Mot-clef : Boris Berezovsky

Boris Berezovsky 2 ©Christian Merle (1)

Le festival de Menton célèbre le piano en majesté

Depuis le concert fondateur du 5 août 1950, le festival de musique de Menton ne cesse, par l'admirable et théâtral décor de sa place dont les églises aux façades baroques surplombent la mer, de séduire. Cette année, il a offert un récital de Boris Berezovsky mais aussi une "nuit du piano" qui a révélé de jeunes interprètes. Dans le cadre du parvis de la basilique Saint Michel Archange à la façade tout juste ...
Berezovsky_Christophe-Gremiot_26072016-2-jpeg-e1470041912315

Berezovsky souverain dans Scriabine et Rachmaninov au TCE

Annulé plus tôt dans la saison, le récital russe de Boris Berezovsky trouve sa place au Théâtre des Champs-Élysées en ce début d'été, alors que la chaleur est fortement montée à l’extérieur. Souverain sur tout ce qu’il touche, le pianiste nous emmène pour un voyage débuté par Scriabine et achevé par Rachmaninov, avant trois courts bis de Scriabine. Peut-être les programmateurs se sont-ils inquiétés de quelques possibles abandons après Rachmaninov, car ...
boris-berezovsky_Juri_Bogomaz

Boris Berezovsky en ouverture à Aix-en-Provence

Boris Berezovsky ouvre la saison du Grand Théâtre de Provence pour un concert principalement consacré à Tchaïkovski après un changement de programme. À ses côtés, Andris Poga et l’Orchestre National Symphonique de Lettonie complètent cette affiche séduisante. Musica Appassionnate, composée par le Letton Pēteris Vasks, constitue le hors d’œuvre de la soirée. L’orchestre rend ainsi hommage à la musique de son pays et à l'un de ses illustres compositeurs dans la ...
Hommage à Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio

Hommage à Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio

Dans le cadre du Concours International de Chefs d’Orchestre Evgeny Svetlanov à la Maison de la Radio, un hommage est rendu au chef russe avec au programme deux œuvres chambristes portées par les pianistes Boris Berezovsky et Andreï Korobeïnikov, puis une pièce symphonique de Svetlanov lui-même développée par Vadim Repin et l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction d’Andris Poga. Marina Bower n’était pas seulement l’agente d’Evgeny Svetlanov, elle était ...
constantin trinks

Berezovsky diabolise Franz Liszt, Trinks massifie Hans Rott

Après l’avoir dirigée et enregistrée au Mozarteum de Salzbourg, Constantin Trinks revient à la Symphonie de Hans Rott à Paris en imposant une pâte trop appuyée au Philharmonique de Radio France, au risque de le retrancher dans des sonorités ingrates plutôt que de se servir de sa souplesse. Auparavant, Boris Berezovsky expose son jeu diabolique dans le Concerto n° 1 pour piano puis la Totentanz de Liszt. Assistant de Thielemann en ...
temirkanov-youri-sasha-gusov

Temirkanov rapproche Rachmaninov et Stravinsky au sein de la tradition russe

Pour leur rituelle visite annuelle au Théâtre des Champs-Élysées, la Philharmonie de Saint-Pétersbourg et son chef Yuri Temirkanov ont choisi de rapprocher deux chefs d’œuvres russes quasiment contemporains mais que tout oppose esthétiquement. Pari inhabituel mais résultat stimulant ! Le vaste Concerto n° 3 de Rachmaninov (1909) sonne comme un adieu nostalgique au monde fastueux de la grande Russie. On est d’emblée surpris par la disposition instrumentale. Comme à Lyon, les ...
castro-balbi-et-debargue

Parfums d’Espagne au Pianoscope de Beauvais

Après « Soirée Russe », « Fêtes tziganes », « Lumières scandinaves »,« So British » (Royaume-Uni et Irlande), la 11e édition du festival Pianoscope de Beauvais répand, du 14 au 16 octobre, des parfums d’Espagne. Classique, traditionnel, sauces pop ou rock, ou mélanges de styles, ces parfums sont multiples. Notre week-end commence le samedi à 16 heures, à la Grange de la Maladrerie Saint-Lazare. D’abord, Boris Berezovsky, directeur artistique du festival, et Henri Demarquette donnent un concert dont ...
Armstrong

Boris Berezovsky et Kit Armstrong au Festival de Musique de Menton

Le 67e Festival de Musique de Menton a accueilli du 30 juillet au 14 août nombre de pianistes de premier plan mais aussi de jeunes chambristes. L’occasion était belle de voir l’assurance d’une génération confirmée et l’émergence de ceux qui prendront le relève. À 21 h 30, le 9 août, le jour n’est pas encore tombé. Le parvis de la très belle Basilique Saint-Michel Archange s’éclaire peu à peu. Boris Berezovsky ...
Lukas Vondracek High Res 3 - credit Irene Kim

Lille piano(s) festival : quelques déceptions et de belles révélations

Depuis douze ans maintenant, le festival de piano de Lille concentre des concerts qui mêlent artistes confirmés et jeunes talents dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Le résultat est parfois décevant, souvent enthousiasmant, toujours passionnant. Il a su aussi fédérer un public d'amateurs connaisseurs et mélomanes, ce qui n'est pas sa moindre qualité. L’édition 2016 a surtout mis en évidence des réussites inégales des artistes invités. Le format de ce festival ...
45-boris-berezovsky (c) Juri Bogomaz

Vladimir Ashkenazy et Boris Berezovsky : un parfum de Russie au TCE

Vladimir Ashkenazy a longtemps été le pianiste de référence pour l’œuvre de Rachmaninov. Aujourd'hui plus tourné vers la direction d'orchestre, il est devenu l'accompagnateur idéal de ses cadets Nikolaï Lugansky et Boris Berezovsky dans ce répertoire idiomatique. Le concert tout Rachmaninov au théâtre des Champs-Elysées a été un triomphe rendant sa pleine majesté à une musique encore trop souvent mésestimée. S'il est plus tourné aujourd'hui vers la direction d'orchestre, avec des ...
Hamish Milne©MAZET 0670047376

Horizons variés à Pianoscope de Beauvais

Pour fêter les 10 ans du festival, le directeur artistique Boris Berezovsky a frappé encore plus fort. Tout en restant fidèle à l’univers du piano, il ouvre le festival sur des horizons très divers : une demi-journée « So British », un groupe de musique du monde et un trio de jazz. Ne pas se cantonner dans le domaine du classique pur : telle est en effet la spécificité de ce festival. En voici quelques ...
20141025 Evelyne Berezovsky

La bonne forme de la nouvelle génération au Pianoscope

Ils s’appellent Alexandre Kantorow, Evelyne Berezovsky, Rémi Geniet, Sasha Grynyuk. Ils ont entre 17 ans et 31 ans. Si leurs expériences sont variables en tant que concertistes, ils ont tous un talent mature qui s’affirme. En assistant à nos deux premiers récitals, les 24 et 25 octobre à l’Auditorium Rostropovitch, cette réalité s’impose déjà. Dans le premier concert, Alexandre Kantorow, né en 1997, joue trois œuvres de grands maîtres arrangées par deux ...
BBerezovsky(2)

Berezovsky : un pianiste à grande vitesse aux Champs-Élysées

Commençons cette critique comme Berezovsky son récital : à brûle-pourpoint. Entré en trombe sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées, le pianiste se lance, après un salut réglementaire, dans l'exécution de la première Étude-Tableau de l'opus 39. Prodige digital, déluge de notes, facilité triomphante : ces qualités s'imposent. Pourtant, d'emblée, l'asphyxie menace. Curieux phénomène, en vertu duquel la maîtrise du clavier devient un handicap ! Une fois que s'estompe la jouissance première de ...

Boris Berezovsky remplacé par Valentina Lisitsa

Le pianiste Boris Berezovsky, qui devait jouer avec l'Orchestre de Paris le Concerto n°1 et la Danse macabre de Liszt mercredi 8 et jeudi 9 janvier est contraint d'annuler pour raison de santé. Il sera remplacé par Valentina Lisitsa. Le programme est inchangé.
demarqette 2 Jean-Philippe Raibaud

Demarquette et Berezovsky, un duo de haut vol

On peut composer un passionnant programme pour piano et violoncelle sans Beethoven, Chopin, ni Brahms : les deux artistes en font la preuve. Et surtout ils exaltent leurs choix de façon magistrale. Comment exprimer cette maestria ? C'est d'abord l'équilibre de puissance entre les deux instruments : le piano de Boris Berezovsky est parfaitement net sans jamais devenir tonitruant, il ne se montre pas envahissant pour le violoncelle. Il s'ensuit ...
Berezovsky-Tchaikovski-Mirare

Le Concerto mal aimé de Tchaïkovski par Berezovsky

La pièce de résistance de cet enregistrement consacré à des œuvres rares de Tchaïkovski est le Deuxième concerto pour piano, largement éclipsé (de même que le troisième) par son célèbre devancier, mais aussi largement amputé dans l'édition qu'en fit Alexandre Siloti. Une œuvre malaimée, en somme. Enfin rendu dans sa version originale, ce concerto est une œuvre on ne peut plus surprenante. On y retrouve toute la grâce des mélodies du ...
19_10_2013 Nemtanu-Berezovsky-Demarquette

Festival Pianoscope de Beauvais : nouveau départ avec Boris Berezovsky

Cette année marque un grand changement du festival Pianoscope de Beauvais. Si l’édition 2012 avait été entièrement préparée par Brigitte Engerer, fondatrice du Festival, il a connu cette année un véritable démarrage avec le nouveau directeur artistique, Boris Berezovsky. Pour cela, la direction du festival a souhaité une ouverture introduisant des éléments de musique traditionnelle. On a ainsi pu entendre les chanteurs de l’Eglise de Saint-Panteleimon de Géorgie (18 octobre) et ...
yutaka sado

Yutaka Sado, Verdi et Paris

L'année Verdi n'a pas (encore) permis aux salles parisiennes de présenter des raretés du Maître de Bussetto. En dehors de l'avalanche de Requiems et autres choeurs d'opéras, on cherche encore l'ultime chef d'oeuvre, les Quattro Pezzi Sacri, la Missa di Gloria de jeunesse ou la première version du Libera me (de la Messa per Rossini). C'est néanmoins par un programme composite, mêlant à Verdi Ibert et Rachmaninov, avec le pianiste-star Boris ...
demarqette 2 Jean-Philippe Raibaud

4e Folle Nuit à Gaveau

Devenue désormais un événement musical parisien traditionnel, la Folle Nuit à Gaveau a accueilli cette année encore des interprètes de grande qualité au cours de onze concerts d’une heure chacun, au prix modique de 10 euros pour le piano et 12 euros pour la musique de chambre. Nous avons assisté aux quatre premiers concerts. Le vendredi 19 heures, en ouverture de la série, le Quatuor Modigliani offre un Quatuor de Debussy ...
Beauvais pianoscope Pommier-Berezovsky DR

Pianoscope à Beauvais : le Testament de Brigitte Engerer

La septième édition du festival Pianoscope fut la dernière entièrement conçue par Brigitte Engerer, décédée en juin dernier. Elle était habituellement toujours légèrement en retard pour la programmation, mais cette fois-ci, tout était prêt avant l’heure. Elle avait dit, lorsque les concerts avaient été bouclées : « Voilà quelque chose de fini ! » Chose étonnante, elle avait établi des programmes qui n’ont nécessité aucune modification, malgré sa propre disparition. ...
BBerezovsky

Avec Alexander Vedernikov, un concerto sous contrôle

Il y a apparemment un topos, lorsqu’on critique une interprétation du Deuxième concerto de Prokofiev : il faut s’extasier sur la cadence, cette cadence qui à elle seule représente la moitié de la durée du premier mouvement, et en remodèle tout le matériau thématique, pour donner un feu d’artifice de virtuosité et de lyrisme. C’est un lieu commun dont on s’exaspère tant qu’on n’a pas vu, de ses yeux vu, ...
valery_gergiev0312_vign

Gergiev en plein Stravinsky

On le savait par le disque : Noces de Stravinsky par Gergiev, ça déménage ! Le concert le confirme : tempos délirants, lecture acérée, rythmes mis à nus, c’est parti pour vingt minutes d’avalanches de décibels. L’effet est grisant, et malgré cet engagement presque barbare, rien ne manque, la mise en place est exemplaire, les plans sonores sont équilibrés. Pianos, percussions, chanteurs, aucun de domine l’autre. Ce n’est malheureusement pas le cas d’Œdipus-Rex, qui ...
brahms_engerer_mirare

Brahms mérite bien mieux !

Quelle déception ! Quelle déconvenue ! Deux pianistes, parmi les plus doués, ne parviennent pas à conférer à la musique de Brahms,  tout ce qui en fait la saveur, l’inventivité et la beauté.  En un mot, sa valeur intrinsèque universelle. L’enregistrement de l’opus 52, baptisé Liebeslieder-Walzer (créé en 1869) et de Dix  Danses hongroises dans sa version pour piano à quatre mains (publiées en deux cahiers en 1869 et 1880), se déroule ...
Berezovsky joue Brahms

Berezovsky joue Brahms

Boris Berezovsky signe chez Mirare un disque Brahms tout à fait exceptionnel, témoignant d’une vision crépusculaire de celui qu’on appelle parfois «le dernier romantique». Le sublime Concerto pour piano n°2 est porté avec la fougue et l’énergie du désespoir. Les vastes et puissants accords arpégés qui scandent le premier mouvement Allegro non troppo sont autant de coups de boutoir impuissants contre les parois invisibles d’une vie qui touche à son terme. ...
L’empire de Saint-Saëns

Henri Demarquette, l’empire de Saint-Saëns

Il y a des rendez-vous incontournables, même s’ils ne sont pas liés à un anniversaire particulier, simplement organisés sur l’idée de réjouir l’auditeur. Après l’intégrale de l’œuvre pour vents par les solistes de l’Orchestre de Paris, Camille Saint-Saëns revient au disque avec un des instruments les plus proches de la voix humaine ; le violoncelle qui nous invite à explorer les palettes sonores dans le registre de … l’émotion. Comme nous le ...
Vers la palme ?

Boris Berezovsky : vers la palme ?

Initialement programmé en janvier dans le cadre de la Saison Russe au Louvre, le concert de Boris Berezovsky avait été annulé à la dernière minute. C’est peu dire si sa présence semblait attendue et, à en croire l’interminable file d’attente et la répartition dissymétrique côté jardin, on pouvait aisément deviner l’excitation du public. Berezovsky est un pianiste qui sait cultiver son image de virtuose «à l’ancienne», tant par ses attitudes ...
Eternelle Russie

Rachmaninov, Boris Berezovsky, éternelle Russie

Un concert «tout Rachmaninov» pendant l’année de la Russie en France, cela tombe sous le sens. L’affiche était alléchante : Boris Berezovsky, qu’on ne présente plus, le National, le Chœur de Radio-France – qui a encore confirmé ce soir ses progrès – dans trois partitions rarement données du dernier des romantiques. Le Printemps, œuvre de la maturité, contemporaine du Concerto pour piano n°2, est l’héritier des ballades romantiques pour chœur et orchestre. ...
L’univers de Chopin

Folles journées 2010, l’univers de Chopin

Encore une fois les folles journées organisées par René Martin sont un succès et un sujet de grande satisfaction pour l’organisateur lui-même et la ville de Nantes : 98 % de fréquentation, une ouverture vers les publics jeunes ou défavorisés, les plus démunis, la prison, les quartiers «sensibles» et cette année, pour la première fois, une action en faveur des maisons de retraite. L’ambiance est agréable, la foule se presse par ...
Virtuose de couleur

Boris Berezovsky, virtuose de couleur

Rares sont les pianistes qui proposent un programme constitué uniquement des douze Etudes d’exécution transcendante de Franz Liszt, jouées d’affilée. Boris Berezovsky est l’un de ceux qui l’osent, et avec quel brio ! Sa maîtrise technique – toujours si infaillible, devant laquelle le mot «virtuose» semble trop banal – n’est pas son seul atout. A travers ces pièces d’une difficulté plus que redoutable, il fait preuve d’une musicalité hors pair et d’une ...
Quand trois génies s’associent pour le succès !

Quand trois génies s’associent pour le succès !

Orchestre National du Capitole de Toulouse La création mondiale du Concerto pour piano et orchestre de Karol Beffa, commande de Boris Berezovsky et de l’Orchestre du Capitole a été un tel succès public que la ville rose est devenue capitale de la musique. Karol Beffa y joue la carte de la tonalité et de la virtuosité faisant de ce concerto un moment de plaisir. Après une introduction mystérieuse et insaisissable à la ...