Plus de détails

CD 1. Igor Stravinsky (1882-1971) : Trois Mouvements de Petrouchka ; Frédéric Chopin (1813-1849) : 12 Etudes, op. 25 ; Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Sonate pour piano n° 32 en do mineur, op. 111 ; Anton Webern (1883-1945) : Variations pour piano, op. 27. CD 2. Frédéric Chopin : Polonaise en fa dièse mineur, op. 44 ; Polonaise en la bémol majeur, op. 53 ; Beethoven : Concerto pour piano et orchestre n° 5 ; Franz Liszt (1811-1886) : La gondole lugubre ; Claude Debussy (1862-1918) : Des pas sur la neige ; Ce qu’a vu le vent d’ouest ; La cathédrale engloutie. CD 3. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Concerto pour piano et orchestre en do mineur K. 491 ; Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Préludes et Fugues en do dièse mineur BWV 849 & sol majeur BWV 860 ; Chopin : Concerto pour piano n° 1 en mi mineur, op. 11. Maurizio Pollini, piano. Orchestre philharmonique de Vienne, dir. Karl Böhm (Beethoven) ; Orchestre philharmonique de Vienne, dir. Maurizio Pollini (Mozart) ; Orchestre philharmonique de Varsovie, dir. Jerzy Katlewicz. 3CD Deutsche Grammophon. Réf. : 00289 477 9529, code barre : 0 28947 79529 2. Enregistrements publiés entre 1972 et 2007. Notice quadrilingue : français, anglais, allemand et italien. Durée : 76’44 + 77’47 + 77’09

 

ose le lyrisme absolu sans jamais s’essouffler, ainsi pourrions-nous résumer son rapport intime, réfléchi et itératif aux chefs-d’œuvre absolus pour fêter dignement ses soixante-dix ans.

Les différentes étapes de sa prestigieuse carrière ont été ponctuées de nombreuses interprétations qui sont rapidement devenues des références. Né à Milan le 5 janvier 1942, il se fait remarquer plutôt tardivement (1957) avec les Etudes de Chopin juste avant de reporter l’année suivante un second prix au Concours international de Genève, puis, entre autres, le prestigieux Prix Chopin de Varsovie présidé par Arthur Rubinstein en 1960.

Fait exceptionnel et remarquable il choisit bientôt de se retirer du circuit professionnel afin de méditer l’art et le sens de l’existence. Il se perfectionne auprès de Michelangeli puis s’implique en proposant sa musique aux moins favorisés. Son répertoire retient les grands classiques et romantiques qu’il revisite génialement ainsi que l’indique les liste des œuvres  retenues pour ce coffret commémoratif sans pour autant négliger d’explorer et d’exploiter certains pans de la musique contemporaine avec , Karlheinz Stockhausen, . Ici et là, il injecte à ses interprétations un intense respect des partitions et dans le même temps un lyrisme personnel alluré, élégant, jamais galvaudé. On pense à cet égard au Concerto n° 5 en mi bémol majeur de Beethoven avec Böhm et l’ ou au Chopin des 12 Etudes, op. 25. Ce port altier et sans hâblerie se retrouve dans l’exécution de la Sonate en do mineur, op. 32 de Beethoven. Que dire de sa prise en charge (comme soliste et chef d’orchestre) du Concerto n° 20 ? Un must ! Son art précis, fidèle, virtuose et parfois ascétique s’exerce encore pleinement avec verve et précision dans ces tris extraits de Petrouchka de Stravinsky et dans les Variations pour piano op. 27 d’. En vérité, il faudrait tout citer et plus encore (on rappellera la publication récente de deux coffrets de 6 et 9 CD chez DG également).

Les trois CD eux-mêmes trouvent un abri douillet dans un coffret-livre riche de rappels biographiques, iconographiques et discographiques. Un beau cadeau pour soi ou pour faire (re)découvrir dont nul n’aura à rougir. Immanquable !

(Visited 311 times, 1 visits today)

Plus de détails

CD 1. Igor Stravinsky (1882-1971) : Trois Mouvements de Petrouchka ; Frédéric Chopin (1813-1849) : 12 Etudes, op. 25 ; Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Sonate pour piano n° 32 en do mineur, op. 111 ; Anton Webern (1883-1945) : Variations pour piano, op. 27. CD 2. Frédéric Chopin : Polonaise en fa dièse mineur, op. 44 ; Polonaise en la bémol majeur, op. 53 ; Beethoven : Concerto pour piano et orchestre n° 5 ; Franz Liszt (1811-1886) : La gondole lugubre ; Claude Debussy (1862-1918) : Des pas sur la neige ; Ce qu’a vu le vent d’ouest ; La cathédrale engloutie. CD 3. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Concerto pour piano et orchestre en do mineur K. 491 ; Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Préludes et Fugues en do dièse mineur BWV 849 & sol majeur BWV 860 ; Chopin : Concerto pour piano n° 1 en mi mineur, op. 11. Maurizio Pollini, piano. Orchestre philharmonique de Vienne, dir. Karl Böhm (Beethoven) ; Orchestre philharmonique de Vienne, dir. Maurizio Pollini (Mozart) ; Orchestre philharmonique de Varsovie, dir. Jerzy Katlewicz. 3CD Deutsche Grammophon. Réf. : 00289 477 9529, code barre : 0 28947 79529 2. Enregistrements publiés entre 1972 et 2007. Notice quadrilingue : français, anglais, allemand et italien. Durée : 76’44 + 77’47 + 77’09

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.