Flash info

Les solutions radicales de la DRAC Languedoc-Roussillon pour l’OONM

 

La « Gazette de Montpellier » n°1235 nous l’apprend : lors du dernier conseil d’administration de l’Orchestre-Opéra national de Montpellier le Directeur régional des affaires culturelles a eu une solution radicale pour résorber les 1.5 millions d’euros manquants du budget à venir : supprimer le choeur et réduire l’orchestre. Cas unique en France : il y aurait plus d’administratifs que d’artistes dans une maison d’opéra…

Au delà de l’effet d’annonce ce type de propositions laissent à réfléchir sur la façon dont est gérée la culture actuellement. Quand Boulez déclarait « il faut brûler les maisons d’opéra » (« Der Spiegel » du 25 septembre 1967) il ne parlait pas de sacrifier les musiciens.

 

Banniere-ClefsResmu-ok

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.