À emporter, CD, Musique d'ensemble

Poupoule par Jos van Immerseel

Plus de détails

Francis Poulenc (1899-1963) : Concerto pour deux pianos et orchestre ; Suite Française ; Concert champêtre pour clavecin et orchestre. Claire Chevallier, piano. Katerina Chroboková, clavecin ; Anima Eterna Brugge, piano et direction : Jos van Immerseel. 1 CD Zig-Zag Territoires ZZT110403. Code barre : 3760009292475. Enregistré en 2008 (?). Livret quadrilingue (français, anglais, allemand, néerlandais). Durée : 58’24.

 

Peu d’artistes peuvent se prévaloir d’un répertoire aussi étendu que , connu jadis dans la musique de l’époque baroque et classique mais jouant également la musique romantique et de plus en plus de musique du XXe siècle, en adaptant l’instrumentarium de son orchestre Brugge, la technique et le style au répertoire envisagé. Assez radical dans ses choix, ses partis pris, même s’il ne convainc pas toujours, le musicien flamand ne laisse jamais indifférent. Il nous propose ici ce programme à la fois en tant que chef, pianiste et claveciniste (dans la Suite Française), un compositeur qu’il a déjà abordé au disque dans des pièces pour deux pianos (Zig-Zag Territoires). Contrairement à ce qu’il affirme dans le livret, Poulenc, peut être moins en vogue qu’à une époque, n’a cependant pas disparu des salles de concert ou des bacs des disquaires, sa situation étant notamment beaucoup plus enviable que celle de ses collègues du Groupe des Six.

Trois femmes importantes du milieu musical de la première moitié du XXe siècle sont à l’origine des œuvres enregistrées ici.

La claveciniste Wanda Landowska, que Poulenc rencontre chez la princesse de Polignac, lui inspire le Concert champêtre (1927/1928), pièce assez décousue qui est à la fois proche de certaines œuvres de Stravinsky et qui regarde vers les clavecinistes français du XVIIe et XVIIIe siècle. Même s’il se veut historiquement informé, ne nous «inflige» pas la sonorité d’un clavecin Pleyel de 1930 et c’est une copie d’un instrument français de l’époque baroque que joue, fort bien au demeurant, la claveciniste Katerina Chroboková. Par ailleurs, le difficile équilibre avec un orchestre au sein duquel prédominent les vents et les percussions fonctionne.

Fruit d’une commande de la princesse de Polignac (Winnaretta Singer), célèbre mécène, le Concerto pour deux pianos fut créé en 1932 par Poulenc et Jacques Février. Illustration d’une esthétique néoclassique (matinée de musique populaire, de jazz…) en vogue à l’époque à Paris, il reste parmi les œuvres les plus jouées du compositeur. Pour l’interpréter, Jos van Immerseel et sa fidèle complice jouent des instruments issus de leur propre collection, respectivement un piano Erard de 1896 et un autre de 1905 : on est plus dans un (grand) salon mondain parisien que dans une salle de concert. La sonorité gouailleuse de l’orchestre colle bien à l’esprit de l’œuvre et l’expérience s’avère probante pour peu qu’on soit sensible à ce type de piano dans ce répertoire. Mais la concurrence est rude !

Clin d’œil à la Renaissance enfin, avec la Suite Française d’après les Livres de Danceries de Claude Gervaise (milieu du XVIe siècle). Suggérées par Nadia Boulanger, ces danses parurent initialement en 1932 dans une version pour piano que Poulenc orchestra en 1948 pour instruments à vent, clavecin et percussions. Anecdotique (la même année par exemple, compose sa Deuxième sonate pour piano…), la pièce est néanmoins bien défendue par les musiciens d’ Bruges. Un album Poulenc au charme certain.

Plus de détails

Francis Poulenc (1899-1963) : Concerto pour deux pianos et orchestre ; Suite Française ; Concert champêtre pour clavecin et orchestre. Claire Chevallier, piano. Katerina Chroboková, clavecin ; Anima Eterna Brugge, piano et direction : Jos van Immerseel. 1 CD Zig-Zag Territoires ZZT110403. Code barre : 3760009292475. Enregistré en 2008 (?). Livret quadrilingue (français, anglais, allemand, néerlandais). Durée : 58’24.

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.