Danse , La Scène, Spectacles Danse

Emouvante Sylvie Guillem au Théâtre des Champs-Elysées

Plus de détails

Théâtre des Champs-Elysées. 15/III/12. 6000 miles away : Ek/Forsythe/Kylián.
Rearray : Chorégraphie : William Forsythe (2011). Musique : David Morrow. Costumes: William Forsythe. Conception lumières : William Forsythe. Réalisation lumières : Rachel Shipp. Interprété par Sylvie Guillem et Nicolas Le Riche, danseur étoile de l’Opéra National de Paris.
27’52 : Chorégraphie : Jirí Kylián (2002). Musique : Dirk Haubrich (nouvelle composition basée sur deux thèmes de Gustav Mahler). Décor : Jirí Kylián. Costumes : Joke Visser. Lumières : Kees Tjebbes . Interprété par Aurélie Cayla & Kenta Kojiri.
Memory : Chorégraphie : Mats Ek (2005). Musique : Niko Rölcke. Lumières : Jörgen Jansson. Interprété par Ana Laguna, Mats Ek
Bye : Chorégraphie : Mats Ek (2011). Musique : Ludwig van Beethoven « Sonate pour piano Op. 111, arietta ». Enregistrement interprété par : Ivo Pogorelich. Décors et costumes : Katrin Brännström. Lumières : Erik Berglund. Solo interprété par Sylvie Guillem.

Pari difficile que de proposer au public du Théâtre des Champs-Elysées, qui s’attend plus sûrement à une ballerine sur pointes, un programme exclusivement contemporain. C’est désorienté qu’il regarde Rearray de , une structure complexe, intrinsèque, qui semble n’avoir ni début ni fin. et sont au même niveau dans la pénombre du plateau. En duo ou en solo, dans une même complicité virtuose et authentique, leurs corps sont ceux de danseurs qui n’ont rien à prouver.

C’est de cette puissance et de cette force dont manquent cruellement Aurélie Cayla et Kenta Kojiri, les deux jeunes danseurs de 27’52, décevant duo signé Jiri Kylián. Leur présence est si ténue, quand ils ne se cachent pas sous des pans de tapis de sol ! Le fond de scène, seul, captive l’attention, ainsi que la musique hypnotique de Dirk Haubrich.

Comme pour illustrer tous les âges de vie, un troisième duo complète la première partie du programme. Après Guillem/Le Riche, danseurs dans la force de l’âge, Cayla/Kojiri, danseurs encore jeunes, suivent et son épouse dans un duo tendre et pudique intitulé Memory. Ils font surgir l’émotion de petits riens. La lampe que l’on éteint, une espièglerie sur le canapé, le fauteuil de bureau que l’on fait rouler, toutes les complicités quotidiennes d’un couple vieillissant et uni qui peut encore danser.

revient seule après l’entracte dans Bye, un solo écrit sur mesure pour elle par . Avec sa drôle de coiffure (style Catherine Ringer époque Rita Mitsouko), elle a l’air d’une pauvre fille un peu paumée. Ce solo poétique et émouvant met en valeur sa silhouette gracile et une certaine modestie des gestes, une grande douceur aussi. Un très joli moment souligné par le renfort humoristique de la vidéo, la musique de Beethoven et les lumières d’Erik Berglund.

Crédit photographique : Sylvie Guillem dans Bye de Mats Ek © Bill Cooper

Plus de détails

Théâtre des Champs-Elysées. 15/III/12. 6000 miles away : Ek/Forsythe/Kylián.
Rearray : Chorégraphie : William Forsythe (2011). Musique : David Morrow. Costumes: William Forsythe. Conception lumières : William Forsythe. Réalisation lumières : Rachel Shipp. Interprété par Sylvie Guillem et Nicolas Le Riche, danseur étoile de l’Opéra National de Paris.
27’52 : Chorégraphie : Jirí Kylián (2002). Musique : Dirk Haubrich (nouvelle composition basée sur deux thèmes de Gustav Mahler). Décor : Jirí Kylián. Costumes : Joke Visser. Lumières : Kees Tjebbes . Interprété par Aurélie Cayla & Kenta Kojiri.
Memory : Chorégraphie : Mats Ek (2005). Musique : Niko Rölcke. Lumières : Jörgen Jansson. Interprété par Ana Laguna, Mats Ek
Bye : Chorégraphie : Mats Ek (2011). Musique : Ludwig van Beethoven « Sonate pour piano Op. 111, arietta ». Enregistrement interprété par : Ivo Pogorelich. Décors et costumes : Katrin Brännström. Lumières : Erik Berglund. Solo interprété par Sylvie Guillem.

Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.