À emporter, Audio, Musique de chambre et récital

La diversité de la musique polonaise d’après-guerre

Plus de détails

Wladyslaw Slowinski (né en 1930) : Concerto pour flûte avec accompagnement d’orchestre à cordes et de percussion. Simon Laks (1901-1983) : Symphonie pour cordes. Grazyna Pstrokonska-Nawratil (né en 1947) : … como el sol e la mar… pour flûte, flûte alto et orchestre de chambre. Lukasz Dlugosz, flûtes ; Warsaw Philharmonic Chamber Orchestra, Krzysztof Slowinski, direction. 1 CD DUX 0737. Code barres : 5902547007373. Enregistré au National Philharmonic à Varsovie en mai 2010. Livret bilingue (polonais-anglais). Durée totale : 61’31

 

dlugoszMis à part quelques noms bien établis qui ont franchi les frontières, la génération de compositeurs polonais des années 50/60 n’ont qu’une notoriété très limitée. Encore plus pour les contemporains.

écrit son concerto pour flûte entre 1956 et 1957. Son abord est facile et rappelle par moments le Stravinski classique : l’instrument soliste se personnalise rapidement, par son écriture légère, sa ligne poétique et méditative, sa fin en pirouette en marionnette joueuse. L’orchestration en cordes, piano et percussion offre de lointains échos bartokiens.

, mieux connu (voir son Hirondelle inattendue, Clef ResMusica) crée tout autre chose avec sa symphonie pour cordes (1964) : il s’agit là de rêver une ambiance, surtout durant l’Andante sostenuto, aux effets acoustiques subtiles et efficaces, et non pas de créer un exercice de style.

possède un style très différent s’attachant au contemporain-descriptif : développement des richesses expressives de la flûte et de la plus rare flûte alto à la douce sonorité grave, effets réussis évocateurs de sable (I), de profondeurs (II) et de vent (III).

Le talentueux chante sa flûte avec une grande aisance, limitant volontairement le vibrato, et usant de toutes les ouvertures que laissent le modernisme expressif de l’un et le néoclassicisme joyeux de l’autre. Jamais le chef d’orchestre ne viendra couvrir son soliste.

A défaut de pouvoir comparer des versions alternatives qui n’existent pas, ce disque lève un voile épais sur la création contemporaine polonaise.

Plus de détails

Wladyslaw Slowinski (né en 1930) : Concerto pour flûte avec accompagnement d’orchestre à cordes et de percussion. Simon Laks (1901-1983) : Symphonie pour cordes. Grazyna Pstrokonska-Nawratil (né en 1947) : … como el sol e la mar… pour flûte, flûte alto et orchestre de chambre. Lukasz Dlugosz, flûtes ; Warsaw Philharmonic Chamber Orchestra, Krzysztof Slowinski, direction. 1 CD DUX 0737. Code barres : 5902547007373. Enregistré au National Philharmonic à Varsovie en mai 2010. Livret bilingue (polonais-anglais). Durée totale : 61’31

 
Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.