À emporter, Audio, Musique symphonique

Kun-Woo Paik interprète Brahms

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Concerto pour piano et orchestre n° 1 en ré mineur, op. 15 ; Variations sur un thème original en ré majeur, op. 21, n° 1 ; Thème et variations en ré mineur (transcription du Sextuor à cordes op. 18). Kun-Woo Paik, piano. Philharmonie Tchèque, direction : Eliahu Inbal. 1 CD Deutsche Grammophon LC 00316. Code barre : 8808678121032. Enregistré à Prague au Rudolfinum Dvorak Hall en février 2009 (concerto) et à Neumarkt, au Konzertsaal Reidstadel en juillet 2009 (Variations). Notice bilingue en coréen et en anglais. Durée : 78’environ

 

Ce cd signé par le coréen , réuni des chef-d’œuvre pianistiques de Brahms comme le concerto pour piano n° 1 et les variations op. 21 n° 1 et op. 18.

Le concerto organisé autour d’un débat créatif entre piano et orchestre est un véritable défi pour le pianiste dont la difficulté technique se résume principalement à des déplacements rapides et plus ou moins étendus (souvent des octaves) sur le clavier. Si la plupart des interprétations révèlent une certaine monotonie surtout dans les deux premiers mouvements, le jeu de ce pianiste propose à l’auditeur un lyrisme intense, une allure
disciplinée et bien rythmée qui ne laisse pas de place à l’exagération et qui rappelle en filigrane le contrôle que Curzon (dans son interprétation de 1962), imprimait à chaque mesure.

On est loin des caresses de Kempff ou de l’unicité de Guilels mais la maîtrise excellente du son de et sa dextérité confèrent à cette œuvre un caractère très élégant. Le son est rond et contrôlé ; les nombreuses octaves exécutées avec beaucoup d’agilité renforcent le son et la recherche d’une couleur particulièrement brillante. Si, dans les ultimes mesures de l’op. 15, la main gauche vient au secours de la droite en la doublant, la séparation très nette des notes de Kun-Woo a comme résultat un rendement parfaitement clair. Ce qui exalte la beauté d’un son très délicat et dramatique mais jamais pathétique même pas dans l’Adagio du second mouvement, au caractère presque religieux. Les
subtiles variations de tempo de la baguette d’ relèvent d’un changement de phrasé qui rend l’écoute très intéressante.

Les Variations op. 21 dites harmoniques pour l’importance accordée à l’harmonie du thème, sont définies par une sorte de vaporisation du thème dont les contours mélodiques
sont presque méconnaissables vers le final. Appelées par Brahms ses « variations philosophiques », elles ses caractérisent par des multiples aspects que Kun-Woo Paik exalte à l’aide d’une lecture sophistiquée et d’une particulière force interprétative qui traverse toutes les variations.

Dans l’ensemble cet enregistrement se révèle orageux mais pas radical, élégant mais pas unique, intéressant mais pas le meilleur dans la forêt des enregistrements de Brahms. Ce qui impressionne le plus c’est le plaisir que la musique de ce compositeur suscite. Un plaisir qui est sans doute accru par l’interprétation de Kun-Woo Paik et sa collaboration avec la Philharmonie Tchèque et .

(Visited 178 times, 1 visits today)

Plus de détails

Johannes Brahms (1833-1897) : Concerto pour piano et orchestre n° 1 en ré mineur, op. 15 ; Variations sur un thème original en ré majeur, op. 21, n° 1 ; Thème et variations en ré mineur (transcription du Sextuor à cordes op. 18). Kun-Woo Paik, piano. Philharmonie Tchèque, direction : Eliahu Inbal. 1 CD Deutsche Grammophon LC 00316. Code barre : 8808678121032. Enregistré à Prague au Rudolfinum Dvorak Hall en février 2009 (concerto) et à Neumarkt, au Konzertsaal Reidstadel en juillet 2009 (Variations). Notice bilingue en coréen et en anglais. Durée : 78’environ

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.