À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Le Concerto mal aimé de Tchaïkovski par Berezovsky

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Concerto pour piano n°2 en sol majeur op. 44 ; Thème et variations op. 19 n°6 ; Pièces pour piano op. 40 (n° 2, 5, 6, 7 et 8) ; Valse sentimentale op. 51 n°6 (transcription pour violoncelle et piano de Viktor Kubatsky) ; Andante cantabile (transcription pour violoncelle et piano d’après le Quatuor à cordes op. 11 de David Geringas). Boris Berezovsky, piano. Henri Demarquette, violoncelle. Sinfonia Varsovia, direction : Alexander Vedernikov. 1 CD Mirare. Code barre : 3 760127 222002. Enregistré à Varsovie en septembre 2012 et à la salle Gaveau à Paris en avril 2013. Livret trilingue (anglais, français, allemand). Durée totale : 71′.

 

Berezovsky-Tchaikovski-MirareLa pièce de résistance de cet enregistrement consacré à des œuvres rares de Tchaïkovski est le Deuxième concerto pour piano, largement éclipsé (de même que le troisième) par son célèbre devancier, mais aussi largement amputé dans l’édition qu’en fit Alexandre Siloti. Une œuvre malaimée, en somme.

Enfin rendu dans sa version originale, ce concerto est une œuvre on ne peut plus surprenante. On y retrouve toute la grâce des mélodies du maître, mais fondues dans une forme rendue boiteuse à force d’expérimentations. Alors que la partie diabolique du piano prend littéralement toute la place dans le premier mouvement, l’Andante suivant fait intervenir deux nouveaux – quoique éphémères – solistes, et c’est le piano qui se retrouve au second plan ! Il n’est que le final pour répondre véritablement aux attendus du genre en ménageant un vrai dialogue entre soliste et orchestre, pris dans le cadre d’un scherzo très ludique. Agréable, charmant voire même impressionnant en certains endroits, ce concerto laisse toutefois une impression de décousu, quand bien même il est mené tambour battant par l’infaillible Berezovsky.

Le reste de l’enregistrement est consacré à des pièces pour piano seul, à l’écoute aisée mais sans grand intérêt excepté le Thème et variations, ainsi qu’à deux arrangements pour violoncelle et piano, dont l’inénarrable Valse sentimentale, qui ressurgit on ne sait trop pour quoi de temps en temps.

Plus de détails

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Concerto pour piano n°2 en sol majeur op. 44 ; Thème et variations op. 19 n°6 ; Pièces pour piano op. 40 (n° 2, 5, 6, 7 et 8) ; Valse sentimentale op. 51 n°6 (transcription pour violoncelle et piano de Viktor Kubatsky) ; Andante cantabile (transcription pour violoncelle et piano d’après le Quatuor à cordes op. 11 de David Geringas). Boris Berezovsky, piano. Henri Demarquette, violoncelle. Sinfonia Varsovia, direction : Alexander Vedernikov. 1 CD Mirare. Code barre : 3 760127 222002. Enregistré à Varsovie en septembre 2012 et à la salle Gaveau à Paris en avril 2013. Livret trilingue (anglais, français, allemand). Durée totale : 71′.

 
Mots-clefs de cet article

Resmusica-bannière-01

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.