Festivals, La Scène, Musique symphonique

Beethovenfest II : Beethoven avec le London Symphony Orchestra

Plus de détails

Bonn. Beethovenhalle. 16-IX-2011. Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Messe en ré majeur pour quatre solistes choeur et orchestre, Op 123 « Missa Solemnis ». Helena Juntunen, soprano ; Sarah Connolly, mezzo-soprano ; Paul Groves, ténor ; Matthew Rose, basse. London Symphony Chorus, direction : Joseph Cullen ; London Symphony Orchestra, direction : Sir Colin Davis.

Le défilé des grands orchestres mondiaux continue au festival Beethovenfest. Après l’ouverture confiée à l’orchestre de Pittsburgh, la manifestation accueille pour une mini-résidence Beethoven : le . Cette présence, amorcée avec deux concerts dirigés par Sir John Eliot Gardiner, se clôt avec la Missa Solemnis dirigée par le vénérable Sir , légende des pupitres et vaillant octogénaire.

Ce concert illustre bien la volonté de l’Intendante Ilona Schmeil de présenter au public toutes les approches possibles de Beethoven. À ce titre, Sir est le représentant de la grande tradition ! L’effectif sur scène est impressionnant avec près de 150 choristes et un orchestre en tutti. Du côté des tempi, c’est lent et massif dans les effets. Le grand chef est arrivé à un stade de sa carrière où la rigueur d’une telle œuvre lui fond dans les doigts. Sa lecture est admirablement construite et maîtrisée dans ses moindres détails. Les gradations sont ainsi élaborées par un musicien de haute expérience. Cependant, fortement granitique et appuyée dans des effets choraux, cette interprétation, peine à séduire. Bien évidemment, le souffle de l’ampleur  porte la lecture, mais ce théâtre grandiloquent, semble un peu vain.

Bien que composé d’amateurs, le impressionnante par sa vaillance, son homogénéité et sa projection. La tradition chorale britannique se porte bien ! La flexibilité du LSO est, comme toujours, parfaite, et la phalange sert à son chef un fini instrumental au millimètre. Le quatuor de solistes fait bonne figure mais peine à s’imposer face à une telle masse musicale. Cet ensemble de bons professionnels  se fond dans la pièce, même si l’on regrette les aigus parfois un peu délicats de la soprano et le timbre trop caverneux de la basse.

Crédit photographique : Matthias Creutziger/Mark Harrison

Plus de détails

Bonn. Beethovenhalle. 16-IX-2011. Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Messe en ré majeur pour quatre solistes choeur et orchestre, Op 123 « Missa Solemnis ». Helena Juntunen, soprano ; Sarah Connolly, mezzo-soprano ; Paul Groves, ténor ; Matthew Rose, basse. London Symphony Chorus, direction : Joseph Cullen ; London Symphony Orchestra, direction : Sir Colin Davis.

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.