Le Requiem de Dvořák par l’Orchestre de Paris

Concerts, La Scène, Musique d'ensemble

Paris, Salle Pleyel. 28-XI-2012. Antonín Dvořák (1841-1904) : Requiem op. 89, B. 165. Aga Mikolaj, soprano ; Ekaterina Semenchuk, mezzo-soprano ; Sergei Semishkur, ténor ; Georg Zeppenfeld, basse ; Chœur de l’Orchestre de Paris (chef de chœur : Lionel Sow) ; Orchestre de Paris, direction : James Conlon.

On n’entend pas souvent le Requiem de Dvořák à Paris, ni à Saint-Denis non plus d’ailleurs. L’ offrait deux chances d’écouter cette œuvre singulièrement émouvante. L’interprétation qu’en donnèrent l’Orchestre et son Chœur fut, mercredi soir, de très bon niveau. Dans la conduite de , on pouvait seulement regretter une propension à prendre des tempos systématiquement plus rapides que ceux prévus. Craignait-il que l’œuvre ne paraisse trop morne sans cette animation ? Il est probable que, si l’on avait pris le temps, certains passages auraient justement gagné en relief : les solos de violon dans le « Recordare » et d’alto dans le « Hostias » semblaient presque expédiés, comme les transitions menant au « Rex tremendae » ou le « Preces meae ». Même certaines phrases du chœur étaient par moments moins soignées que le reste.

Globalement, la puissance de ce Requiem était bien servie. Au crédit du chef, aucune recherche de l’effet, mais une efficacité qui savait entraîner les ensembles dans les passages périlleux (« Quam olim Abrahae ») et une attention portée principalement à l’orchestre, suscitant de beaux contrechants sans mettre en danger un chœur très bien préparé.
Le quatuor de solistes offrait un chant superbe, mais peu assorti, entre le style extraverti, à la russe, de l’alto et du ténor, et les interventions compassées de la basse. L’annulation de Melanie Diener a permis de découvrir , bien moins connue des spectateurs parisiens, et charmante de timbre et de manières. On souhaite naturellement un bon rétablissement à la soprano allemande, ainsi qu’à la flûtiste victime d’un malaise dans le premier mouvement.

Banniere-ClefsResmu-ok

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.