Baroque académie de William Christie : Chanter pour convaincre

À emporter, Documentaire, DVD, DVD Musique, Musique d'ensemble

Baroque académie . Un documentaire de Priscilla Pizzato. 1 DVD BelAir Classiques. Référence et code-barres : BAC056 3 760115 300569. Filmé en France et au Royaume-Uni. Langue : français. Sous-titres : anglais, allemand. Format image : NTSC 4 : 3, n&b et couleur. Format son : PCM Stereo. Toutes zones. Durée totale : 93’

 

Les Clefs ResMusica

Depuis son institution en 2002, le Jardin des Voix reste un pont d’or que les Arts Florissants offrent aux jeunes chanteurs et chanteuses baroques. Cette académie a pour objectif de faire connaître au grand public les voix baroques de demain. Les artistes qui ont eu le privilège d’en faire partie ont tous vu leur carrière prendre un élan décisif, en prenant leur envol avec ou sans . Les éditions BelAir Classiques éditent en DVD le reportage retraçant l’aventure vécue par la promo 2007, depuis les sélections des chanteurs jusqu’au concert final au Théâtre de Caen.

a su tout particulièrement allier le souci d’authenticité sonore et stylistique d’une œuvre à la fraîcheur de son interprétation. Donner vie à cette musique impliquait d’apporter continuellement une énergie, une ferveur nouvelle dans le jeu. Le reportage s’ouvre donc sur les sélections de Maître Christie, toujours en attente des voix et des personnalités les plus prometteuses. La caméra de Priscilla Pizzato nous emmène de prime abord au cœur de cette rencontre décisive. Le regard de Christie, se voulant impassible, s’assombrit à la moindre défaillance vocale ou scénique. Mais devant un timbre, une présence unique, soutenus par une technique solide, ses coups de cœur sont visiblement prompts et définitifs.

Puis l’on s’attarde davantage sur les chanteurs qui ont fait l’objet des grâces de l’équipe : venus de toute l’Europe pour défier et convaincre Christie, parfois originaires de pays où le chant baroque n’est que peu enseigné, ils s’appellent Sonya (Yoncheva), Francesca (Boncompagni), Amaya (Rodriguez) ou encore Jonathan (Sells). En 2007, dix ont été sélectionnés : quatre soprani, une mezzo, un contreténor, trois ténors, et une basse composent le Jardin. Cette petite communauté polyglotte a alors rendez-vous à Caen, résidence des Arts Florissants. Pendant trois semaines, les chanteurs et chanteuses vont être intensivement préparés pour un concert où leur talent sera enfin révélé au public. S’en suivra alors une tournée dans les plus grandes salles d’Europe.

Mais à Caen, l’épreuve s’intensifie : il faut d’abord trouver sa place aux yeux du Maître, développer une écoute collective, trouver un tempo commun dans un chœur, renforcer sa capacité d’expression et de persuasion dans le chant. Les «coachs» vocaux, parmi lesquels Paul Agnew, placent le niveau d’exigence au plus haut, et le reportage rend palpable la fatigue et la pression devant l’échéance finale. Le programme du concert est choisi en fonction de la voix et de la personnalité des chanteurs : Francesca Boncompagni nous délivre un magnifique et bouleversant Lamento della Ninfa de Monteverdi. La suavité de dans un extrait du Couronnement de Popée en duo avec le contreténor Michal Czerniawski. Fulgurante aussi est Amaya Rodriguez dans Rinaldo de Handel.

Un reportage vraiment passionnant, qui, au-delà de l’aventure du Jardin des Voix, révèle des personnalités bien trempées et attachantes que l’on retrouve déjà sur les plus grandes scènes.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.