureuse mort» chanté par Bellérophon à l’acte IV, avant que le héros n’aille au devant du combat. La lecture du livret et de ses très riches indications scéniques rappelle de toute manière que seul le théâtre pourra donner véritablement vie à une partition qui, privée de la scène, révèle assez vite le poids de la convention.

À la tête de ses Talens Lyriques, Christophe Rousset est à son meilleur dans un répertoire qu’il défend avec conviction. Tour à tour joyeux et léger, sombre et profond, souple et précis à la fois, il imprime à cette partition le ton juste permettant de ne susciter à aucun moment l’ennui que pourrait générer une musique parfois quelque peu prévisible. Si le Chœur de Chambre de Namur, particulièrement bien préparé, donne entière satisfaction, certains solistes auraient pu être choisis avec plus de circonspection. Tel est le cas par exemple de Céline Scheen, Philonoé au timbre ingrat et à la diction quelque peu brouillonne, ou encore d’Evgueniy Alexiev, dont la voix paraît excessivement pâteuse dans les différents rôles qu’il aborde. En revanche, Ingrid Perruche, parfois décevante dans les grands rôles baroques italiens, fait preuve ici de beaucoup de classe, et propose de la reine outragée un portrait tout à fait convaincant dans sa complexité. Jean Teitgen, dans un rôle moins intéressant sur le plan psychologique, montre lui aussi beaucoup de finesse dans la déclamation de son texte. Cyril Auvity est tout simplement extraordinaire dans le rôle-titre, autant pour sa diction châtiée, exempte de toute préciosité, que pour la beauté et la finesse de son chant, à la fois tendre et vaillant. Sans doute est-ce en partie l’arrivée sur le marché de ce ténor tout à fait exceptionnel, doté enfin de la voix idéale pour le rôle, qui a justifié une telle entreprise. Il est tout de même regrettable que l’entourage, qui pourtant ne devrait pas poser les mêmes problèmes de distribution, ne soit pas toujours entièrement à la hauteur.

Chronique du concert pendant lequel a été enregistré ce disque.

 

(Visited 249 times, 1 visits today)

Plus de détails

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) : Bellérophon, tragédie-lyrique en un prologue et cinq actes. Avec : Cyril Auvity, Bellérophon ; Ingrid Perruche, Sténobée, une Amazone ; Jean Teitgen, Apollon, Amisodar ; Céline Scheen, Philonoé, Napée ; Evgueniy Alexiev, Jobate, Pan ; Robert Getchell, Bacchus, la Pythie, le Dieu des bois ; Jennifer Borghi, Argie, Pallas. Chœur de Chambre de Namur. Les Talens Lyriques, direction : Christophe Rousset. 2 CD Aparté AP015. Code-barre : 794881 993222. Enregistré sur le vif à la Cité de la musique en décembre 2010. livret bilingue (français, anglais). Durée : 66’01’’et 67’45’’.

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.