Danse , La Scène, Spectacles Danse

Mark Tompkins, musiques noires

Plus de détails

Paris. Grande Halle de la Villette. 23-VI-2011. Mark Tompkins : Black’n’blues a minstrel show. Direction artistique : Mark Tompkins. Scénographie et costumes : Jean-Louis Badet. Lumière et direction technique : David Farine. Arrangements musicaux : Mathieu Grenier. Avec Geoffrey Carey, Mathieu Grenier, Séverine Bauvais, Dorothée Munyaneza, Isnelle da Silveira, Antje Schur.

Le chorégraphe retrouve ses racines américaines avec un spectacle musical épatant consacré aux musiques noires depuis près d’un siècle.

Grâce à la magie des palissades et des toiles peintes, nous voilà transportés au fin fond de la Géorgie ou de l’Alabama pour un minstrel show très parodique. Oncle Sam (incarné par un acteur shakespearien), un chœur de quatre actrices/chanteuses/danseuses et un bad boy suisse tout droit sorti du ghetto (nous dit-on). Chapeaux melon, gants blancs et visages grimés, ces interprètes
chantent et danses un répertoire qui fit les beaux jours des cabarets et donna naissance à de nombreux courants musicaux : du coon au rap, en passant par la soul et le R’n’B.

Sur fond de blues, de rock et de rap, le spectacle dénonce avec humour et dérision tous les stéréotypes dont les blancs ont affublé les noirs américains et qui perdurent malgré l’abolition de l’esclavage, l’obtention des droits civiques et l’élection d’un président noir. Sous des dehors comiques, le spectacle évoque la condition des noirs et use du second degré pour dénoncer le racisme des blancs, y compris dans le domaine musical. n’hésite pas non plus à se moquer des prédicateurs et de leurs ouailles crédules, dans une séquence hilarante où de plantureuses mamas se lancent avec talent dans un
gospel endiablé. C’est toute l’ambiguïté de ce spectacle plaisant dont le côté parodique pris au premier degré déclenche l’hilarité du public, alors qu’il  cache un discours plus critique à côté duquel passent certains spectateurs.

Crédit photographique : © Gilles Toutevoix

Plus de détails

Paris. Grande Halle de la Villette. 23-VI-2011. Mark Tompkins : Black’n’blues a minstrel show. Direction artistique : Mark Tompkins. Scénographie et costumes : Jean-Louis Badet. Lumière et direction technique : David Farine. Arrangements musicaux : Mathieu Grenier. Avec Geoffrey Carey, Mathieu Grenier, Séverine Bauvais, Dorothée Munyaneza, Isnelle da Silveira, Antje Schur.

Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.