À emporter, CD, Musique symphonique

L’Hirondelle inattendue de Simon Laks et autres redécouvertes

Plus de détails

Simon Laks (1901-1983): L’Hirondelle inattendue, opéra-bouffe en un acte (premier enregistrement mondial). Karol Rathaus (1895-1954) : Prelude for Orchestra ; Suite du ballet « Le Lion amoureux » op.42b (premier enregistrement mondial). Ferdinand-Louis Bénech (1875-1925) / Ernest Dumont (1877-1941) : L’Hirondelle du Faubourg. Patrick Agard ; Kévin Amiel ; Daniel Borowski ; Eugénie Danglade ; Sandrine Eyglier ; Ute Gfrerer ; Anna Karasinska ; Agnieszka Makówka ; Eduarda Melo ; Grzegorz Pazik ; Cyril Rovery ; Katarzyna Trylnik. Chœur de la Radio polonaise de Cracovie (chef de chœur : Malgorzata Orawska), Orchestre symphonique national de la radio polonaise, direction : Łukasz Borowicz. 1 CD EDA 35, code barre : 4012476000350. Enregistré en concert à la Radio polonaise de Varsovie le 13 juin 2010. Livret quadrilingue soigné de 101 pages avec notice de Michel Pastore et livret de l’opéra, en anglais, allemand, français, polonais. Durée : 68’59

 

Les Clefs ResMusica

et , deux compositeurs polonais d’origine juive et exilés, dont le destin est symbolique de la tourmente européenne du XXème siècle, sont au cœur de ce disque. Révélatrices de la difficulté des artistes des années 30 à poursuivre leur carrière après la  seconde guerre mondiale, leurs œuvres sont publiées en premières mondiales.

Après s’être installé en France dans l’entre-deux guerre, le compositeur est aujourd’hui principalement (re)connu pour avoir été déporté par les nazis et avoir survécu comme chef de l’orchestre des hommes du camp d’extermination d’Auschwitz II-Birkenau. A l’instar d’un Primo Levi, il publia le récit de son expérience à la sortie de la guerre, et reprit son ouvrage trente ans plus tard, en 1979, en prenant soin, comme l’écrivain italien, d’y apporter encore plus de distance et d’objectivité. De ce livre, Mélodies d’Auschwitz, et ont adapté une pièce de théâtre, Le Block 15 où Simon Laks était incarné sur scène aux côtés d’Anita Lasker-Wallfish, une violoncelliste qui faisait partie de l’orchestre des femmes. De retour en France Laks ne parvint jamais à renouer le fil de sa carrière de compositeur et L’Hirondelle inattendue, son unique opéra, fut composé en 1965 de sa propre initiative, peu avant qu’il arrête définitivement la composition. Enregistré en 1975 en Pologne, créé en France en version de concert en 2009, l’opéra voit ici sa première publication discographique.

L’action de L’Hirondelle inattendue se déroule au paradis des animaux célèbres, sur lequel un reporter et un pilote atterrissent par accident au cours d’un voyage interplanétaire. On y trouve entre autre la Colombe de l’Arche de Noé, le Serpent de l’Eden ou encore les Oies du Capitole. Ce jour-là voit l’intronisation de l’Hirondelle. Or ce n’est pas une hirondelle qui se présente au paradis, mais une jeune femme en haillons et en larmes et qui chante quelques bribes d’une chanson. Cela suscite jacassements et invectives parmi les animaux, jusqu’à ce que le reporter parvienne à se faire entendre, expliquant que celle-ci n’est pas une hirondelle mais une chanson célèbre, L’Hirondelle du Faubourg. Composée en 1912, l’histoire mélodramatique est celle d’une jeune femme misérable, sans famille, blessée mortellement au cœur, et qui se meurt sur son lit d’hôpital. Le médecin chef tente de la sauver, et comprend impuissant qu’elle est l’enfant qu’il avait autrefois abandonné.

Défendue par une distribution homogène et enthousiaste, L’Hirondelle inattendue est une pièce absolument convaincante. Comme toute œuvre de grande qualité, elle ne se laisse pas approcher immédiatement, et s’apprivoise au fur et à mesure des écoutes. Dépassant à peine la demi-heure, elle est concise et percutante, aussi habile dans sa construction dramatique que dans son orchestration, et surtout elle intègre l’élément hétérogène de la chanson dans une œuvre au style néo-classique. Profonde mais écrite d’une plume légère, distanciée par rapport à la vie du compositeur mais se rattachant de manière assez évidente à sa condition d’artiste exilé et finalement rejeté, l’opéra touche juste. A ce jour, il semble qu’il n’y ait aucun projet de monter cet opéra sur scène, mais cela viendra, cette parution constituant une étape essentielle de ce lent chemin vers la reconnaissance. Petit à petit, l’hirondelle fait son nid.

quittera la Pologne pour s’installer à Vienne, Berlin, puis Paris en 1933 et Londres avant de gagner les Etats-Unis. La suite du ballet Le Lion amoureux composé en 1936 traite aussi du thème de l’étranger, où le Lion est incarné par un thème atonal (on peut imaginer que le compositeur s’y projetait) et la Cour royale dans laquelle il apparaît est représentée par de la musique tonale. Le Prelude for Orchestra (1953) est sa dernière composition orchestrale, et montre un réel savoir-faire et sans vaine virtuosité.

Le chef galvanise ses troupes pour un disque accompli et historiquement qui restera important dans l’histoire musicale de la France et de la Pologne.

Plus de détails

Simon Laks (1901-1983): L’Hirondelle inattendue, opéra-bouffe en un acte (premier enregistrement mondial). Karol Rathaus (1895-1954) : Prelude for Orchestra ; Suite du ballet « Le Lion amoureux » op.42b (premier enregistrement mondial). Ferdinand-Louis Bénech (1875-1925) / Ernest Dumont (1877-1941) : L’Hirondelle du Faubourg. Patrick Agard ; Kévin Amiel ; Daniel Borowski ; Eugénie Danglade ; Sandrine Eyglier ; Ute Gfrerer ; Anna Karasinska ; Agnieszka Makówka ; Eduarda Melo ; Grzegorz Pazik ; Cyril Rovery ; Katarzyna Trylnik. Chœur de la Radio polonaise de Cracovie (chef de chœur : Malgorzata Orawska), Orchestre symphonique national de la radio polonaise, direction : Łukasz Borowicz. 1 CD EDA 35, code barre : 4012476000350. Enregistré en concert à la Radio polonaise de Varsovie le 13 juin 2010. Livret quadrilingue soigné de 101 pages avec notice de Michel Pastore et livret de l’opéra, en anglais, allemand, français, polonais. Durée : 68’59

 
Mots-clefs de cet article

Lire aussi (3) :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.