À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Bach et au-delà, avec le violon de Jennifer Koh

Plus de détails

J.S. Bach (1685-1750) : Partita n° 3 en mi majeur, BWV 1006 et Partita n° 2 en ré mineur, BWV 1004 ; Eugène Ysaÿe (1838-1931) : Sonate n° 2, op. 27 ; Kaija Saariaho (née en 1952) : Nocturne ; Missy Mazzoli (né en 1980) : Dissolve, O My Heart. Jennifer Koh, violon. 1 CD Çedille. Réf. : CDR 90000 134, code barre : 7 35131 91342 3. Notice en anglais. Durée : 78’35

 

Née à Chicago de parents coréens, fit ses débuts avec l’Orchestre symphonique de sa ville natale à l’âge de 11 ans avant de remporter le Concours International Tchaïkovski de Moscou et d’autres distinctions prestigieuses. La suite de son brillant parcours ménage une place aux études, à la musique de chambre, à la  confrontation  avec orchestre, à l’enregistrement  (concertos de Szymanovski, Martini, Bartók ; pièces de Schubert, Schumann, Schoenberg ; œuvres solistes de Bach, Barth, Reger…). Son jeu impeccable reposant sur une technique irréprochable et une virtuosité non dénuée d’audaces l’a projetée sur le devant de la scène et a amplement confirmé ses qualités interprétatives.

Pour le label Çedille elle a récemment gravé le présent album intitulé « Bach et au-delà ». Le programme commence et s’achève avec les Partitas n° 3 en mi majeur et n° 2 en ré mineur de Jean-Sébastien Bach parues respectivement en 1727 et 1730. Si ces chefs-d’œuvre ont reçu d’innombrables interprétations de haut vol,   il convient surtout de rappeler l’inoubliable lecture de (DG/1975). Il demeure également possible et somme toute aisé de convenir que mérite notre attention dans sa mise en branle des diverses danses composants ces deux partitions majeurs. Par exemple, elle donne vie et charme aux rythmes maîtrisés de l’Allemande et de la Courante de la Partita en ré mineur. La Sonate n° 2 d’, violoniste, chef d’orchestre et compositeur belge, dédiée au virtuose Jacques Thibaud, traduit son « Obsession » de J.S. Bach, titre du premier mouvement inspiré par le Prélude de la Partita en mi majeur du maître allemand. Pour finir, également marquées plus ou moins lointainement par Bach, la Finlandaise Kaja Saariaho avec son Nocturne de 1994 et l’Américaine  Missy Mazzoli  (née en 1980) avec Dissolve, O My Heart (2011), en  élargissent et modernisent l’écriture et le traitement. L’univers captivant de J.S. Bach, 250 ans après sa disparition,  n’a pas fini d’influencer ses descendants spirituels.

Plus de détails

J.S. Bach (1685-1750) : Partita n° 3 en mi majeur, BWV 1006 et Partita n° 2 en ré mineur, BWV 1004 ; Eugène Ysaÿe (1838-1931) : Sonate n° 2, op. 27 ; Kaija Saariaho (née en 1952) : Nocturne ; Missy Mazzoli (né en 1980) : Dissolve, O My Heart. Jennifer Koh, violon. 1 CD Çedille. Réf. : CDR 90000 134, code barre : 7 35131 91342 3. Notice en anglais. Durée : 78’35

 
Mots-clefs de cet article

Banniere-ClefsResmu-ok

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.