À emporter, Audio, Musique d'ensemble

Trésors de la maîtrise de la cathédrale de Strasbourg

Plus de détails

Jean Langlais (1907-1991) : Ave verum ; O bone Jesu ; Regina coeli ; Ave Maria ; Chant litanique ; Hommage à Frescobaldi. Henri Perreyre (1831-1865)/Joseph-Guy Ropartz (1864-1955) : Vierge sainte. André Caplet (1878-1925) : Salutation angélique. Pierre de Bréville (1861-1949) : Messe brève. Charles d’Orléans (1394-1465)/Francis Poulenc (1899-1963). Jehan Alain (1911-1940) : Ave Maria. Pascal Reber (1961) : Ubi caritas. Maurice Duruflé (1902-1986) : Méditation ; Notre Père. Maîtrise de la cathédrale de Strasbourg, direction Cyprien Sadek ; Gilberto Scordari à l’orgue de la basilique des Saints-Apôtres à Rome (Italie). 1 CD Jade ref 6997722. code barre : 3411369977228. enregistré du 7 au 11 juillet 2012 en la basilique des Saints-Apôtres à Rome. Livret en français. Durée totale 45’18 ».

 

Ce disque est le reflet d’un travail accompli par la , durant trois années autour d’un répertoire de musique sacrée puisé dans le XX°siècle français. Ce programme fut largement utilisé à Strasbourg, lors des offices du mardi, Vêpres de « l’office cathédral ». L’enregistrement s’est effectué à Rome dans la basilique même où reposent Saint-Jacques et Girolamo Frescobaldi. Gilberto Sordari, en ce lieu titulaire de l’orgue, accompagne régulièrement cet ensemble vocal, expliquant le choix pour l’enregistrement de ce programme, et une belle expérience pour les enfants. Pour eux, l’enregistrement d’un CD demeure un travail particulier, inconnu, étalé sur plusieurs jours, exigeant une approche particulière, bien plus ardue que pour le concert. La recherche d’une perfection est parfois déroutante.

Le résultat est à la hauteur de l’attente: Grâce aux qualités de leur chef , cette maîtrise s’affirme comme l’une des meilleures de notre pays, prouvant s’il en était besoin, que la France peut auusi se hisser au premier rang dans ce domaine.

Le programme axé sur des compositeurs français couvrant tout le XX° siècle offre un bouquet musical des plus attrayants. Outre certains d’entre eux, célèbres, on découvre avec intérêt la Messe brève du lorrain Pierre de Bréville, professeur à la Schola Cantorum, aux côtés de Théodore Dubois et de César Franck. Pascal Reber, actuel organiste à la cathédrale de Strasbourg, offre un sensible Ubi caritas. On se rapproche aussi de , dans diverses œuvres sacrées, pour le chœur ou l’orgue, ainsi que la Vocalise dorienne de , devenue Ave Maria, grâce au rajout des paroles par son père Albert Alain. Le disque se termine par sans doute le plus grand : . Compositeur de génie, il a élevé l’art du néo-grégorien au plus au point. On reste séduit à l’écoute de sa méditation pour orgue, et ému pour son Notre Père, l’un des plus beaux jamais écrit.

La prise de son très équilibrée d’Igor Kirkwood permet d’apprécier toutes les qualités de ce répertoire très gallican, par des enfants reflétant les voix des anges, au travers d’un minutieux travail, largement récompensé. Le titre « Trésor de joie » résume bien les choses.

Plus de détails

Jean Langlais (1907-1991) : Ave verum ; O bone Jesu ; Regina coeli ; Ave Maria ; Chant litanique ; Hommage à Frescobaldi. Henri Perreyre (1831-1865)/Joseph-Guy Ropartz (1864-1955) : Vierge sainte. André Caplet (1878-1925) : Salutation angélique. Pierre de Bréville (1861-1949) : Messe brève. Charles d’Orléans (1394-1465)/Francis Poulenc (1899-1963). Jehan Alain (1911-1940) : Ave Maria. Pascal Reber (1961) : Ubi caritas. Maurice Duruflé (1902-1986) : Méditation ; Notre Père. Maîtrise de la cathédrale de Strasbourg, direction Cyprien Sadek ; Gilberto Scordari à l’orgue de la basilique des Saints-Apôtres à Rome (Italie). 1 CD Jade ref 6997722. code barre : 3411369977228. enregistré du 7 au 11 juillet 2012 en la basilique des Saints-Apôtres à Rome. Livret en français. Durée totale 45’18 ».

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.